Sciences humaines & sociales

  • "Au lendemain de la seconde guerre mondiale, les chemins de fer secondaires comptaient plus de 8 000 kilomètres de voies ferrées, la plupart à voie étroite, parcourues par des trains à vapeur et des autorails desservant des territoires ruraux négligés par le « grand » chemin de fer. Mais en 1960, ces trains avaient presque tous disparu, victimes de la motorisation rapide des campagnes et de la concurrence routière. - L auteur a parcouru la plupart des réseaux survivants à cette époque. Ses photographies, toutes inédites, sont un témoignage précieux des mutations de cette décennie."

  • Il y a 45 ans, au soir du 22 janvier 1971, le dernier autobus parisien Renault TN4HP de la ligne 21 rentrait au dépôt : c'était la fin des autobus à plate-forme ouverte qui étaient, depuis plusieurs décennies, un incontournable du paysage et de l'ambiance des rues de Paris. Malgré leur anachronisme, ils étaient aimés des Parisiens qui ne les ont pas oubliés.A travers les photos d'époque de l'auteur, toutes inédites, ce livre évoque les années 1960 qui ont vu la disparition progressive de ces autobus au profit de véhicules plus modernes. On les retrouve ligne par ligne à Paris comme en banlieue, ce qui a, au passage, le mérite de nous faire redécouvrir le quotidien d'une époque en pleine mutation.

empty