• Dès sa naissance, le cinéma apparut immédiatement aux spectateurs comme un art fantastique et le film des frères Lumière, L'Entrée en gare de La Ciotat fut le premier film d'horreur : il terrorisa les spectateurs ! Puis Georges Méliès rendit le cinéma encore plus fantastique avec ses fameux « trucages ».

    Depuis, des milliers de films ont été tournés et la magie du cinéma s'est mise au service du fantastique, de la science fiction et de l'horreur.

    Voici Un siècle de cinéma fantastique et de SF, La suite : 2004-2015 avec des études sur les thèmes traités, et évidemment les chroniques de tous les films parus dans cette période, ainsi que de nombreux films parus antérieurement et non traités dans le premier ouvrage ; notamment les films de séries B et Z des années 50 à 80.

  • En 1994 sortait le film de Roland Emmerich "Stargate la porte des étoiles". Trois ans plus tard, deux créateurs imaginatifs, en utilisant les dernières découvertes scientifiques (physique quantique, théories des cordes, gravité quantique, etc.) et en s'appuyant sur la mythologie créée par ce film, ont développé l'immense série "Stargate SG-1". Puis avec d'autres, ils ont développé les "suites" que sont "Stargate Atlantis" et "Stargate Universe". Dans un style personnel et impertinent, Alain Pelosato vous propose ce guide sur ces trois séries, avec, en préalable, une analyse des incroyables inventions fictionnelles des créateurs et scénaristes et les chroniques de chacun des épisodes de "Stargate SG-1". Ces séries TV resteront gravées dans l'histoire des fictions de la télévision.

  • Alain Pelosato a vu plusieurs fois tous les épisodes de X-Files jusqu'à la dixième saison. Il décortique ici, épisode par épisode, l'art des réalisateurs et scénaristes mis en oeuvre pour traiter leur sujet, mais aussi, il analyse les ponts entre cette fiction pour la télévision et la culture SF en général. Et ces ponts sont nombreux : la littérature, surtout l'âge d'or de la SF US et le cinéma. De nombreuses chroniques détectent les clins d'oeil, les inspirations et les hommages rendus à énormément d'oeuvres de SF et fantastique dont sont nourris Chris Carter et ses collaborateurs. Un travail de plusieurs années et une grande culture SF. Cet ouvrage est publié au moment de la sortie aux USA de la dixième saison (6 épisodes) de X-Files.

  • La souffrance des victimes de la déportation nazie fut si affreuse qu'ils avaient toujours du mal à en parler. Ils sont bien plus nombreux à ne pas avoir survécu. Leurs proches peuvent parfois témoigner de leur arrestation et de leur soudaine disparition.
    Alain Pelosato a interviewé ces anciens déportés survivants ainsi que les proches des disparus, avec une amie, Marie-Hélène Cayre. Puis, il a écrit ce qu'ils ont dit.
    Une souffrance partagée en quelque sorte. Un travail éprouvant. Un résultat assez froid car il fallait cette froideur pour « survivre », et une diversité d'expériences très riche.
    C'est ce qui fait l'intérêt de ce livre.
    L'auteur le dédicace à tous ces résistants, quelle que soit leur opinion ou leur foi, qui ont péri dans d'atroces souffrances pour avoir lutté contre l'oppression !
    Ce livre a été édité deux fois par les regrettées éditions Naturellement, en 1995 et 1999.
    Il méritait une réédition.

  • « Alain Pelosato, ancien membre important du parti communiste français et ancien adjoint à la mairie communiste de Givors, apporte à la fois son témoignage et son analyse des clefs de compréhension de ce système politique pervers. Alain Pelosato est aujourd'hui membre très actif dans une opposition municipale. Cet homme, qui puise sa force dans sa propre "libération", travaille avec énergie et détermination au sein de l'équipe d?opposition pour libérer Givors de son carcan communiste. L'adage dit qu' "un homme averti en vaut deux", et un homme trompé, formaté et instrumentalisé pendant de très nombreuses années en vaut quatre ! » Christophe Girard, conseiller municipal de Vénissieux .

