Michaël Leblond

  • Attention les yeux ! Cette fois-ci, on enfile le pyjama pour parcourir un musée. Avec la grille, on met en lumière l'impressionnisme, on anime Mondrian dans un boogie-woogie, on réveille Soulages, on peut même s'arrêter devant l'art cinétique. Tout bouge ici sauf les gardiens !
    Nouvel opus de la série en Pyjamarama, «Le Musée» propose une visite magique dans l'Art contemporain.

  • Un enfant rejoint son lit et s'aventure cette fois-ci dans son corps : les lumières scintillent sous les paupières, à l'intérieur de sa tête il perçoit des fourmillements. Il imagine des circulations, la pompe de son coeur, écoute sa respiration : la mécanique est merveilleuse ! Après New York ou Lunaparc, le corps est franchement la plus belle des attractions.
    Quand les rouages se grippent, c'est le frisson, la chaleur et notre petit héros franchit la grille de son pyjama, son corps lui échappe : le rêve devient fiévreux !
    Sur le plan vertical, une histoire illustrée par Frédérique Bertrand répond aux images horizontales et « tactiles » de Michaël Leblond : des graphismes qui s'animent avec magie au simple passage d'un rhodoïde rayé.

  • Le pyjama à rayures est idéal pour réveiller une très ancienne technique de l'animation : l'ombro-cinéma.
    Passées la couverture et les premières pages, un enfant s'endort ; le livre bascule aussi ...
    Les autoroutes que l'on aperçoit annoncent la proximité d'une grande métropole que notre héros va survoler dans son pyjama rayé.
    C'est une ville spectaculaire qui bouge avec sa foule, son trafic, ses lumières, c'est NEW-YORK !
    Sur le plan vertical, une histoire illustrée par Frédérique Bertrand répond aux images horizontales et « tactiles » de Michaël Leblond : des graphismes qui s'animent avec magie au simple passage d'un rhodoïde rayé. Ce premier ouvrage de la série « pyjamarama » survole New-York avec un clin d'oeil à « Little Nemo » dont les rêves s'animaient aussi, en 1911.

  • Le pyjama à rayures est idéal pour réveiller une très ancienne technique de l'animation : l'ombro-cinéma.
    Passées la couverture et les premières pages, un enfant s'endort ; le livre bascule aussi... Après New York, le « pyjamarama » visite une nouvelle ville : Paris.
    Paris qui scintille au passage de la grille est plus que jamais la ville lumière, on découvre aussi bien le « Moulin Rouge » que les bateaux mouches, avec un clin d'oeil obligé à la façade en diaphragmes de l'Institut du monde arabe, un passage incontournable devant le centre Georges Pompidou et la fontaine Stravinsky etc.
    Sur le plan vertical, une histoire illustrée par Frédérique Bertrand répond aux images horizontales et « tactiles » de Michaël Leblond : des graphismes qui s'animent avec magie au simple passage d'un rhodoïd rayé.

  • Une histoire à parcourir en pyjama pour des nuits animées.

    Le pyjama à rayures est idéal pour réveiller une très ancienne technique de l'animation : l'ombro-cinéma. Passées la couverture et les premières pages, un enfant s'endort ; le livre bascule aussi... dans une odeur de pop-corn.
    Du tintamarre, de la musique, des éclats, cette fois c'est la fête... Autos-tamponneuses, grandes roues, cascade, casse-pipe, toutes les grandes attractions sont réunies ici dans un spectaculaire LUNAPARC.
    Sur le plan vertical, une histoire illustrée par Frédérique Bertrand répond aux images horizontales et " tactiles " de Michaël Leblond : des graphismes qui s'animent avec magie au simple passage d'un rhodoïd rayé.
    Deuxième ouvrage de la série " pyjamarama " dont le premier volume nous faisait visiter New-York.

  • Comme dans chaque album de la série « pyjamarama » (série à succès, près de 100 000 ex. vendus), un petit garçon enfile son pyjama rayé avant d'aller se coucher et s'endort. Son rêve l'entraîne alors dans la visite de la ville du Havre. Toute la ville bouge et s'anime au passage de la grille magique, l'effet de cette ancienne technique optique, l'ombro-cinéma. Ce livre est réalisé en partenariat avec la ville du Havre et la région Normandie à l'occasion de l'anniversaire des 500 ans du Havre, (27 mai-5 novembre), un événement très attendu et orchestré par Jean Blaise, le Monsieur Culture de Nantes, notamment du Voyage à Nantes, et de La nuit blanche à Paris (installations artistiques, performance de la compagnie Royal de Luxe etc...)

  • Cette fois-ci, ce sont les billes qui s'animent et se mettent en mouvement pour une course spectaculaire, comme dans la fameuse série « pyjamarama » ! Deux camps s'affrontent, les billes rouges contre les billes bleues. Ça roule particulièrement bien pour les rouges qui sont en tête jusqu'à l'avant dernière page. Mais le suspense reste total ! Reprenant un des principes de base de l'animation en « ombro-cinéma », Michaël Leblond et Frédérique Bertrand s'adressent ici aux plus petits avec une mécanique simple, éprouvée et tellement magique.
    Les billes ne tiennent pas en place et seront les personnages essentiels d'ouvrages à venir destinés aux plus jeunes lecteurs.

  • Voici un livre pour parcourir l'histoire de l'Humanité.
    Les pictogrammes en couleurs, accompagnés de courtes légendes, offrent une vision simplifiée des grandes évolutions de chaque époque, et ce sur différents continents et différents registres : politique, mode de vie, alimentation, inventions, etc.. De cette façon, il est possible de croiser des événements en réalité très éloignés et d'abandonner l'approche ethnocentrique d'une histoire qui ne serait que la nôtre. Ainsi apprendon qu'au XIIIe siècle, un Anglais a inventé les premières lunettes tandis que Gengis Khan, souverain des Mongols, semait la désolation sur son passage et que les Incas construisaient leur capitale, la fameuse Cuzco !
    Une manière originale de réviser la chronologie mondiale sans se prendre la tête !

empty