Aude Marie

  • Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d'affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s'évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin...Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien.
    Mais à toujours s'occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien. Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ? Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?A partir de 13 ans.

  • On peut, comme Jean-Jacques, s'enfermer dans sa chambre et ne plus penser à rien en dégommant des terroristes sur son ordinateur. On peut, comme Gabin, s'enfoncer des écouteurs dans les oreilles et passer ses nuits en compagnie des zombis de The Walking Dead. On peut aussi, comme Frédérique, demander à une voyante de lire l'avenir, ou bien, comme Jérôme, s'enfuir en abandonnant femme et enfants. Mais on peut également consulter monsieur Sauveur Saint-Yves, psychologue clinicien, comme Solo, comme Margaux, comme Samuel, comme Ella, et regarder la vie en face. Le bonheur sera peut-être au rendez-vous.

  • Souviens-toi de septembre ! Nouv.

    Il s'en passe des choses au mois de septembre au Havre ! Septembre 1944, alors que la ville est bombardée par les Anglais, un sauveteur havrais extrait des décombres un nourrisson endormi ainsi qu'un grand sac au contenu mystérieux. Septembre 2020, le journal Paris-Normandie lance un concours d'écriture sur ''Les enfants havrais durant la guerre de 39-45''. Angie Tourniquet, 12 ans, se met sur les rangs avec l'idée de recueillir le témoignage du notable et mécène de la région, Maurice Lecoq, dont on vient de fêter le centenaire. Mais les propos du vieillard sont confus, tout autant que les réactions de son entourage. Vols, disparitions, lettres de menace... Voilà Angie embarquée dans une nouvelle affaire, pile au moment où son voisin et ami, le capitaine de police Augustin Maupetit, décide de la prendre comme stagiaire. Officieusement, bien sûr...

  • Au numéro 12 de la rue des Murlins, à Orléans, vit Sauveur Saint-Yves, un psychologue antillais de 40 ans, 1,90 mètre pour 80 kilos. Côté jardin, il mène sa vie privée avec son fils Lazare, âgé de 9 ans, et il a quelque espoir de reconstruire une famille avec Louise Rocheteau et ses deux enfants. Côté ville, Sauveur reçoit ses patients.

  • Au numéro 12 de la rue des Murlins, à Orléans, vit Sauveur Saint-Yves, un psychologue antillais de 40 ans, 1,90 mètre pour 80 kg. Dans son cabinet de thérapeute, Sauveur reçoit des cas étranges. Mais Sauveur reçoit surtout la souffrance ordinaire des enfants et des adolescents : Maïlys, 4 ans, qui se tape la tête contre les murs pour attirer l'attention de ses parents ; Ella, 13 ans, cyberharcelée par ses camarades de classe ; Gabin, 17 ans, qui ne va plus au lycée depuis qu'il passe ses nuits dans World of Warcraft ; Margaux, 15 ans, qui en est à sa deuxième tentative de suicide, ou sa soeur Blandine, 12 ans, que son père aimerait mettre sous Ritaline pour la « calmer »... Sauveur peut-il les sauver ? Il n'a que le pouvoir de la parole. Il n'est pas toujours à la fête. Mais il croit en l'être humain.

  • Jamais une psychothérapie n'a autant ressemblé à une enquête policière que dans cette saison 6. Qui est cet homme qui veut être reçu à 7 heures du matin au 12, rue des Murlins et qui a l'air de connaître la maison de Sauveur comme s'il y avait déjà vécu ? D'où vient Gilbert le Démon qui persécute la jeune Sarah en lui criant à l'oreille des insanités ? Pourquoi Ghazil Naciri a-t-elle volé une clé dans le sac de sa prof de SVT ? Qu'est-ce que Kimi va faire de ce revolver qui lui est tombé entre les mains ? Et Jovo, mythomane ou psychopathe ? Va-t-on enfin connaître son passé ? Si vous n'avez pas toutes les réponses en saison 6, c'est qu'il y aura une saison 7.

  • Le Havre, son port, ses docks et ses trafics en tous genres. Y a t-il un lien entre la cocaïne découverte dans le container d'un négociant de café et la disparition d'un jeune docker aux mains tatouées ? Le capitaine de police Augustin Maupetit en est persuadé. Mais comment pourrait-il enquêter alors qu'il est cloué en fauteuil roulant et cloîtré dans son appartement ? Le policier teigneux va devoir compter sur son entourage.
    Sa voisine de palier, Angie Tourniquet, 12 ans, se révèle une parfaite coéquipière. Il y aussi Thérèse, la tante médium qui joue du pendule comme personne, Capitaine, un chien renifleur dont la tête a été mise à prix par les narcotrafiquants, Alice Verne, la jeune commissaire. A eux les jambes, à Augustin la tête. Mais voilà qu'un drôle de virus venu de Chine se répand dans le pays, le président Macron s'apprête à faire une allocution télévisée.
    On parle d'un grand confinement... Comment mener l'enquête au temps du Covid ?