  • Les zombies ? Ils sont devenus assez courants au cinéma. On les combat dans bien des jeux vidéo. Ils offrent une image de la mort très horrible : morts eux-mêmes, ils donnent facilement la mort. Ils sont sans foi ni loi. Rien ne peut les arrêter.
    Depuis le premier Frankenstein (1910) jusqu?aux derniers Resident Evil , 28 jours plus tard ou La Horde , ils déambulent sur nos écrans avec, parfois, des visages putréfiés. Ils ont beaucoup évolué au cours de ce siècle de cinéma.
    Qu?est-ce qu?un zombie ? Qu?est-ce que le fantastique ? Quel rôle joue la mort dans le fantastique ? Est-ce une maladie d?être zombie ? Y a-t-il des épidémies de zombies ? Et les docteurs de l?horreur, les pandémies virales ?
    Ce livre apporte des réponses à toutes ces questions et bien d'autres. Avec les chroniques de tous les films de zombies de l?histoire du cinéma? Deux chefs-d??uvre du genre sont décortiqués : La Nuit des morts-vivants et La Fiancée de Frankenstein ? Un survol des réalisateurs de films de zombies, un texte de fiction extrait du roman Ruines de l?auteur, un index des noms? Une mine sur les zombies !

  • « Neuf contes, treize témoins, un lexique de cent mots. Mots aux sonorités mêlées d'eaux vives et de fonds inquiétants pour dire le monde liquide, mystérieux et foisonnant du Rhône. Monde où Alain Pelosato nous entraîne au fil d'une errance à la fois rêveuse, magnifiquement documentée et souvent frémissante de chaleur humaine.
    On se laisse emporter par le courant ; de conserve avec tout un peuple : passionnés de nature ripariale, travailleurs de l'eau, pirates, braconniers, mariniers, jouteurs, pollueurs sans scrupules, amants désenchantés ou rockers en furie... » Jacques Mogenet.
    Les photographies qui illustrent ce livre sont d'Alain Pelosato.

  • Le reclus de Providence, c'est avec ces mots qu'on désigne souvent Lovecraft.
    Son ?uvre foisonnante d'horreurs, est une mythologie originale jusque là jamais égalée. Ses héritiers ont développé sa mythologie de Cthulhu après sa mort et, depuis la dernière guerre mondiale, le cinéma et la télévision se sont beaucoup intéressés à son ?uvre en puisant dans son imaginaire Lovecraftien.
    Il y a, bien sûr, les films qui se revendiquent d'une ou de plusieurs ?uvres du reclus de Providence qui restent fidèles mais qui parfois s'en éloignent, Lovecraft au cinéma en dresse la liste exhaustive et en donne pour chacun une chronique en lien avec l'?uvre littéraire.
    Il y a aussi de nombreux films inspirés de l'imaginaire lovecraftien mais qui ne s'en revendiquent pas, soit pour mieux se l'approprier, soit parce que leurs auteurs ignorent eux-mêmes d'où leur viennent ces idées !
    Dans ces films, Pelosato Alain, très imprégné des idées du poète maudit, va reprendre ces idées, mais aussi ces formes, ces créatures et ces mondes enfantés par le cerveau du solitaire de Providence.
    Ainsi Lovecraft au cinéma est un guide qui vous permettra de voir - dans les films que vous avez aimés, sans le savoir grâce à Lovecraft - ce que d'autres n'ont pas vu.

  • État des lieux de l?origine des vampires, jusqu?à la légende de Dracula ; Portrait des protagonistes du roman ; Existence des vampires dans la littérature française ; Évolution du personnage du vampire ; Place de la science dans la transformation vampirique ; Vampire au féminin.
    Après ces études approfondies du phénomène vampirique, 250 films et quelques séries télé sont chroniqués.
    Trois chefs-d??uvre cinématographiques sont décortiqués : Nosferatu (1922) de Murnau (et son remake de Werner Herzog en 1978), Vampyr (1932) de Dreyer et Le Masque du démon (1960) de Mario Bava? Le livre se clôt par deux nouvelles littéraires de l?auteur : Espérance et Les 7 derniers jours de Bela Blasko .

