De Taillac

  • Discours de guerre ; Napoléon Bonaparte Nouv.

    L'auteur de cette maxime n?est autre que Napoléon qui expliqua même que la première qualité d?un général était de savoir émouvoir son armée. Il s?y employa mieux que quiconque et fit la démonstration de son génie également en matière rhétorique. Convaincu que « les mots étaient tout », il sut galvaniser ses troupes et de l?ouverture de la campagne d?Italie aux adieux à la veille garde, il prononça certains des plus beaux discours de guerre. Bien connues dans les pays anglo-saxons, ces proclamations et allocutions militaires sont tombées, en France, dans l?oubli. Elles sont réunies pour la première fois depuis la fin du 19e siècle.

  • De l?Antiquité à la Seconde Guerre mondiale, de la Chine à l'Empira aztèque, découvrez les 200 plus étonnantes, plus drôles, plus insolites ruses de guerre.

  • « Commando Kieffer ». Deux mots, un mythe, qui évoquent un lieu et une date : Ouistreham, le 6 juin 1944. Pourtant, dans l'?ombre du Jour J se trouve l?autre grand fait d?arme des commandos de Philippe Kieffer, l?autre date, l?autre lieu : Flessingue, le 1er novembre 1944.
    Après leur éprouvante campagne de Normandie, les commandos français sont de nouveau déployés sur le front au début du mois d?octobre 1944. Cette fois, ils doivent débarquer à Flessingue sur l?île de Walcheren, l?un des plus formidables points de défense mis en place par les nazis. L?enjeu est crucial pour la poursuite de la guerre : sans le contrôle de l?Escaut, les Alliés ne pourront pas utiliser le port d?Anvers dont ils se sont emparés intact grâce à l?action de la résistance belge. Sans Anvers, c?est tout l?approvisionnement du front et donc la poursuite de la guerre et l?invasion de l?Allemagne qui se trouveront compromis.
    Au terme de violents combats, l?opération Infatuate aboutit à ce que le général Eisenhower qualifiera d?« un des faits d?armes les plus courageux et les plus audacieux de toute la guerre ».
    Mais la campagne des Pays-Bas est loin d?être terminée pour les commandos français qui poursuivent leurs opérations contre les îles néerlandaises où les Allemands se sont retranchés, jusqu?à la fin du conflit.
    C?est sur cette campagne longtemps oubliée et négligée derrière le seul symbole des Français du Jour J que ce livre se propose de revenir.

  • Traquer la terreur... cet ouvrage analyse les tactiques qui permettent de contrer le terrorisme.
    En s'appuyant sur de nombreux exemples historiques, le commandant Vincent dissèque le couple terreur / subversion hérité des principes de la guerre révolutionnaire de Lénine, Trotsky et Mao.Sa réflexion se fonde sur les témoignages et appréciations d'hommes et de femmes engagés sur le terrain, dans des missions de contre-terrorisme.Sept cas concrets viennent éclairer l'éventail des modes d'action ennemis ainsi que les réponses des forces de sécurité dans des situations complexes.
    Certains exemples peuvent sembler éloignés du terrorisme actuel. Ils révèlent au contraire les tactiques efficaces :  le conflit indochinois permet d'analyser la doctrine française de contre-insurrection ; l'Irlande du Nord de décrire la place du terrorisme dans une guerre subversive ; le cas afghan de souligner l'importance des actions chirurgicales et de l'implication de la population ; le modèle de Mumbai (2008) de mettre en lumière les attaques complexes ; le Norvégien Breivik (2011) d'étudier le phénomène du loup solitaire ; l'affaire du Ponant d'aborder prises d'otages et actions de piraterie ; enfin, l'opération Serval d'évoquer la neutralisation de groupes armés terroristes engagés dans une offensive dissymétrique.