  • « Chacun de nos actes a trois motivations, celle qu'on avoue aux autres, celle qu'on n'avoue qu'à soi, celle qu'on ne s'avoue même pas. » Marie-Aude Murail, dans cette saison 5, va nous le prouver ! Deux années ont passé depuis la saison 4, et pendant ce temps, que sont devenus Blandine et Margaux Carré, Samuel Cahen, Lionel et Maïlys, Ella-Elliot, Frédérique Jovanovic ? Et la famille recomposée de Sauveur ? Et puis, comme à chaque saison, de nouveaux personnages vont faire leur entrée, Louane et ses animaux de soutien émotionnel, Madame Tapin qui, à 81 ans découvre le féminisme... Une nouvelle fois, le cabinet de consultation de monsieur Saint-Yves nous ouvre ses portes.

  • Ils sont frère et soeurs. Depuis quelques heures, ils sont orphelins. Ils ont juré qu'on ne les séparerait pas. Il y a Siméon Morlevent, 14 ans. Maigrichon. Yeux marron. Signe particulier : surdoué, prépare actuellement son bac. Morgane Morlevent, 8 ans. Yeux marron. Oreilles très décollées. Première de sa classe, très proche de son frère. Signe particulier : les adultes oublient tout le temps qu'elle existe. Venise Morlevent, 5 ans. Yeux bleus, cheveux blonds, ravissante. La petite fille que tout le monde rêve d'avoir. Signe particulier: fait vivre des histoires d'amour torrides à ses Barbie. Ils n'ont aucune envie de confier leur sort à la première assistante sociale venue. Leur objectif est de quitter le foyer où on les a placés et de se trouver une famille. À cette heure, deux personnes pourraient vouloir les adopter. Pour de bonnes raisons. Mais aussi pour de mauvaises. L'une n'est pas très sympathique, l'autre est irresponsable, et. Ah, oui ! ces deux personnes se détestent. A partir de 12 ans.

  • L'espionne Romarine a un rêve : plus tard, elle sera espionne ! Ça tombe bien, son quotidien fourmille de mystères à éclaircir : comment convaincre sa soeur Boubouillasse d'arrêter de fumer ? Qui est la jeune fille aperçue dans la chambre de Noël, son grand frère ? Pour le savoir, Romarine va devoir ruser ! L'espionne fonde son club En classe, Romarine a fondé un club d'espionnage avec ses cinq amoureux. Leur première mission : découvrir le prénom de madame Maillard, la maîtresse ! Romarine met tout en oeuvre pour le savoir avant Angelo, le nouveau, son ennemi juré...L'espionne joue à l'espionRomarine est persuadée que ses nouveaux voisins cachent quelque chose de suspect. Avec son club, elle commence l'enquête dans l'escalier, mais sa voisine la prend pour un garçon et l'invite à rendre visite à son fils ! Romarine joue le jeu, mais, attention, ce n'est pas facile de se faire passer pour quelqu'un d'autre. Les quiproquos s'enchaînent.

  • Un imagier qui donne à écouter et faire sonner la langue. De page en page, un son change et Bilbalbul déploie une boucle de mots représentés par : l'orthographe, une image et un cube de son.
    80 pages pour un drôle d'apprentissage du langage, à lire à voix haute, oreilles grandes ouvertes et sans modération.

  • Ils sont deux à se partager la clientèle du cabinet. Jean Baudoin, le fondateur, la cinquantaine à la fois fringante et fatiguée. Il ne garde jamais les gens plus de dix minutes, distribue les médocs comme les regards méprisants. Les malades l'énervent de plus en plus. Et Vianney Chasseloup, un débutant, avec des yeux d'âne, un prénom de saint, une triste figure de chevalier, les cheveux en pagaille et le veston froissé. C'est lui qui soigne tous ceux dont Baudoin ne veut plus : les vieux, les gâteux, les paumés, les cas désespérés. Mais voilà qu'un jour, parmi les patients du docteur Chasseloup, se glisse une toute jeune fille aux yeux bleus, presque violets. Violaine. Elle a tout pour être heureuse. C'est la fille du docteur Baudoin. Alors, qu'est-ce qu'elle fait là ?

  • Doué pour les langues ou espiègle, Jean-Jacques ? En tout cas, en un séjour linguistique en Allemagne, il réussit à jouer un bon tour à son papa, à se faire dispenser de devoirs de vacances, à se couvrir de la gloire des sauveteurs et... à se faire un ami pour la vie ! Une histoire ponctuée par les illustrations, désormais en couleurs, de Michel Gay.

