Grand West

  • Madame Veuve Emilie, c'est Emilie Dumarais, la patronne du café tabac. Quand elle a quitté son Auvergne pour monter à Paris, en 1936, elle a commencé une de ces vies obscures dont on parle si rarement. On entre dans le milieu des « bougnats » des petits quartiers de Paris. Un mariage urgent avec le fils de la patronne, trois filles, dont l'une est de monsieur Georges le client si distingué. Le veuvage quand son mari meurt à la Première Guerre mondiale, un enfant juif qu'on soustrait aux rafles ;
    Et les trois filles qui grandissent, avec les amours vrais et les mauvais mariages. Quand Emilie, remariée sur le tard, regagne l'Auvergne, elle passe le flambeau à Jeannine, la plus jeune, et c'est comme si tout allait recommencer.

    Un roman historique où s'entrechoquent les petites histoires avec la grande l'histoire (2ème Guerre mondiale, déportation, résistance, naissance d'Israël, Algérie.).

  • Nous savons que les survivants de « La Brûle-Gueule » se sont désormais réfugiés dans une grotte au flanc de la falaise. Les voilà assaillis par une nuée de barques anglaises chargées d'hommes.
    Heureusement, sur la lande, les chouans veillent. Les courageux marins dont nous avons fait la connaissance dans les volumes précédents parviendront-ils, à force d'astuces et d'héroïsme, à résister victorieusement ? Cet ouvrage, 3ème et dernier tome de la trilogie, est le roman du courage, de l'honneur mais aussi du mystère. Nous y assistons à nouveau à la cruauté des combats de cette guerre chouanne des années 1799, sous le Directoire. Mais voilà que s'y mêlent les drames intimes d'un vieux chouan contraint de renier son fils devenu républicain, et celui de sa fille, éprise pour son malheur d'un bleu. Ces aventures aux multiples rebondissements dans la Bretagne du XVIIIème siècle nous emportent irrésistiblement dans le coeur tourmenté de cette terre de superstitions, de légendes et de traditions.

  • C'est après la visite fatidique du sinistre " chien noir " au vieux pirate Billy Bones, à l'auberge de l'Amiral Benbow que tout commence. Le jeune Jim Hawkins s'embarque avec le sir de Trelawney et le docteur Livesey à la recherche d'un mystérieux trésor caché dans une île lointaine dont ils détiennent la carte. Trésor, que convoite également le patibulaire et mystérieux Long John Silver, le cuisinier du port, qui Jim se lie d'amitié. Jim, qui n'est pas au bout de ses surprises, car la route est longue et parsemée d'embûches jusqu'à l'île du squelette où, tout au fond d'une grotte, reposent des joyaux innombrables...

  • Sur la lande couverte de genêts, au coeur de légendes pieusement entretenues par des populations profondément croyantes et besogneuses, que la violence de la Révolution a poussées dans la résistance désespérée de la chouannerie, nous découvrons la récolte du goémon par le procédé des «îlots flottants», et les petits détails de l'habitat rural de la Bretagne de l'époque. Le tome 2 de la trilogie La Brûle-gueule nous propose une histoire où va s'enchevêtrer une série de mystères inquiétants. Qui est donc Philopen, ce colosse sourd et muet qui demeure en un lieu mystérieux ? Quel est le secret du capitaine Crochetout ? Fut-il toujours « frère de la côte » et républicain, ou cache-t-il un passé ténébreux ? Que trame donc M. d'Estournal, ce chef chouan malhonnête, tout prêt à trahir les siens ? Et quel est le terrible secret d'amour de la douce Jeanne, fille d'Ivanec, l'ennemi juré des Bleus ?

