Littérature générale

  • Bienvenue au togo, en albanie, à chicago, oú que ce soit, mais bienvenue en dictatures, en colonies ou en ghettos.
    Ici la ville appartient aux soudards, aux gaz lacrymogènes et aux machettes. en contrepoint de cette vie méprisée et battue, il y a le jazz, porteur d'espoir autant que d'identité. les nouvelles de kangni alem, au style vif et protéiforme, prennent tous les biais pour porter un message fort de résistance et de combat.

  • C'est une histoire qui tire au sort comme toutes les histoires. Si elle te tombe dessus... Si tu cours, elle court. Plus vite elle te retombe dessus. Si tu lui fais la tête elle te ligote sur place, et si tu l'ignores, elle s'en contrefiche. Le jour où Pitagaba est parti. Deux fois il est parti. La première fois quand il a demandé la route. La deuxième fois quand il n'est pas revenu.

  • Le pote rend, ici, hommage toutes les femmes en gnral, et sa mre en particulier, en nous transportant vers son pays, mais aussi, plus loin dans l'univers de l'Iboga, pour explorer l'me humaine. Ses pomes sont des chants, des musiques, des tableaux inspirs par le Sacr africain.

  • Ce recueil est un engagement en faveur d'un Homme et d'un Monde meilleurs. L'auteur veut transmuter ses sentiments et ses émotions afin de s'élever à la dimension d'un humanisme universel. Il souhaite voir réaliser une société fraternelle où l'amitié et l'amour du prochain, la liberté et le respect de la différence sont des valeurs cardinales partagées. Ses poèmes se lisent comme des contes ou des petits récits, car chaque texte renferme une histoire d'où peut se dégager une sagesse.

  • Français Le mystère de Rose

    Eric Joël Bekale

    • Acoria
    • 5 October 2018

    Ce roman nous entraîne dans les dédales de notre conscience. Énigmatique, aux limites de l'ésotérisme, il fait s'alterner et se confondre les dimensions du réel et de l'irréel. Éric Joël Békalé nous déroule ainsi une mosaïque qui nous fait progressivement glisser dans la confusion et l'interrogation. En effet, comment savoir qui, de Nguema ou de Rose, est un revenant ? Ce livre, aux accents initiatiques, est une porte ouverte sur un monde parallèle qui, en définitive, côtoie le nôtre...

  • Artiste associé de la 67e édition du Festival d'Avignon, Dieudonné Niangouna est un comédien, dramaturge et metteur en scène congolais dont théâtre se dérobe suscitant des commentaires clairsemés et ponctuels au gré des créations qu'il a produites. Dans une perspective esthétique qui aborde ses oeuvres de jeunesse jusqu'à sa dernière création, cette publication entreprend de cerner sa singularité à partir des rapports complexes qui s'instaurent dans son théâtre entre corps, texte et scène.

  • Deux frères, l'un est un danseur qui n'ose le faire devant un public ; l'autre, un écrivain qui n'a encore rien écrit. Rentrés après la guerre, ils recherchent l'endroit où se trouvait la maison familiale pour une raison simple : retrouver où est enterrée une paire de chaussures J. M. Weston. En creusant, ils se souviennent des horreurs vécues, l'histoire douloureuse d'un pays traversé par le colonialisme, la dictature, puis la violence de la guerre civile.

  • Extase solitaire

    Lydia Evoni

    • Acoria
    • 9 May 2014

    Voici un recueil qui nous donne à découvrir une poétesse dont l'art de ciseler les mots s'inscrit immédiatement dans le corpus poétique congolais. Si elle explore des sentiers d'où affleurent des sentiments forts et des émotions maîtrisées, elle ausculte aussi les ressacs d'une vie vécue avec engagement. Ici la poésie est chevillée au corps avec les stigmates sacrificiels d'une volonté inébranlable... A la fin de ce recueil, vous ne vous en irez pas comme vous êtes venus.

  • Dans un qui l'emmène à Brazzaville, Tsélé remarque un petit garçon. Il a à peu près le même âge que son petit-fils. Que peut-il bien faire tout seul dans ce train ? Peut-être voyage-t-il avec ses parents. Mais Tsélé sent tout à coup dans les yeux de l'enfant une grande solitude.

  • Français J'ai résolu de...

    Nadia Origo

    • Acoria
    • 15 September 2008

    Aurore est une jeune femme engagée qui s'interroge sur la société dans laquelle elle vit. En posant ses valises côté ville, elle nous fait vivre sa perception entre chic et choc de la vie à Libreville capitale du Gabon, et nous invite à partager cette réflexion sur la ville africaine.

  • Qu'est-ce qu'un auteur africain ? Quel est son rôle ? Comment est-il perçu par le public africain et quelles sont les attentes de ce public ? Cette incursion au coeur des thématiques générationnelles et d'espaces culturels s'étendant du nord au sud du continent africain brise les cloisonnements et dépasse les frontières habituelles, brassant les oeuvres et les témoignages d'écrivains sans discrimination de notoriété.

  • Français L'amour au ban

    Massamba Diadhiou

    • Acoria
    • 13 February 2012

    L'ouvrage propose une illustration réjouissante de la mise au ban des couples mixtes. Il est divisé en cinq actes, cinq tableaux aux allures surréalistes qui ne sont pourtant que les images fidèles de ces scènes authentiques, quotidiennement menées par des fonctionnaires zélés.

