Littérature générale

  • Français Mila

    Dominique Durand

    • Durand peyroles
    • 24 October 2016

    Ce matin du 5 mars 2015, j'émergeais d'une longue année de coma à l'hôpital Percy Clamart et prenais connaissance du diagnostic?: l'accident avait provoqué une perte totale de ma mémoire. Ce matin du 5 mars 2015, je serrais dans mes bras ma propre fille Camille en réalisant qu'elle n'était pour moi qu'une parfaite inconnue. Pour me reconstruire, je devais reprendre une vie normale, suivre un traitement adapté, mais rien ne s'est passé comme prévu. Sans doute aurais-je dû me méfier ? Comment aurais-je pu imaginer l'extraordinaire aventure que je venais de vivre des côtes australes jusqu'aux terres gelées du grand continent blanc ? Qui était celle qui m'attendait quelque part, cloîtrée dans une geôle, prisonnière de syndromes étonnants encore plus puissants que les miens. De ma mémoire chancelante émergeait une seule certitude?: je devais la retrouver pour connaître l'incroyable vérité, celle que les plus hautes instances internationales avaient tenté de dissimuler. Je disposais pour cela de très peu d'indices?: Juste quatre lettres qui dansaient jour et nuit dans ma tête, comme une musique entêtante, Juste quatre lettres, d'une importance capitale pour ma survie?: MILA.

  • Français La Petite soeur du vent

    Dominique Durand

    • Durand peyroles
    • 2 November 2011

    Il est de ces fabuleux destins qui nous surprennent par leur caractère exceptionnel, hors du commun. La question que l'on se pose alors est toujours la même : ont-ils été influencés par des choix éclairés et décisifs, ou se sont-ils accomplis simplement parce que c était écrit... Lorsqu'il la vit, la première fois, dans le parc du Grand-Blottereau de Nantes, Richard n'en crut pas ses yeux : une gracieuse et curieuse jeune fille enlaçant de son corps un immense bananier. Il l observa ensuite, à son insu, émoustiller les bambous sur son passage, lever une bourrasque de la main, générer une ondée sous l'effet de la colère... Quel lourd secret dissimulait donc Esther lancée sur la piste de son père en Alaska, au sein du site très controversé de l'HAARP, puis au coeur de la jungle amazonienne où l éminent scientifique avait disparu sans laisser la moindre trace ? Comment aurait-elle pu imaginer qu une prophétie millénaire, préservée par la plus ancienne tribu primaire d'Amérique du Sud, allait engendrer le plus grand bouleversement que son corps et son âme puissent connaître ?

  • Français Rouge Bocage

    Christophe Tembarde

    • Durand peyroles
    • 15 February 2017

    Gabin, un jeune homme atteint de la maladie de Gilles de la Tourette, est recueilli par Marco, un agriculteur du bocage vendéen, à l'esprit libertaire et anticlérical.
    La propriété de Marco jouxte celle du Comte Gorgeron de la Chesnaye qui lorgne sur ces terres depuis de nombreuses années.
    La violence aveugle et irrationnelle, qui se déchaîne soudain dans ce coin de bocage, fait écho aux violences d'une autre histoire, datant de l'époque révolutionnaire, qui s'imbrique dans le récit principal.
    Rouge bocage nous rappelle qu'à l'heure où le fanatisme politico-religieux se déchaîne, la France a connu dans le passé des périodes violentes où politique et religion jouaient déjà les premiers rôles.
    Au-delà de ce que chacun peut faire, à son échelle, pour empêcher l'irrationnel attisé par la haine de prendre le pas sur la raison, le roman interroge également sur la part de monstruosité tapie au fond de nous:
    « C'était inhumain, et les hommes étaient... Non, ils n'étaient pas inhumains. C'était cela le pire, voyez-vous, ce sentiment qu'ils n'étaient peut-être pas inhumains. » J. Conrad, Au coeur des ténèbres.

  • Français Marie du marais

    Joël Couteau

    • Durand peyroles
    • 26 April 2012

    Ce matin-là, en lisant le journal régional, mon attention fut retenue par une photo annonçant l'anniversaire millénaire de l'abbaye de Maillezais en sud Vendée, mais mon attention se fixa sur un petit article en bas de page, écrit très simplement :
    "Nous avons appris hier, le décès de Madame Marcelle G, dite Marie du Marais, dans sa quatre-vingt neuvième année. Bien connue des habitants de Maillezais et des environs, elle avait été durant de très longues années, la première sage-femme installée en milieu rural et notamment dans le marais poitevin qu'elle aimait tant..." Qui était Marie du Marais ?
    Soudainement attiré dans cette quête au coeur des marais du Sud Vendée, le narrateur va, au fil des jours, découvrir le destin exceptionnel de cette femme courageuse.

  • L'intrus

    Joaquim Kock

    • Durand peyroles
    • 19 July 2010

    Fragments du récit d'une humiliation en milieu domestique. -- Tous les soirs quand je me couche, je dois me battre contre lui. Contre cette chose, cette sorte de bête, cet intrus qui prend la place dans mon lit et m'empêche de me glisser sous mes couvertures et de me reposer... -- -- Nombreuses illustrations originales de l'auteur.

  • Ezistezistepa

    Georges Richardot

    • Durand peyroles
    • 15 September 2010

    Ce matin-là, à vue de nez raisonnablement nasal, il y avait dans l'air quelque 3,4 millibars d'acidité. Sortant, comme en chaque début de printemps, les reliques de leur patronne vénérée, dans l'espoir constamment déçu de la débarrasser des odeurs de moisi, les amis de Sainte-Absolute ne faisaient pas davantage recette que les vingt-huit années précédentes. L'escorte canticante se limitait à un quarteron d'inconditionnels vieillissants, dont la ferveur masquait mal la nostalgie d'uniformes détournés des lustres auparavant par leurs rivaux héréditaires- : les salutistes.

