• Christine Buttard est infirmière d'une collectivité territoriale. Elle exerce dans un Service de Soins à Domicile pour personnes âgées. En tant que coordinatrice, Christine se soucie autant des patients qui posent des problèmes graves aux équipes de soins que des équipes elles-mêmes. L'objectif est d'éviter à tout prix le placement facteur de déracinement et de permettre à l'aîné de rester dans son environnement familier. Cela conduit à des diagnostics infirmiers originaux et à des interventions variées telles que le remplacement d'une gazinière ou la confection d'un gâteau ! Il s'agit pour Christine d'apaiser les souvenirs, de leur redonner la légèreté du sens retrouvé grâce à la relation avec un autre, témoin réceptif à toutes les hypothèses de sens : c'est le rôle de l'Infirmière Clinicienne. Christine fait partie de la centaine d'Infirmières françaises qui ont décidé de s'impliquer différemment auprès des patients, et la Mairie de Chambéry est la première de France à créer cette nouvelle fonction.

  • En développant une recherche mettant en avant les considérations éthiques et l'exigence de justice qui doivent motiver les politiques sociales, Maryse Gadreau a grandement contribué à renouveler une économie du social et tout particulièrement une économie de la santé trop focalisées sur les comportements stratégiques et la recherche de l'efficacité.
    Figure marquante du paysage académique, Maryse Gadreau a dirigé près d'une centaine de thèses, mémoires de recherche et habilitations à diriger les recherches. Membre actif de nombreuses sociétés savantes et projets scientifiques, membre fondateur d'un réseau de chercheurs à l'origine de l'Association d'économie sociale (AES), Maryse Gadreau a alimenté un projet alternatif au main stream en économie, valorisant l'ouverture de la discipline aux autres sciences sociales.
    Cet ouvrage ne constitue pas seulement un hommage à l'oeuvre de Maryse Gadreau. Il est avant tout un projet intellectuel qui vise à alimenter, à partir des thèmes de recherche et des travaux de Maryse Gadreau, les débats politiques, éthiques et socio-économiques actuels en matière de santé et de politiques sociales. En reprenant une ou plusieurs des publications de Maryse Gadreau, chaque contributeur a accepté de développer son propre éclairage sur la « marchandisation » de la santé, la démocratie sanitaire, la profession médicale, les enjeux du vieillissement, la réforme hospitalière, les réseaux de soins, l'accroissement des inégalités de recours aux soins ., tout en situant son propos dans le cadre du thème central de l'ouvrage : efficacité et justice en matière de santé et de politiques sociales.
    Ce projet n'est donc pas un ouvrage de « mélanges » puisqu'il est animé par un seul fil conducteur décliné en quatre chapitres : l'Etat-social face au marché, pratiques professionnelles et coordination collective, l'exigence de justice dans les politiques de santé et de nouvelles règles pour les politiques hospitalières.

  • Les photographies de ce livre ont été réalisées entre 1991 et 1993, sur l'île de Schiermonnikoog, en Mer du Nord. (. . .) " Autour de l'île, quand la mer et le sable ne s'atteignent plus, le vent imprime sa propre trace, qui est un effacement. Rien ne subsiste alors - de la lumière sur de l'air qui bouge - sinon l'ultime présence d'un retrait, la dissidence du photographe. Ses images qui sont des empreintes deviennent l'empreinte d'une disparition. Du silence a pris corps ". Alain Buttard (. . .) " La lumière ici ne mène pas au-delà des apparences vers quelque réalité transcendante : au contraire, elle dissout les réalités apparemment les plus solides dans le rythme immanent de l'apparaître et du disparaître. Ces paysages, plutôt que le miroir d'une âme, sont un immense koan visuel : un paradoxe énigmatique qui nous pousse hors de nos manières de voir établies ". Jean-Marie Schaëffer, extrait de la postface " Comme de la lumière ".

empty