  • Le naufrage du Titanic en avril 1912 a donné lieu depuis un siècle à une multitude de livres, de films, et de jeux vidéo. Chacun de ces supports a détaillé à sa façon le drame, en s'attardant le plus souvent sur la personnalité et la psychologie des victimes. Mais pas un de ces livres, films, ou jeux vidéo ne s'est intéressé jusqu'ici à Joseph Laroche, le seul passager noir qui se trouvait à bord de ce paquebot. Qui était-il ? Qu'elle est son histoire? Comment s'est-il retrouvé dans cette tragédie ?
    C'est ce que relate ce livre, fruit d'une passionnante enquête en Haïti, son pays d'origine, mais aussi en France où il a poursuivi ses études et travaillé ensuite comme ingénieur, en charge de la construction du. métro parisien. Il ne s'agit donc pas d'un livre de plus sur le Titanic, mais de l'histoire extraordinaire d'un homme, embarqué dans les vicissitudes de son époque, et qui s'est, un jour, comme tant d'autres, « trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment ».

  • Le choc entre traditions et avenir.

    Dans sa somptueuse Malouinière de la Côte d'Émeraude l'illustre famille des Tuesdan de Sévignac aborde ce nouveau siècle en s'efforçant de sauvegarder des traditions ancestrales transmises génération après génération depuis la Révolution Française.
    Des secrets, des intrigues, des mystères, des dissensions émaillent cette lignée de notables tournée vers la mer. Un secret éclipse pourtant tous les autres, celui porté par le Père. Depuis Auguste-Louis, Charles, Richard, Jean et Léo, Bertrand le dernier des Tuesdan de Sévignac, dépositaire d'un lourd héritage, tente, malgré des silences et des non-dits, de retracer le cheminement de chacun de ses ancêtres, avec leurs turpitudes, leurs faux-fuyants, leurs fourberies afin de donner sens à sa propre existence.
    C'est à travers la grande Histoire, des guerres, des catastrophes, des séismes qu'une autre histoire, des secrets de famille toujours enfouis, ébranle aujourd'hui encore la vie des Tuesdan de Sévignac. La confrontation de deux mondes, celui des notables riches et respectés et celui des petites gens en est le creuset mettant en exergue la fragilité et la grandeur de la nature humaine.

  • Kim Wolf

    Patrice Serres

    Au moment où nous entrons dans cette histoire, l'U.A.S. (United Air Services), cet organisme supra national disposant de moyens illimités, chargé des plus périlleuses missions aériennes dans le cadre de vastes projets scientifiques, humanitaires ou écologiques, est infiltré par des inconnus.
    Leur but : se débarrasser de Kim Wolf et de ses fidèles afin de s'emparer des infrastructures de l'organisation à tout prix.
    L'enjeu est énorme : Il s'agit de mettre en place un trafic international de stupéfiants qui pourrait permettre de financer des départs de conflits sur tous les continents.
    C'est sans compter sur la bravoure de Kim Wolf et sa Meute.
    L'auteur : Patrice Serres est dessinateur, scénariste, essayiste, journaliste, sinologue, créateur de timbres, homme de radio et de télévision. Élève de l'immense Frank Robbins, durant toute sa carrière il a illustré un grand nombre de BD : Yves Sainclair, Tanguy et Laverdure, les Fourmis, Le bal des abeilles, Qin, l'empire des 10 000 années, Les forçats de la route, etc. Dans cet album, le style de dessin au pinceau utilisant de larges à-plats noirs est caractéristique de l'école new-yorkaise dont il s'est toujours réclamé.
    Patrice Serres est également l'auteur de nombreux essais dont Le Grand Livre de l'Inde, avec Jean Rémy (2008), Le livre des proverbes chinois (2009) et Le mystère de l'ordre alphabétique (2010). Citons enfin sa passion pour les timbres dont il est l'illustrateur Albert Londres 1884-1932 et Armistice 1914-1918 le 12 novembre 2008.