  • La vie comme elle vient ; textes en rimes

    Katia Hacène

    • Durand peyroles
    • 2 April 2010

    Recueil de chroniques poétiques accessibles à tout public. Il comprend quatre parties dont l'une est spécialement conçue pour de jeunes lecteurs. L'auteur y aborde des sujets variés ayant trait à la vie quotidienne.

  • Français L'emblème des égarés

    Nissim Gérard Dahan

    • Durand peyroles
    • 16 May 2017

    L'Emblème des égarés retrace le vécu de deux enfants pendant la Shoah, pleine de douleur mais aussi de mélancolie.
    Doux souvenirs et souffrances amers évoqués par Moshé et Iliana, deux êtres exceptionnels que l'on suivra, au fil de ces pages, de leur enfance pendant la Shoah, puis le débarquement à Haiffa, la religion, les guerres avec les pays arabes voisins, le Mossad, le contre-espionnage égyptien...

  • Le grand borborichon et autres coquecigrues

    Joaquim Hock

    • Durand peyroles
    • 9 December 2011

    En vingt-six contes répartis en quatre thèmes, Métamorphoses, Avanies, Bureaux et Bestioles, Joaquim Hock nous transporte dans un monde inventé où rien ne ressemble au nôtre... enfin, presque rien. Oeuvre littéraire et graphique illustrée par 'auteur. . . . La course d'escargots venait de commencer. Celle-ci allait durer au moins cinq jours et autant de nuits. Les pauvres bêtes devaient parcourir une bonne demi-verste sur un chemin périlleux semé d'embûches telles que troncs d arbres, gravillons et autres ­machins pointus. Chacun des escargots était entraîné et surveillé par son propriétaire qui se chargeait de l'encourager et de verser de temps en temps quelques gouttes d eau sur sa trajectoire en cas de sécheresse trop importante. Toute autre aide comme des coups d index sur la coquille ou le souffle étaient en revanche rigoureusement interdite par les règlements et sévèrement punie de disqualification par les arbitres...

  • Français Et la femme crea l'homme !

    Sandrine Belzacq

    • Durand peyroles
    • 1 June 2011

    Dieu serait-il seul, là-haut sur son petit nuage, à contempler les vaines agitations des humains ? Pas vraiment... Déesse, épouse de Dieu, assiste avec son divin époux à la destruction de la terre par les improbables créatures que nous sommes... Aussi, face à l'échec de la création par Dieu, Déesse décide de reprendre les choses à sa manière... Elle recrée le Monde, façon féminine, bien sûr... Ainsi, l'Histoire se répète avec quelques modifications amusantes pour aboutir... finalement... L'Histoire se répète, quoi ! Sur scène, le spectacle est burlesque, drôle, déjanté... À le lire maintenant, franchement, vous ne vous ennuierez pas non plus. Avec un gag garanti à chaque page et des répliques pleines d'allusions portant sur notre société de consommation, Sandrine Belzacq nous communique sa bonne humeur.

  • Adios Trinidad

    Ludovic Brochard

    • Durand peyroles
    • 28 April 2012

    Dans ce road movie à la française, deux hommes et une femme, tout juste échappés de leur maison de retraite incendiée, vont vivre une virée effrénée... Mais celle-ci tourne à la cavale de malfrats.
    Adios Trinidad offre une scène de théâtre unique où se jouent les sentiments exacerbés de trois drôles de personnages pour qui vivre pleinement sa vie est devenu plus qu'une philosophie, une façon d'aller au-devant de sa mort.
    Comme dans Harold et Maud, les personnages désacralisent les rapports tendres, amoureux, ou passionnés chez les seniors. Joyce les aime tous les deux ! Philou et Bébert l'aiment comme elle est ! Ils vont la suivre, l'encourager dans sa folie, sachant que ce voyage n'aura qu'une seule issue.
    Mais pour les beaux yeux d'une jolie femme, n'y a-t-il folie qu'un homme ne puisse faire ?

  • Français Le stylographe

    Jean Billaud

    • Durand peyroles
    • 26 April 2012

    Le Stylographe se présente comme l'histoire de la genèse d'un roman centré sur le mécanisme de l'écriture et de ce que l'on appelle l'inspiration (ou la non-inspiration).
    Ce texte développe une double mise en abyme : l'auteur du Stylographe met en scène un personnage qui écrit le roman d'un autre, auteur lui-même du récit du crime qu'il a commis - un récit rédemption ; le crime lui a été nécessaire pour marquer la réalité de son existence. Crime parfait, mais pas gratuit, à l'inverse de ceux de Lafcadio, des Caves du Vatican, ou de Raskolnikov, de Crime et Châtiment.
    Ce roman narre les moments et les conditions d'écriture de deux ouvrages : La justification, et le récit du meurtrier. Leur auteur a choisi, pour ce faire, d'aller vivre retiré dans une région pré-montagneuse du Maghreb (l'Afrique du Nord à l'époque) : une grosse localité arabo-berbère de ce nord rude et attachant, loin des routes touristiques et du folklore du pays.
    Là-bas, il nouera des liens avec sa voisine, enseignante au collège, "parachutée" comme lui. Il devra alors mener de front, non sans quelques difficultés, le temps d'une année scolaire, son travail d'écriture et sa relation amoureuse...

empty