  • Charity est comme tous les enfants : débordante de curiosité. Mais voilà, une petite fille de la bonne société anglaise des années 1880, ça doit se taire et ne pas trop se montrer, sauf à l'église, à la rigueur. Pour ne pas devenir folle d'ennui, ou folle tout court, elle élève des souris dans la nursery, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope, apprend Shakespeare par coeur avec l'espoir qu'un jour quelque chose va lui arriver.A partir de 12 ans.

  • Simple dit « oh, oh, vilain mot » quand Kléber, son frère, jure et peste. Il dit « j'aime personne, ici » quand il n'aime personne, ici. Il sait compter à toute vitesse : 7, 9, 12, B, mille, cent. Il joue avec des Playmobil, et les beaud'hommes cachés dans les téphélones, les réveils et les feux rouges. Il a trois ans et vingt-deux ans. Vingt-deux d'âge civil. Trois d'âge mental. Kléber, lui, est en terminale, il est très très courageux et très très fatigué de s'occuper de Simple. Simple a un autre ami que son frère. C'est Monsieur Pinpin, un lapin en peluche. Monsieur Pinpin est son allié, à la vie, à la mort. Il va tuer Malicroix, l'institution pour débiles où le père de Simple a voulu l'enfermer, où Simple a failli mourir de chagrin. Monsieur Pinpin, dans ces cas-là, il pète la gueule. Rien n'est simple, non, dans la vie de Simple et Kléber. Mais le jour où Kléber a l'idée d'habiter en colocation avec des étudiants, trois garçons et une fille, pour sauver Simple de Malicroix, alors là, tout devient compliqué.

  • Un mystérieux flacon, empli d'un parfum couleur sang, voyage à travers le temps, passant des mains d'Alba, la belle esclave gauloise, à celles de Wulfila, le jeune Barbare, puis à celles de Loup, le page, Margot, la petite sorcière, et enfin Camille, l'émeutier de 1848, pour arriver jusqu'à nous.
    Or, quand on débouche le flacon, il s'en dégage tantôt une odeur épouvantable, tantôt un parfum céleste, variant au gré des siècles.
    Une légende raconte qu'il suffit de deux gouttes pour guérir de la lèpre ou bien du choléra, pour refermer les blessures mortelles, et plus encore, pour faire tomber amoureux ceux et celles qui s'y attendaient le moins.

  • Des photos, des menus de mariage, des mèches de cheveux, des images pieuses et des liasses de lettres enrubannées... Voilà le trésor que Marie-Aude Murail découvre en vidant la maison de ses parents. Tout le roman familial ressurgit et s'affine au fil d'une enquête qui reconstitue trois histoires d'amour successives. Il y a Raoul tombant fou amoureux de Cécile à l'été 1914, juste avant son départ pour le front, il y a Gérard le poète qui rencontre Marie-Thérèse dans Paris libéré, il y a aussi celle que fut Marie-Aude, et ses mots de dix-huit ans à Pierre, qui deviendra son mari. De la Grande Guerre aux années 2000, le souffle romanesque de l'autrice, nourri par une riche iconographie, nous plonge d'emblée dans un récit d'autant plus universel qu'il est totalement singulier.

  • Au collège Saint-Prix, un professeur a retrouvé son casier forcé et ses copies corrigées avec du sang humain... Avertissement ou mauvaise plaisanterie ? L'inspecteur Berthier charge le chasseur d'énigmes Nils Hazard et sa petite amie Catherine Roque de mener une enquête discrète sur le terrain. Notre étruscologue distingué se fait passer pour le nouveau prof d'histoire-géo, pendant que Catherine se fait embaucher aux cuisines. Avec 280 suspects sur les bras, dont un directeur à moitié fou, un concierge un peu simplet et tous les lascars de la troisième, Nils va devoir redoubler d'efforts pour démasquer le coupable...

  • Il y a des matins où l'on se réveille englué.e dans un quotidien un peu grisâtre, où le temps qui file semble nous échapper, où l'angoisse de vieillir nous paralyse... Fatigué·e, stressé·e, surmené·e, on aurait bien besoin d'un petit remontant pour affronter les tracas de notre existence...
    Prêt.e à entamer la thérapie de la vieille branche ? C'est simple !
    Il suffit d'écouter les voix du xxe siècle, si joyeuses et chaleureuses, nous raconter leur vie. Elles ont traversé des épreuves, célébré des succès et surmonté des échecs. Elles ont participé à des tournants de l'Histoire, et ont écrit leur propre histoire. Elles ont aimé et continuent d'aimer, de se passionner, de réfléchir, de sentir le sang pulser dans leurs veines.
    Loin d'un discours moralisateur, les vieilles branches nous transmettent leurs leçons de sagesse : cueillir l'inattendu, oser suivre ses intuitions, entretenir l'amour, savoir se réinventer, s'engager pour un monde meilleur... Elles partagent leur optimisme pour nous aider à cheminer. Avec elles, on apprend à voir la vie et l'avenir du bon côté !