  • Après la période de l'espoir vient celle de l'épreuve. La famine menace la campagne et ses habitants.
    John Fielding affrète un navire et, au mépris des vents contraires et d'une violente tempête, tente de débarquer une cargaison de vivres sur le sol irlandais.
    Pendant son absence, le cottage de la famille Fitzgerald brûle et la belle Kathleen disparaît. Lancé à sa recherche, John verra son destin vaciller lorsque, mêlé malgré lui à la révolte des « Invincibles », il assiste à la tentative de prise de l'hôtel de ville de Galway par les insurgés. Pris dans la tourmente des charges de cavaleries, sous le feu d'un régiment de fantassins anglais, saura-t-il éviter le sort de ses compagnons ?
    Le succès dédaigne l'adversité : à côté des douleurs, la vie mondaine suit son cours comme si de rien n'était, allant de fêtes en mariages fastueux au moyen desquels les familles en vue renforcent réciproquement leur puissance. Pourtant, la peine et le malheur finissent par les atteindre au moment où ils y pensent le moins et, sans prendre garde à leur état privilégié, leur infligent de cruelles expiations.
    Dans ces bouleversements étranges, les caractères se révèlent et ceux qu'on ne voyait que faibles ou vains prennent, au fil des événements, une dimension inattendue et acquièrent une réelle valeur.

  • Les villes de Haute Bretagne ont conservé nombre de traces du Moyen Âge, des maisons, des rues, des communes entières parfois ! S'y balader nous propulse des siècles en arrière dans l'Histoire de France. Le voici enfin ce voyage dans le temps dont nous avions toujours rêvé. Gérard Marié, féru d'aquarelle, a posé son regard et ses couleurs sur ces Cités Médiévales bretonnes. Seule exception, le normand Mont-Saint-Michel, monument ô combien symbolique de cette surprenante mais heureuse conservation. Ses peintures, authentiques, témoignent de la richesse de notre patrimoine et offrent un véritable régal pour les pupilles.

  • Ce roman est celui du destin extraordinaire d'une femme ordinaire. A l'heure du fracas des armes, c'est le combat de Léopoldine que l'on suit. Les deux Guerres mondiales, les déchirures, rien ne lui sera épargné. A l'ombre des remparts, on découvre le parcours d'un petit bout de femme qui, contre vents et marées, à la seule force de son courage et de sa volonté, réussira à se construire pour elle et les siens un avenir jusque là improbable.
    Ce n'est pas un hasard si cette histoire se passe à Saint-Malo, les remparts de la cité corsaire ont forgé un caractère bien trempé à ses habitants. Avec Ces Messieurs de Saint-Malo, on découvrait l'histoire d'une ville singulière au travers des hommes et des grandes familles locales. Michèle Foulain nous montre dans ce livre combien les femmes du petit peuple de la mer, de cette région si particulière, ont elles aussi contribué à façonner la place des femmes dans la France du XXe siècle.
    Une belle histoire, magnifique, dans la lignée des meilleurs romans populaires provinciaux, où la femme trouve enfin sa place : tel est ce captivant premier roman engagé où les heures les plus sombres côtoient les moments les plus doux. L'histoire de notre société au travers du parcours douloureux et beau d'une femme qui pourrait être notre mère.

  • Sur les terres rouges gorgées de bauxite, battues par les vents, il paraît que l'on aperçoit encore quelques fois l'ombre de Ned Kelly «l'homme a la tête de fer », qui fut voleur de bétail dans son jeune âge et qui avec sa bande de hors-la-loi désespérés, sillonna en son temps l'Etat de Victoria en Australie. Au grand dam de la police qui le traqua sans merci jusqu'à sa pendaison haut et court dans la sinistre prison de Melbourne, détruite depuis, et dans les ruines de laquelle, dit-on, on retrouva ses os enfouis dans le sol. Il était fils de John Kelly, surnommé Red à cause de la couleur de ses cheveux d'un roux flamboyant, et d'Ellen Quinn, native du comté d'Antrim en Irlande. Irlandais lui aussi mais de Tipperrary, Red Kelly avait été déporté pour le vol de deux cochons et ce pour sept longues années, au bagne de « la terre de Van Diemen », que l'on ne nommait pas encore Tasmanie. Dès son plus jeune âge, Ned fut confronté à l'autorité aveugle suffisante et arrogante des policiers anglais oeuvrant servilement pour l'intérêt des propriétaires terriens, pour qui les métayers avaient moins d'importance que les troupeaux de vaches et d'ovins dont ils s'occupaient. Elève doué du voleur de chevaux Harry Power, cavalier émérite lui-même, il connaissait chaque buisson et chaque chemin creux du comté de Victoria. De grosses bêtises en escarmouches plus sérieuses, Ned en vint à s'opposer frontalement aux forces de l'ordre et la violence alors éclata. Aidé par quelques rebelles comme lui, il fonda le gang Kelly, composé entre autres de deux de ses frères. D'attaques de convois postaux en pillages de banques d'une audace folle, protégé d'un plastron de fer et coiffé d'un heaume du même métal qu'il s'était façonné lui même, il forgea alors sa légende de Robin des bois australien, défenseur des pauvres et pourfendeur des puissants, dont le souvenir est toujours vivace de nos jours en Australie, où diverses statues dressées ça et là perpétuent sa mémoire, tels des symboles vivants de l'opposition éternelle à la tyrannie et à l'arbitraire. C'est son histoire que nous allons vous raconter... À un ou deux mensonges près.