  • Depuis ses débuts, Amadou Elimane Kane déroule avec constance l'obsession d'un poète habité par une seule idée : la Renaissance panafricaine. Sa poésie se veut le tam-tam qui réveille les consciences. "Ton jardin/Parfum de mangue/Goût de flamboyant fleuri/Les arbres sève de créativité/Ouvrent la voie/Vers la renaissance/Vers la liberté !"

  • Une jeune fille rêveuse tombe dans un labyrinthe de portes mobiles, de miroirs, de trappes, de baignoires/terriers, et de tables/radeaux. C'est Alice. Elle nous entraîne dans un monde souterrain, loufoque et déjanté où se croisent la Reine de Coeur et ses Jardiniers fous, le Lièvre de Mars, le Loir éveilléendormi, le Lapin toujours en retard, le Ver à soie, le Lézard acrobate. Aux frontières de la logique et du non-sens, du réel et de l'absurde, ce texte redonne goût et saveur au langage en jouant délicieusement sur les mots. Lewis Carroll, ce pape de l'imaginaire en liberté, se prête avec évidence à ce théâtre tout public, mêlant les âges et les cultures.

  • Il s'immerge dans les mots, descend en eux jusqu'au bout et s'y installe en « écoute flottante », à la manière de Freud, dans l'attente d'un bip de la vie, qui lui arriverait via l'aîné Bemba ou le cadet Sony, via toi « hypocrite lecteur, mon ami, mon frère » (Beaudelaire), via le reste de la parole vivante qui vibre peut être encore au fond de quelque carcasse.

  • Français Je suis légion

    Mamoudou Lamine Kane

    • Acoria
    • 19 October 2010

    "La poétique de la concentricité et du circulaire apparaît nettement sans que les vers ne souffrent d'un quelconque enfermement. Ici, le cercle est ouverture, dialogue et héritage en même temps. En ce sens, le benjamin des poètes se montre en digne successeur d'Oumar Bâ et d'Ousmane Moussa Diagana, ces deux autres poètes de Mauritanie qui ont su donner à la poésie francophone de ce pays ses lettres de noblesse." Extrait de la préface

  • Dans la recherche et l'élaboration d'un répertoire personnel, contes, légendes et mythes ont toujours occupé pour Richard Demarcy une place essentielle, aux côtés d'oeuvres parlant plus directement du monde actuel. Ces vastes matériaux de l'imaginaire furent bien souvent source d'inspiration où fusionnent le réel et le fantastique, le quotidien et le merveilleux, et même le surnaturel. Sautant allégrement les frontières, ils ont permis au long du temps de réinventer un théâtre en liberté où règnent la fantaisie et le jeu ; et aujourd'hui de toucher un vaste public aux âges et aux cultures mêlés.
    Ces huit pièces sont inspirées de contes africains, russes, français, portugais, et de Rudyard Kipling, Amadou Hampâté Bâ, Blaise Cendrars.


  • Français Le griot

    Roger Sidokpohou

    • Acoria
    • 6 June 2008

    ... Voilà pourquoi l´amour se lève tous les matins sur la pointe des pieds pour surveiller l´autre côté de la palissade, là où la haine plante ses semences, le coupe-coupe entre les dents. De même, la lumière sait que c´est l´obscurité qui lui donne tout son éclat ; et elle n´oublie jamais de l´inviter pour éteindre les derniers lampions de la fête. Le courage et la faiblesse se défient tous les jours, comme deux frères qui ont grandi ensemble ; ces deux-là se connaissent bien. " Ainsi parla Babalawo, le griot des temps jadis. "
    Roman initiatique, de cris et de chuchotements, de colère et de dérision, de chutes et de rebondissements, le Griot est surtout un roman de tous les âges, où l´humain, l´humain universel est invité au rituel du conte, de la palabre et du partage, dans la case de la Sagesse Africaine. Le verbe coloré et poétique, l´écriture riche et imagée, Roger Sidokpohou nous ramène à nouveau vers son Afrique natale, avec un sens de la pédagogie qui traduit un énorme amour pour ce continentmère de tous.




  • Français Les illusions perdues

    Henri Fwala Henga

    • Acoria
    • 15 August 2006

    Un religieux qui vient de s'engager définitivement dans son ordre rencontre une femme à quelques mois de son ordination sacerdotale. Enfant d'une mère seule, en quête d'un père qu'elle n'a pas connu, c'est lui qui l'aide à reconquérir l'espoir et à entrevoir la chance que la vie, dans son imprévisible générosité, place sur son chemin.
    Mais la souffrance, la révolte, la haine refoulée et le fatalisme ont déjà éloigné la jeune femme de l'amour... Cette ouverture à l'autre entraîne le futur prêtre dans une véritable quête de soi, surgissent alors des questions sur le sens de sa consécration religieuse, le rôle et la place du féminin dans sa vie. Que valent nos choix lorsque les gens et les structures les rendent absurdes et irréalisables ? Comment réconcilier sacerdoce et mariage si les règles semblent immuables pour les coeurs submergés d'amour mais confrontés à la précarité des sentiments, au vide du manque et à l'angoisse de la mort ? Un homme et une femme tentent de briser un tabou... À travers eux, c'est toute la fragilité de l'affectivité humaine qui se dévoile, mais aussi les exigences du renoncement dans un Congo en pleine mutation.


empty