Littérature générale

  • Français Deus

    André Laurent

    • A&h
    • 8 September 2017
  • Une plongée romanesque dans les services secrets du Vatican.

    « ...J'ai été contacté en 1977 par deux personnages qui sont venus me voir à mon cabinet, au 4 boulevard Baille à Marseille. J'étais à cette époque détective. Ces deux hommes m'ont demandé de pénétrer un groupement de recherches sur les ovnis, « Ouranos », dirigé par un auteur de science-fiction, Jimmy Guieu, d'Aix-en-Provence. Un soir de juin 1977, alors que j'allais dormir au Novotel de la Valentine, dans la banlieue de Marseille... il était minuit... en arrivant sur le parking de l'hôtel, il y avait devant moi une Alfa Roméo avec deux hommes à bord. Mes phares éclairés, j'ai vu que la plaque était immatriculée « Cité du Vatican » !

  • L'éveil: entre torpeur et vigilance, un instant de lucidité, au risque de l'errance, avant que ne ressurgissent les balises et oeillères de l'esprit. Jean-Yves Pouilloux a décelé de telles échappées dans les inflexions imprévisibles des Essais et, par-delà, dans les jeux que des écrivains modernes - Queneau entre autres - emploient à dérégler les pièges du prêt-à-penser. Les études qui lui sont ici dédiées ont pour principal objet diverses formes et ressources de ce souci de liberté intellectuelle.

  • Paris, 13ème arrondissement, été 70, cinq enfants font connaissance. Une belle amitié va naître entre Marie, Julie, Christophe, Philippe et Lucas, intemporelle malgré les années qui passent. Espiègles, débordants d'énergie et de lubies, ils se lient un peu plus chaque jour, partageant jeux, activités sportives, découvertes technologiques, fous rires, peines et drames familiaux.
    Les cinq amis grandissent, toujours animés par cette même amitié devenue fusionnelle, et vivent leur premier amour, leur première expérience sexuelle.
    Qui n'a pas un jour rêvé de revivre ses premières fois exaltantes ?
    Une histoire qui vous transporte dans les années 70-80 et vous immerge dans la vie trépidante de ces cinq enfants à la vie, à la mort...

empty