  • Lobo Tommy

    Herlé

    Lobo Tommy est un loup détective qui vit à New-York.
    Seul, ou avec son vieil ami l'inspecteur Harry Zona, il résout les énigmes les plus stupides et éjantées qu'on ait vues à l'est du Mimississipipi (et à l'ouest aussi).
    Lobo Tommy tire son incroyable force mentale d'un stage qu'il effectua jadis dans le monastère Shaolin de son vénéré maître Po, expérience sublime dans la quête infinie du long et sinueux chemin conduisant à la Suprême Sagesse, et enseignement ô combien précieux lorsqu'il s'agit de combattre le crime et d'affronter les situations les plus périlleuses dans ce monde déglingué où la logique et le bon sens sont allègrement outragés !!!

  • Marcof le malouin

    Ernest Capendu

    C'est sans doute dans le roman maritime et le roman historique que Ernest Capendu a le mieux trouvé ses marques.
    Marcof le Malouin, dont la première édition date de 1900, en apporte la preuve. C'est un roman historique et maritime, puisque le héros du livre, originaire de Saint-Malo, est le commandant d'un lougre.
    C'est dans une France soumise aux vents de la Révolution, que commence l'intrigue de Marcof le Malouin. Nous sommes « dans les derniers jours de juin 1791 au moment où le soleil couchant dorait de ses rayonnements splendides la surface moutonneuse de l'Océan, embrasant l'occident des flots d'une lumière pourpre, comparable par l'éclat, à des métaux en fusion, un petit lougre, fin de caréné, élancé de mâture, marchant sous sa misaine, ses basses voiles, ses huniers et ses focs, filait gaiement sur la lame, par une belle brise du sud-ouest »... Héroïsme maritime, exaltation des ancestrales, traditions de la Bretagne, le tout sur fond d'histoire d'amour, de luttes impitoyables entre révolutionnaires et royalistes, de trahisons et de rêves brisés : Marcof le Malouin est à élever au sommet des grands livres d'aventures...

  • Padraig quitte l'Angleterre à bord du Bristol pour Singapour.
    Il est en possession du testament de Dennis Rourke. Il trace les plans de «l'Erin », sa future goélette qu'il fera construire à Singapour. Au Cap de Bonne Espérance le Bristol essuie une tempête. Padra par son aptitude à la manoeuvre des gréements. Son voilier construit, il recrute un équipage grâce à Kim un jeune skipper malais. « gagne Hobbart, base de baleiniers et de navires de convicts. Battant pavillon irlandais, « l'Erin » suscite la méfiance des autorités. Padraig loue un luxueux bungalow à l'armateur Jeremy Carter. Celui à son homme de main d'enquêter sur la présence de Wantage. Padraig met le cap sur Betsy Island à la recherche du trésor, sans succès. Apr avoir ridiculisé Carter par voie de presse, il apprend d'un harponneur que Betsy Island a une île jumelle : Cap South Arm Island où a en effet été enfoui le trésor de Rourke. Wantage restitue les pièces d'or au gouverneur tout en gardant un écu symbolique.

