• La notion de musicalité filmique tire son origine de l'avant-garde cinématographique française des années vingt. Nous en extrayons les notions-clés par lesquelles la musicalité fut pensée (le mouvement, le rythme et le temps), afin de mieux saisir les prolongations et bifurcations que ces notions prennent avec la cinématographie moderne. Ces transformations temporelles et rythmiques, affectant à la fois la musique et le cinéma sont autant de points d'intersection permettant à ces deux disciplines de communiquer. La musicalité filmique permet de concevoir le cinéma moderne en dehors de la création de scénarios classiques et d'intrigues pour être pensé sous ses nouveaux rapports esthétiques ; elle vise à observer les nouvelles créations de formes et les nouveaux agencements rythmiques qui surgissent dans le cinéma moderne suite au déplacement d'une temporalité classique comprise dans un cadre chronologique, à des temporalités modernes multiples, non-chronologiques, munies de rythmes souples et variables. Ces nouveaux agencements renouvellent non seulement notre façon de concevoir les formes cinématographiques, mais également, notre façon de percevoir le temps.

empty