  • Français Tirailleurs

    Collectif

    « Tirailleurs », un mot qui s?écrit à jamais en majuscules...Les 100 portraits regroupés dans ce livre forment une mosaïque de destins croisés et constituent un monument de papier, véritable monument de mémoire. Il n?a d?autre ambition que de lever le voile sur une petite part du formidable patrimoine humain de cette armée d?Afrique, trop souvent abonnée aux oubliés de l?Histoire...Tournant ces pages, ce qui frappe c?est que les Tirailleurs rassemblent sous une même identité des princes, des maréchaux de France comme « des sans grade », des anonymes, à qui ce modeste ouvrage rend hommage. Tous ont construit depuis 1841 et jusqu?à nos jours la légende des Turcos.

  • Français Le 4e régiment étranger

    Collectif

    Le creuset de la Légion étrangère Né en 1920 à Marrakech, ville toujours présente sur l?insigne du régiment, le 4e régiment étranger a notamment participé aux combats en Afrique du Nord lors de la Seconde Guerre mondiale, et en particulier à la pacification du Maroc, lui valant ainsi le surnom de « régiment marocain ». Dissous et reformé à de multiples reprises suite aux bouleversements de la seconde moitié du siècle dernier, le 4e RE est depuis 1976 installé à Castelnaudary, où il a l?importante responsabilité de former les légionnaires, et entre autres de leur apprendre le français. Une étape inévitable pour tout légionnaire, pour un régiment au c?ur de l?expertise de la Légion.

  • Qui ose vaincra Nouv.

    À l?origine des plus beaux succès tactiques, il y a toujours une part d?audace. Dans la droite ligne de L?Art de conduire une bataille et des 7 Péchés capitaux du chef militaire, ce troisième opus explore les différentes formes de l?audace au combat, de la bataille de Gaugamèles en 331 avant JC à la prise de la base de Ouadi Doum en 1987. S'appuyant une fois encore sur de nombreux exemples pris dans l'histoire militaire, Gilles Haberey et Hugues Perot montrent que la prise de risque est un ingrédient essentiel de la victoire et que tout l?art du chef est de savoir oser, mystifier, leurrer ou innover à bon escient, en évitant de tomber dans la témérité qui mène le plus souvent aux pires désastres.

  • Découvrez l'art de la guerre au Moyen Age à travers six batailles emblématiques, grâce à un récit très vivant, de nombreux encadrés, des illustrations superbes et des cartes inédites.

  • La virtuosité d?un général sans expérience réelle de la guerre, c?est avant tout ce que l?on retient de la campagne d?Italie. En effet, le génie de Bonaparte allait étonner le monde et, deux siècles plus tard, suscite toujours le même intérêt. Qui pourrait ne pas s?étonner à la vue de ce jeune général qui, grâce à la mise en ?uvre de principes militaires nouveaux sur lesquelles il a longuement réfléchi, bat à plate couture des généraux aguerris ?
    La nouvelle façon de faire la guerre, qu?il impose à ses adversaires désorientés, va non seulement lui offrir les lauriers de la victoire, mais la confiance de ses soldats qui, subjugués autant par ses qualités humaines que techniques, le suivront envers et contre tout jusqu?au bout de l?aventure.
    À travers cette campagne présentée sous forme de chronique, suivez Bonaparte au jour le jour. Découvrez le quotidien de ce général : ses doutes, ses difficultés, ses choix, mais également ses espoirs et ses joies.

  • Rien n?aurait pu laisser présager, lors de sa construction en 1889, que la tour Eiffel jouerait un rôle militaire capital.
    Pourtant, dès 1904, la première antenne est arrimée au monument et c?est alors le premier pas vers une longue relation entre la fameuse tour et le monde des écoutes.  Ce géant aux « Grandes oreilles » aura  une importance capitale pour les militaires lors de la Grande Guerre, participera à l?évolution de la radiodiffusion et de la télévision dans l?entre-deux-guerres, puis retrouvera des fins militaires lors de la Seconde Guerre mondiale, lorsque les militaires français et les troupes d?occupation feront un usage très différent de ces technologies.

  • La tentation est alors très forte de la sacrifier pour envoyer ces officiers en devenir combattre au plus vite.
    Ainsi, Bonaparte avait décrété une scolarité de deux ans qui n?a guère été observée qu?en 1809.La guerre de 1914 s?accompagne d?une fermeture de Saint-Cyr, comme cela avait été le cas en 1870.Et, entre 1938 et 1947, les difficultés rencontrées par les différents régimes pour continuer à former des officiers de recrutement direct sont encore plus grandes.En s?appuyant sur des archives méconnues et dispersées, sur de très nombreux témoignages et à l?aide de dizaines d?entretiens avec d?anciens élèves, le général Bertrand Pâris est le premier à écrire cette autre histoire de Saint-Cyr.