  • Le cheval breton

    Bernard Cornu

    Le cheval breton dans tous ses états, nous plonge dans la vie du cheval de trait breton des années 2011 et 2012.
    Le cheval breton au travail, qui ramasse les algues dans le Finistère Nord, ou encore qui aide à la culture des artichauts dans les Côtes d'Armor, ou encore des pommes de terre dans le Finistère.
    Mais c'est aussi le cheval breton en liberté dans les champs, ou encore dans la mer sur les grèves de Porspoder.
    Mais aussi le cheval dans la ferme, ou encore le cheval en concours, où les crinières sont tressées et les chevaux présentés devant de nombreux jury à Landivisiau ou encore à Landerneau.
    Le cheval breton dans tous ses états du Morbihan à l'Îlle et Vilaine, en passant par lé Finistère et les Côtes d'Armor. L'auteur nous plonge au coeur de la vie de petites communes.

  • Une forêt mythique pour un livre « magique ».
    Un voyage au coeur de la célèbre forêt du roi Arthur, berceau mythique de légendes et de mystères...
    Cette histoire s'est passée il y a très longtemps. En ces temps-là, les événements merveilleux se produisaient souvent et chacun avait suffisamment gardé son coeur d'enfant pour ne pas s'en étonner outre mesure. Berceau mythique de légendes et de mystères, Brocéliande se découvre à travers ce livre et ses photos exceptionnelles. Les chevauchées glorieuses du roi Arthur et des chevaliers de la table ronde résonnent encore dans cette forêt magique. Et tous ces personnages qui vivaient dans la forêt se seraient-ils évaporés ? Ne suffirait-il pas de franchir une porte pour se trouver dans un autre monde ? Cette porte, Klaod Roparz et Alain Bocher l'ont franchie et vous invitent à venir rêver à Brocéliande, à travers cet ouvrage.

  • Français La brûle-gueule t.1

    Ernest Capendu

    Novembre 1799. Alors que le coup d'état de Bonaparte se prépare et que le Directoire agonise, la Brûle- Gueule, corvette de 18 canons commandée par le capitaine Crochetout, cherche à rentrer au port de Brest. Trois puissants navires anglais lui bloquent le passage. Que peuvent deux cents corsaires de la République, contre les deux mille marins de la Queen Anne et ses soixante canons, épaulés par ceux les deux frégates qui l'accompagnent ? Mais impossible n'est pas français, et le vaillant capitaine français, ami de Surcouf, est épaulé de solides compagnons. Ni son second, l'intrépide Delbroy, ni son superstitieux quartier maître Nordèt, ne renonceront à l'aider à se frayer un passage. Plongés au coeur des préparatifs d'abordage et des techniques de la navigation à voiles au XVIIIème siècle, nous allons assister à une formidable bataille navale au large des côtes bretonnes, tandis qu'à terre, en pleine révolte des Chouans, les campagnes bruissent de l'espoir d'un prochain débarquement de leur sauveur, le Comte d'Artois.

  • Le 26 décembre 1892, la Vierge Marie apparaît à une jeune femme, sur la route de Petit-Bourg, en Martinique, puis, un peu plus loin, à deux religieuses et une paroissienne. Dans la première apparition, la Vierge se présente seule. Mais, lors de la deuxième, elle est en compagnie, cette fois, de l'Enfant Jésus. L'événement suscite une grosse émotion dans la commune, et le curé, Gabriel Parel, s'empresse de consigner les témoignages, dans un rapport, qu'il adresse, aussitôt, à l'évêque. Commence, alors une longue bataille, pour obtenir, de sa hiérarchie, la reconnaissance de ce miracle, et la création d'une commission d'enquête. Il faudra attendre l'éruption de la montagne Pelée, en 1902, pour que l'évêque accède, enfin, à sa demande.!
    Mais, il est déjà trop tard. L'opiniâtre abbé doit regagner la France, où il vient d'être affecté, abandonnant, derrière lui, la présidence de cette commission, qui ne se sera, finalement, réunie qu'une seule fois, et qui s'éteindra après son départ.
    Mais, soucieux de laisser une trace de ces faits, Gabriel Parel rédige, en 1914, un court mémo, dans lequel il raconte son difficile combat pour « une cause », qu'il avait pris à coeur. C'est ce mémo, et son rapport sur ces événements, validé par l'évêque d'alors, et ressortis au début des années 2000, qui ont servi à écrire ce livre. !

