• Français Africa

    Guy Vieilfault

    « Madoula, à qui j'avais lu quelques-uns de ces poèmes, me confia après avoir longuement suçoté le tuyau de sa pipe : «Si je comprends bien, tu prends des photos avec ton stylo...» Réflexion faite, j'estimai que la remarque était fort pertinente et je la rapprochai, quelques mois plus tard, de ce jugement qu'un lecteur complaisant, et croyant me flatter, m'écrivit d'une plume appliquée affirmant que ma poésie donnait «à voir».

    Je goûtai cette appréciation bien qu'une petite voix intérieure chuchotât perfidement qu'il eût été plus valorisant qu'elle donnât «à penser».

    Certes, mais je ne détiens pas, comme mon ami Madoula, le griot, le pouvoir de pénétrer les âmes, et la terre d'Afrique restera pour moi, faute de mieux, un magnifique livre d'images. »

  • Madoula, à qui j'avais lu quelques-uns de ces poèmes, me confia après avoir longuement suçoté le tuyau de sa pipe : si je comprends bien, tu prends des photos avec ton stylo...
    Réflexion faite, j'estimai que la remarque était fort pertinente et je la rapprochai, quelques mois plus tard, de ce jugement qu'un lecteur complaisant, et croyant me flatter, m'écrivit d'une plume appliquée affirmant que ma poésie donnait "à voir".
    Je goûtai cette appréciation bien qu'une petite voix intérieure chuchotât perfidement qu'il eût été plus valorisant qu'elle donnât "à penser".
    Certes, mais je ne détiens pas, comme mon ami Madoula le griot, le pouvoir de pénétrer les âmes et la terre d'Afrique restera pour moi, faute de mieux, un magnifique livre d'images.

  • Français Les taurides

    Guy Vieilfault

    Guy Vieilfault est tout simplement amoureux ! Amoureux lucide des mots, des femmes, du monde. Nous sentons dans son extension cette passion, cette joie certaine sûrement installée en son sein. Qu'il est bon de côtoyer encore des poètes qui n'ont pas peur ni honte d'être heureux. balayant d'un vers, toute culture de crise.

empty