  • Les plus célèbres batailles en montagne est le premier ouvrage qui présente et analyse les batailles les plus importantes de l'histoire qui se sont déroulées en montagne. Il couvre toutes les époques, de l'Antiquité à nos jours, tous les continents, de l'Asie à l'Amérique, et décrit les victoires d'illustres chefs militaires, d'Alexandre et Hannibal aux généraux Juin et Monclar, sans oublier Napoléon. A partir d'un très large panel d'exemples historiques, ce livre offre au lecteur une vision d'ensemble cohérente pour chaque bataille en montagne et tire des enseignements concrets et variés au travers d'un récit détaillé qui analyse le contexte et la nature de la campagne, présente la description du terrain montagneux, les forces en présence et le rôle du chef militaire.

  • Grâce à 300 lettres intimes, revivez la guerre de 1870  à travers le regard de soldats prussiens : de l?entrée en guerre au rapatriement des troupes en Allemagne, en passant par les premières batailles en Alsace et Lorraine, les combats contre l?armée de la Loire, le siège de Paris, ou encore la Commune, plongez dans le quotidien de ces hommes.
    Dans ces lettres, parfois très émouvantes, les soldats se livrent avec sincérité et racontent leur guerre. Découvrez ainsi les péripéties de Peter Grebel, l?amoureux ; d?Anton Kirchhofer, le contemplateur ; d?Otto Drecker, le narrateur aux récits sanglants ; de Bernhard Müller, le compatissant ; d?Heinrich Kamphausen, le revanchard ; de Wilhelm Erwens, celui dont la maîtresse de maison française pleure le départ, et bien d?autres encore !
    />

  • De la guerre d'Hiver russo-finlandaise à la poche de Falaise, Gilles Haberey et Hugues Perot nous plongent au coeur de six batailles emblématiques de la Seconde Guerre mondiale. À travers elles, découvrez comment la révolution tactique et stratégique a bouleversé la conduite des batailles, comment des chefs ont mené leurs hommes à la victoire, comment la guerre a changé de visage...

    Saint-cyrien, le colonel Gilles Haberey est breveté de l'École de guerre. Il a commandé le 92e régiment d'infanterie de Clermont-Ferrand, a été professeur de tactique au Cours supérieur d'état-major et a été engagé dans plus d'une dizaine d'opérations extérieures. Il a notamment publié Combats asymétriques en Afghanistan (2014) aux Éditions Nuvis et Engagés pour la France (2018) aux Éditions Pierre de Taillac. Saint-cyrien, le colonel HuGues Perot est breveté de l'École de guerre. Comme fantassin, il a servi dans plusieurs régiments d'infanterie, notamment au 126e régiment d'infanterie de Brive-la-Gaillarde dont il a successivement été chef opérations et chef de corps. Il a notamment été engagé au Kosovo, en Côte d'Ivoire et en Afghanistan. Passionné d'histoire militaire et de tactique, il est actuellement chef de corps du groupement de recrutement et de sélection sud-ouest.

  • Le général Georges est un personnage fondamental de l'Histoire de France entre 1914 et 1945. Pourtant, si son nom est abondamment cité dans les études consacrées à cette période, on sait finalement peu de choses de lui. Les mieux informés le connaissent pour avoir été grièvement blessé en octobre 1934 à Marseille, au cours de l'attentat qui a coûté la vie au roi Alexandre Ier de Yougoslavie et au ministre français Louis Barthou. On se souvient aussi qu'en 1939-1940, il fut aux côtés de Gamelin, le chef des armées françaises sur le front de France et de Belgique. Pour la première fois, une biographie complète lui est consacrée. A partir d'archives inédites (officielles et familiales), Max Schiavon restitue avec brio le parcours et la personnalité de celui qui fut l'un des plus brillants militaires français du XXe siècle, mais dont le souvenir reste injustement attaché à celui du drame de 1940. La conquête du Maroc, la Grande Guerre dans les Balkans, l'entre-deux-guerres dans les hautes sphères de l'armée, l'attentat de Marseille, la défaite de 1940, puis la participation au C.F.L.N. (Comité Français de Libération Nationale) aux côtés des généraux de Gaulle et Giraud à Alger en 1943, sont autant d'étapes dans une carrière exemplaire à plus d'un titre. Cette biographie est une somme, riche en révélations et en informations inédites, qui nous invite à poser un regard neuf sur une période cruciale de l'Histoire de France