  • La référence sur le sujet.

    À travers une série de témoignages résultant d'une longue enquête, voici l'histoire du cap mythique qui symbolise l'océan en ce qu'il a de plus dur, et les marins en ce qu'ils ont de plus héroïque. Entre 1850 et la Première Guerre mondiale qui marque l'apogée des grands voiliers, les parages terriblement dangereux du cap Horn furent le plus important carrefour des routes maritimes mondiales. Et les navires français s'y montrèrent les plus célèbres.!
    Composé à partir de manuscrits et courriers inédit rédigés par des marins, Cap Horn fait vivre au lecteur des traversées émaillées d'événements surprenants ou anecdotiques qui, mis bout à bout, donnent une vision très concrète de ce qu'était la vie sur les grands voiliers.
    Les auteurs disposant d'une iconographie inédite ou rare, Cap Horn offre aux passionnés un album richement illustré.

  • Français La geste du Driffon

    ,

    De l'Héroïc Fantasy à l'épopée médiévale !

    Ezila, dont l'existence est aussi vide que son coeur, vit dans le somptueux palais de Gustanapolis et s'ennuie. Recueillie à l'âge d'un an par l'empereur Gustana, elle est devenue l'une de ses concubines lorsque sa beauté s'est épanouie. Malgré un avertissement très explicite, elle se retrouve enceinte. Aussi, l'empereur décide d'éliminer le problème et de l'empoisonner. Ezila parvient à s'enfuir aidée par un homme qui se révèlera être son demi-frère. Poursuivis par un pisteur froid et implacable et une meute d'hommes-loups, les fugitifs reçoivent l'aide d'un prodigieux cavalier, d'une grosse brute rousse maniant avec enthousiasme la hache et d'un homme qui ne se sépare jamais de ses quatre chiens. Ce petit groupe tente d'atteindre la forteresse inexpugnable de Ré-Antre située au coeur des Marches où se trouvent les partisans de la reine Auréliandre, adversaire farouche de l'Empereur Gustana. Et, le rejeton d'Ezila, le Driffon, se révélera être l'enfant de la légende du Lion et du Dragon, qui annonce la réunification des 2 royaumes et la fin de l'Empire bâti par Gustana. !
    Un roman d'aventures haletant où se mêlent destin et fraternité guerrière, ruse et créatures repoussantes, liens familiaux indéfectibles et soif de pouvoir sans pitié.!

  • Des secrets entre passé et présent/ Quand l'antiquaire Loïc Kermeur se retrouve pour la première fois à la Malouinière, une vaste demeure de caractère sur la Côte d'Émeraude, il est loin d'imaginer que sa vie va s'en trouver bouleversée. Depuis plusieurs générations, cette Malouinière est le théâtre d'un huit clos familial qui imprègne encore aujourd'hui la vie de ses occupants : les Tuesdan de Sévignac. L'antiquaire découvre, dans un vieux meuble, des écrits anciens qui révèlent tout un pan, méconnu ou ignoré de l'histoire des Tuesdan de Sévignac, au passé maritime prestigieux qui a fait leur gloire et leur richesse.
    Saga familiale et faits historiques se croisent, se chevauchent, se bousculent ; d'intrigues en révélations, d'énigmes en rebondissements, depuis le début du XIXe siècle, des faits mystérieux jalonnent l'existence de cette illustre lignée. Loïc Kermeur parviendra-t-il à démêler tous ces secrets de famille pour lesquels il se passionne ? Et si certains demeuraient à jamais enfouis ?

empty