Policier & Thriller

  • Français Le manchon noir

    Jean-Pierre Simoni

    • Durand peyroles
    • 9 December 2011

    Dans l'univers feutré de la haute couture, le succès d une collection ne tient pas à grand-chose... Feutré ? Heu. . . peut-être les étoffes, mais pas l'ambiance, surtout dans le Manchon noir de Jean-Pierre Simoni, avec qui cette tournée en Russie semble virer à la Bérézina. . . - - - - - - Max nous relate sa vie au jour le jour dans les arcanes d'une maison de haute couture, en Russie, pendant la préparation d une représentation. Ce beau garçon de 1 mètre 95, séducteur collectionneur, est âgé de 27 ans. Malgré un handicap congénital lourd - il est aphasique - l'excellence de son professionnalisme est appréciée dans l'agencement des défilés de mode. Il a l'heureux privilège de côtoyer Carat, l'égérie de la troupe, qui vient d être réélue par la presse People « brillantissime mannequin de l'année ». Pas un jour ne passe sans que sa jolie frimousse ne fasse la une superlative d un média. Agée de 25 ans elle porte sans complexe, du haut de son 1 mètre 85, un mélange de sex-appeal, d'arrogance, ainsi que la couronne très convoitée de « Reine des tops ». D'ordinaire, ces deux personnages s ignoraient dans l'anonymat des coulisses. Mais La chute dont fut victime Carat, la veille de l'exhibition, lui occasionna des traumatismes qualifiés de mineurs par un chirurgien moscovite. Cet incident allait provoquer un bouleversement tel qu'il obligera nos deux héros, contre toute attente, à enchevêtrer leurs destinées . . . Et si le milieu de la mode était révélateur, en dehors de son apparente frivolité, des conflits qui opposent au plus profond de l'humain être et paraître ? Pourquoi la représentation de l'image accapare à un point tel, et vous êtes bien placée pour le vivre journellement, que nous ne savons plus localiser le bon côté du miroir ? Faut-il maudire le jour où notre lointain ancêtre s'est grimé de glaise en se mirant dans une flaque d eau ? Pourquoi sommes nous passés d'un paraître naturel, identique à celui des animaux, à un paraître artificiel puis culturel ? Ces éternelles interrogations ont guidé ma main dans la construction du récit. . . bien que j'ai pris la liberté de donner la parole à un muet ! (l'auteur).

  • Le tombeau des anges

    Ludovic Brochard

    • Durand peyroles
    • 16 April 2012

    D'une longue série, les hommes ont pris conscience qu'il était peut-être déjà trop tard pour faire machine arrière sur le nucléaire. Le tombeau des anges vous entraînera dans un thriller haletant avec, comme toile de fond, une sensation de fin du monde.
    Des États-Unis au désert irakien en passant par le Canada, vous suivrez Delphine et May, deux gendarmes françaises au caractère bien trempé, dans leur enquête à travers les groupuscules néo-fascistes américains. Les événements vont vous transporter au-delà de toutes vos suppositions à l'ultime énigme qui titille chacun de nous dans un coin de son cortex : quel est le destin de notre humanité et qui est celui où celle qui en détient la clé ?

  • Français Le caïman noir

    Jean-Pierre Simoni

    • Durand peyroles
    • 15 January 2010

    Tranchée au ras du cou, la tête noire vogue dans un azur onduleux au milieu d'une étoffe rouge. Elle prend le vent au bout du mat qui surplombe l'ancienne bergerie. Son front fuyant est barré d'un bandeau blanc. Cette figure n'est pas celle du Maure, emblème officiel de la Corse, mais d'un caïman noir. Que faire de ce cadeau empoisonné? Ici on ne plaisante pas avec les emblèmes de la nation. Personne n'avait jamais «osé» un Maure nanti de 76 dents affûtées !-Le Caïman noir va vous entraîner dans de sulfureuses aventures, de l'île de Beauté à l'enfer de la jungle amazonienne. Laissez-vous croquer par ce reptilien aux 76 dents bien acérées. Ça ne manque ni de mordant ni d'humour...

  • Français Accusé, sors de ta tombe !

    Stéphane Loiseau

    • Durand peyroles
    • 29 March 2016

    Que sait-on vraiment de sa souffrance ? Anna Bourseau, secrétaire dans une petite ville des bords de Loire, pensait avoir vécu le pire. Camille, sa fille unique qui se noie devant elle dans la mare du jardin ; la spirale dépressive qui l'emporte ; la séparation avec son mari... Puis enfin, des années plus tard, la remontée à la surface avec un nouvel amant et la passion qui la dévore. Pour trop peu de temps. « Maman, au secours ! » Cet appel nocturne réveille soudainement son douloureux passé, à en déchirer les entrailles. Une touffe de cheveux retrouvée dans les Landes, sur les lieux du meurtre d'un gendarme... C'est le coup de grâce : cet indice désigne, sans ambiguïté, la suspecte, Camille... « Un roman à suspense efficace où transparaît au milieu d'une trame savamment orchestrée, la vision d'un monde où la notion de privilège ne semble pas obsolète pour tous, surtout lorsque la douleur et la peur effacent toute perception de la réalité. Un crescendo oppressant dont on ne ressort pas indemne ! » François-Xavier Cerniac, prix VSD du polar 2011.

empty