  • Le roman gothique anglais date du XVIIIe siècle, lorsque l?Europe était encore une vaste forêt. L?architecture gothique, celle des cathédrales et des abbayes, s?inspirait de la forêt, cette sombre futaie.
    Cette « tendance », qui marquait la précarité de la vie, mettait en scène la terreur et le retour de l?au-delà, les fantômes qui hantent les châteaux, dans les décors de cryptes profondes, habite encore de nos jours bien des ?uvres fantastiques, de fantasy et de science-fiction? Le cinéma y prend largement sa part également?

  • L'année 2006 a été l'année du cinéma d'horreur. Jamais autant de films d'horreur n'ont été projetés ou vendus en DVD que cette année-là ! L'année 2006 a donc été l'année sur les virus, l'horreur english, les insectes aliens, la sorcellerie, le diable et même Lovecraft. Dans ce livre Alain Pelosato poursuit son étude de ce cinéma de genre, après "Un Siècle de cinéma fantastique et de SF" et "Le cinéma fantastique et de SF en 2005" (tous les deux disponibles aux Editions Le Manuscrit) il vous propose cette fois des analyses, des filmographies et les chroniques des films sortis en 2006 et début 2007.

  • La Nature est fantastique ! Elle l?est par nature? Il suffit de regarder dans les endroits que nous ne fréquentons jamais et la Nature nous étonne. Elle ne se résume pas à l?écologie? Le ciel, les étoiles, les atomes font partie de la Nature. La pollution en est une perversion.
    Bien des écrivains en ont fait la base de leurs écrits. Elle est le cadre de nombreuses histoires fantastiques ; elle en est même parfois à l?origine.
    Le cinéma a fait de même. Parfois c?est la Nature elle-même qui est le personnage principal, parfois elle est le décor qui rend l?histoire encore plus fantastique. Elle peut être aussi la victime d?expérimentations ou de prospection par l?homme, dont elle peut se venger cruellement? Les sciences, qui permettent de connaître et comprendre la Nature, sont aussi à la base de bien des fictions.
    Cet ouvrage retrace, tout au long de l?histoire du cinéma, la manière dont ce dernier s?est emparé de la Nature pour en faire un personnage parfois fascinant. Il s?achève par une nouvelle de l?auteur : La Lône .

  • Ce petit livre présente deux petites histoires, une sur le climat de la Terre et l'effet de serre (écrite à partir d'un texte d'André Salaün) et l'autre sur les inondations du fleuve Rhône.On parle beaucoup de l'effet de serre comme d'un phénomène négatif. Heureusement que l'effet de serre existe sur notre planète car sans lui, la température moyenne y serait de... 18°C (degrés Celsius). Par contre une atmosphère très chargée en gaz à effet de serre comme celle de la planète Vénus produit une température de 460°C ! Température mesurée par différentes sondes spatiales envoyées autour et sur cette planète.

  • A partir de la relation de quelques accidents technologiques majeurs célèbres, comme ceux de Seveso et de Tchernobyl, à partir de l'historique des usines de la vallée de la chimie au sud de Lyon, l'auteur invite à une réflexion sur les politiques d'aménagement du territoire en fonction des pollutions industrielles et du risque technologique majeur. Il fait le point sur la législation dans ce domaine et, à partir de l'exemple concret d'une usine classée Seveso il expose les risques et dangers, montre comment sont réalisées les études de danger, les plans de secours et explique les mesures à prendre en cas d'accident technologique majeur. Un livre d'une brûlante actualité et d'une grande utilité.

  • Ce recueil comprend trois fictions modernes qui mettent en scène Lovecraft lui-même, son interview (puisque désormais il est parmi nous), et plusieurs études sur son oeuvre, ses adaptations au cinéma, tout cela complété par un lexique sur la sorcellerie et l'inquisition.

empty