Chloé Pirson

  • Première monographie d'envergure consacrée au duo d'artistes, cette publication analyse et met en perspective une démarche artistique singulière, radicalement engagée dans le débat écologique, qui interroge la perméabilité entre les règnes et les espèces, explorant un autre type de relation entre l'homme, l'animal et la nature.

  • Français Corps à corps

    Chloé Pirson

    Des premiers modèles anatomiques en cire de l'Italie du xviiie siècle jusqu'aux Vénus endormies des baraques foraines de la Belle Epoque, s'égraine une histoire dédiée aux mystères du corps, entre Eros et Thanatos, fascination et répulsion, science et spectacle. Doués de la capacité fascinante et suspecte de reproduire le vivant, les modèles anatomiques, tantôt perçus comme oeuvre d'art, tantôt voués à l'enseignement universitaire ou la prophylaxie sociale, ont nourri tous les fantasmes autant qu'ils ont attisé la curiosité d'artistes renommés, de Rops à Delvaux en passant par Flaubert ou Goethe. Pour autant, sait-on qu'au-delà du freak show, ces moulages de corps malades ont aussi servi, sur les champs de foire, de support à une prévention populaire unique contre les grandes pandémies du xixe siècle tels que l'alcoolisme, la tuberculose ou la syphilis ? Objets polymorphes, à la lisière entre les mondes des sciences et des arts, les cires anatomiques sont aujourd'hui un des maillons incontournables de l'histoire de la transparence du corps humain.

  • Réveiller le corps, apprivoiser ses pudeurs, dévoiler l'incarnat, transfuser les êtres pétrifiés... La photographe Bérangère Haëgy courtise Éros et Thanatos pour faire éclore la femme d'un labyrinthe charnel qu'elle emprunte dans ses clichés mêlant animé et inanimé.
    Poupées, mannequins, écorchés anatomiques sont les modèles d'incarnations successives qui révèlent cet étrange objet du désir. Le corps, décliné au féminin pluriel, se fait voyages à fleur de chair, frissons photographiques déclinant l'enfance et ses peurs, la nudité et son rêve de candeur, la sensualité et sa conscience d'être.
    À effeuiller avec délicatesse.

empty