  • Très concrètement,s?évader implique de quitter le camp au péril de sa vie, de voyager pendant plusieurs jours en terre ennemie, au milieu d?une population hostile dont on peut ne pas maîtriser la langue et de traverser des frontières ou des lignes de démarcation, parfois des mers. » Après avoir combattu héroïquement lors de la bataille de France, en 1940, Géraud de Bonnafos est fait prisonnier par les Allemands et interné dans un camp pour officiers. Mais son caractère, et les valeurs militaires qu?on lui a enseignées, le poussent à résister, et à entreprendre tout ce qui est en son pouvoir pour s?évader. Il réalise plusieurs tentatives malheureusement infructueuses. Ses conditions de détention se détériorent et son état de santé se dégrade. Sa vie est en danger et, en 1942, il est libéré pour raison sanitaire, les Allemands jugeant impossible que ce mourant reprenne un jour le combat.
    Le lieutenant de Bonnafos continuera la lutte à sa manière : en enseignant les techniques d?évasion ! Ce manuel est tiré d?une conférence qu?il a prononcée pendant la guerre dans un sanatorium. Il y détaille les conditions de détention et toutes les techniques d?évasion qu?il a vu réussir. Surprenant et plein d?humour, ce texte fait découvrir l?incroyable ingéniosité dont ont fait preuve ces soldats français qui ont réussi à s?échapper?

  • Vous êtes un ou une meneur(se) de femmes et d'hommes ? Vous êtes habitué à manager des équipes ? Alors ce livre est fait pour vous ! Dans ce petit manuel plein d'humour, partez sur les traces de ceux qui ont marqué l'histoire militaire, habitués à commander des troupes jusqu'à la victoire? ou pas !
    Leurs noms sont restés célèbres : ils s'appellent Napoléon, de Gaulle, César, et ils ont marqué leurs époques, tous emprunts d'une aura et d'une autorité naturelle qui les ont placés à la tête d'armées puissantes. Aujourd'hui, ils se rencontrent tous dans Le Livre qui va faire de vous un chef, une surprenante fresque historique réalisée par Max Schiavon, qui va vous révéler tous les secrets pour devenir un grand chef !

  • Les Français ne pensaient qu'à la revanche ; les poilus sont partis la fleur au fusil ; les offensives n'ont servi à rien ; les gaz de combat ont été la plus meurtrière des armes ; les poilus ont été envoyés ivres à l'abattoir ; les civils ont été épargnés ; la Marine n'a rien fait ; les tirailleurs sénégalais ont été sacrifiés pour sauver les Français ; les généraux étaient des planqués ; les Américains ont gagné la guerre ; les chars de combat ont permis la victoire ; l'humiliation de l'Allemagne a provoqué la Seconde Guerre mondiale...
    Autant d'idées reçues à propos de la Première Guerre mondiale qui ont la vie dure ! Dans cet essai stimulant, le général Elrick Irastorza descend dans cette "tranchée des poncifs" pour combattre ces mythes, ces contre-vérités et ces "fake news" de la Grande Guerre.

  • On l'oublie très souvent, mais les hommes du Commando Kieffer ne sont pas les seuls Français à avoir pris part au Débarquement de Normandie.

    Le 6 juin 1944, 38 parachutistes français sautent sur les arrières de l'ennemi ou sont déposés par planeurs. À l'aube, 177 fusiliers marins commandos posent les premiers le pied sur la plage de Sword Beach tandis que sur mer, douze navires français, avec à leur bord plus de 2 600 marins, participent aux escortes et au bombardement des défenses côtières. Dans les airs, 227 aviateurs français sont engagés dans des missions de chasse aérienne, de bombardement ou de dépôt de rideaux de fumée pour camoufler l'armada.