  • 3 histoires de l'espionne :

    L'espionne.
    Romarine a un rêve : plus tard, elle sera espionne ! Ça tombe bien, son quotidien fourmille de mystères à éclaircir : comment convaincre sa soeur Boubouillasse d'arrêter de fumer ? Qui est la jeune fille aperçue dans la chambre de Noël, son grand frère ? Pour le savoir, Romarine va devoir ruser !

    L'espionne fonde son club.
    En classe, Romarine a fondé un club d'espionnage avec ses cinq amoureux. Leur première mission : découvrir le prénom de madame Maillard, la maîtresse ! Romarine met tout en oeuvre pour le savoir avant Angelo, le nouveau, son ennemi juré...

    L'espionne déclône.
    C'est la révolution : Romarine, qui ne traîne qu'avec des garçons, est invitée à l'anniversaire de Marie-Eugénie ! Romarine achète une poupée Diva pour y jouer avec les autres filles le jour de la fête. Oui mais voilà, la Diva de Romarine n'est pas une vraie Diva, mais un dangereux clone ! L'anniversaire de Marie-Eugénie se transforme en opération de déclonage...

  • Tu peux croire en Dieu, ou pas. Tu peux croire en ce Dieu-ci plutôt qu'en ce Dieu-là. Ce que cet homme, ce Jésus a dit, ce qu'il a vécu il y a plus de 2000 ans, n'est pas pour moi une question de foi, mais une question d'actualité. Réfléchir sur son message peut infléchir notre vie et bousculer notre façon d'aimer.

  • Solène est dans la classe de CM1 de Mme Lacriz et elle croule sous les devoirs : plusieurs heures de travail chaque soir ! Entre les recherches interminables sur l'art gothique et la classification des invertébrés à apprendre par coeur, c'est bien simple, elle n'a plus une minute pour jouer.
    Ses parents, à court d'idées, lui ont bien proposé de changer d'école mais cela voudrait dire quitter Gianni et ça, c'est impossible !

  • Louis Feyrières doit faire un stage d'une semaine, comme tous les élèves de troisième. Où ? Il n'en sait rien. Ce qui est sûr, c'est qu'il n'aime pas l'école et qu'il ne se sent bon à rien. « J'ai ma coiffeuse qui prend des apprentis, dit Bonne-Maman, lors d'un repas de famille. Stagiaire, c'est presque pareil. » Coiffeur ? C'est pour les ratés, les analphabètes, décrète M. Feyrières qui, lui, est chirurgien. Louis se tait. Souvent. Mais il observe. Tout le temps. Comme il n'a rien trouvé d'autre, il entre comme stagiaire chez Maïté Coiffure. Et le voilà qui se découvre ponctuel, travailleur, entreprenant, doué ! L'atmosphère de fièvre joyeuse, les conversations avec les clientes, les odeurs des laques et des colorants, le carillon de la porte, les petits soucis et les grands drames de Mme Maïté, Fifi, Clara et Garance, tout l'attire au salon. Il s'y sent bien, chez lui. Dès le deuxième jour, Louis sait qu'il aura envie de rester plus d'une semaine chez Maïté Coiffure. Même si son père s'y oppose.

  • Chloé, Bastien et Neville ont eu en cinquième une professeure de français qui n'aimait que les livres qui finissent mal. Un soir, elle les a emmenés pour la première fois au théâtre voir une représentation de Dom Juan de Molière. Cette soirée a changé leur vie. C'est décidé, ils seront comédiens !
    Six ans plus tard, leur désir de monter sur scène est intact et ils se retrouvent au conservatoire d'art dramatique de leur ville. Le professeur le plus réputé, Monsieur Jeanson, les prend tous les trois dans son cours.
    Chloé va devoir concilier les cours de théâtre avec le rythme intensif de la classe préparatoire qu'elle vient d'intégrer. Bastien, prêt à tout pour faire rire, pense qu'il suffit de regarder une vidéo de Louis de Funès pour apprendre la tirade d'Harpagon. Le beau et ténébreux Neville a peur de se donner les moyens de son ambition, d'être un autre pour savoir enfin qui il est. Comment le théâtre va-t-il lier pour toujours la jolie jeune première, le valet de comédie et le héros romantique que Jeanson a su voir en eux ?

empty