    Ce livre, fruit de découvertes inédites dans les archives militaires françaises et britanniques, archives privées et souvenirs des témoins, dévoile pour la première fois l'ampleur de la participation française à l'opération Overlord.

  • Tobrouk, Grèce, Égypte, Libye, Méditerranée, Western Desert ... C'est dans ces ciels de guerre que s'illustre l'Escadrille française de chasse n° 1 (EFC1). Dès le 18 juin 1940, cette poignée de pilotes décide de suivre de Gaulle et de poursuivre dans les airs le combat contre l'Allemagne nazie.
    Aux heures les plus critiques de la Seconde Guerre mondiale, ces aviateurs de la France libre se battent à bord de leurs chasseurs Hurricane, à un contre vingt face à la Luftwaffe et à la Regia Aeronautica dans la guerre du désert.
    Mousquetaires à la croix de Lorraine, condamnés à mort par Vichy pour désertion, ils sont les seuls Français dans la citadelle assiégée de Tobrouk. Là, ils participent, aux côtés du Squadron 73 de la Royal Air Force, à cette bataille stratégique.
    Par leur engagement et leur sacrifice, ils contribuent à donner un coup d'arrêt décisif à l'offensive de l'Afrika Korps de Rommel vers le canal de Suez.
    Voici, au jour le jour, son aventure épique, tragique et pleine d'humour, retracée pour la première fois ; ou comment une petite formation, par sa détermination, contribue à changer le cours de l'histoire.

  • De l'atlas, annoté d'une main d'enfant, qui a permis à Louis XV d'apprendre la géographie au livre de cuisine en temps de siège... plongez au coeur des plus prestigieuses bibliothèques militaires : celles de l'École militaire, de Polytechnique, de Saint-Cyr Coëtquidan, du service historique de la Défense et du service de santé des armées.

    Ces 100 trésors, présentés pour la première fois en un volume, invitent le lecteur à un voyage ô combien dépaysant qui l'entraînera des confins de l'Océanie à la conquête de l'Égypte. Cette promenade dans cette bibliothèque idéale passionnera tous les amoureux des livres qui pourront y découvrir le rouleau présentant l'ordre de bataille de Velez-Malaga ou le cahier de chansons d'un sapeur, les dessins superbes expliquant les différentes étapes de la construction d'un vaisseau ou encore le premier dictionnaire chinois, français et latin publié sur ordre de Napoléon...

    Auteurs : Myriam Buanic-Geyer, Christophe Cloquier, Jean-François Dubos, Franck Smith, Marie-Christine Thooris.

  • Au début de la Seconde Guerre mondiale, l?Allemagne nazie connaît des succès fulgurants grâce à une tactique révolutionnaire : le Blitzkrieg !
    L?invention de cette « guerre éclair » désarçonne tous les états-majors et permet à la Wehrmacht d?écraser les armées alliées.
    Pourtant, cette tactique est née vingt ans plutôt : elle a été imaginée par des penseurs visionnaires dès la Première Guerre mondiale. Elle va être améliorée durant l?entre-deux-guerres et mise en pratique, à partir de 1939, par d?excellents tacticiens qui vont, grâce à elle, conquérir une grande partie de la planète.
    C?est la fascinante genèse de cette guerre mécanisée, et sa redoutable application, qu?analyse Hugues Wenkin dansB litzkrieg ! S?appuyant sur de nombreux documents inédits, il révèle tous les secrets de cette puissante tactique et renouvelle le regard que nous portons sur la « guerre éclair ».

  • Le livre parfait pour dénicher l'anecdote qui vous permettra de briller en société !
    De l'Antiquité à nos jours, découvrez l'histoire militaire comme vous ne l'avez jamais vue ! Grâce à de très nombreuses anecdotes étonnantes, parcourez le temps de manière originale et ludique et devenez incollable. Le livre parfait pour dénicher l'anecdote qui vous permettra de briller en société !

empty