• Faisant suite au deux précédents ouvrages What The Fuck ! et What The Mega Fuck ! aux éditions le Monte-en-l'air en 2020, ce 3e opus de la collection WTF réunit des photographies en provenance du monde entier, collectées au fil de pérégrinations sur la Toile. Sur les réseaux sociaux et les sites Internet dont sont issues ces photographies, l'acronyme "WTF" précède souvent un contenu pour signifier l'effarement qu'il provoque.
    Cette interjection exprime autant l'incompréhension que le malaise du "voyeur" face à ces images. Leur accumulation souligne la course folle au partage de contenus "extra-ordinaires" pour un public anesthésié et pose la question de la dilution du sens de la photographie à l'aube du XXI ème siècle. Ces images incongrues sont vues par des millions d'internautes à un instant T, mais disparaissent définitivement au bout de quelques semaines.
    En éditant ces images dématérialisées et en les réunissant dans des ouvrages imprimés, la maison d'éditions Innocences s'approprie ces clichés et pose un acte de résistance face à la course à l'infini du Web. Innocences, à travers la publication de ces livres à tirage unique et numéroté, propose un véritable travail d'archiviste afin d'y consigner une certaine image de l'homme contemporain.

  • C'est avec un plaisir non dissimulé que les éditions Le Monte-en-l'air voient le second opus de WTF ! intégrer leur catalogue. WTF 2 - WHAT THE MEGA FUCK ! réunit des photographies en provenance du monde entier, collectées au fil de pérégrinations sur la Toile. Sur les réseaux sociaux et les sites Internet dont sont issues ces photographies, l'acronyme WTF ! précède souvent un contenu pour signifier l'effarement qu'il provoque.
    Cette interjection exprime autant l'incompréhension que le malaise du "voyeur" face à ces images. Leur accumulation souligne la course folle au partage de contenus extraordinaires pour un public anesthésié et pose la question de la dilution du sens...

  • Ronds-points, autoroutes, péages et aires de repos, caféterias, zones piétonnes et commerciales, châteaux d'eau, mini-golfs et campings...
    La France des années 1970 a vu naître partout de petites merveilles de modernité, qui ont fait l'objet de superbes cartes postales.
    En voici le meilleur, pour la première fois réuni dans un livre de collection, mosaïque nostalgique d'une vision de l'avenir aujourd'hui décalée.
    Dans la lignée des mémorables Boring Postcards de Martin Parr, cet ouvrage richement illustré offre un portrait pittoresque de la France de notre enfance.

  • Français Affreux Noël

    Jean-Marie Donat

    Quand le Père Noël fait pleurer les enfants. Les pires photos (vraies!) d'enfants avec le Père Noël, des années 1930 à 1970.
    Jean-Marie Donat, collectionneur d'art, a parcouru les marchés aux puces et les antiquaires du monde entier pour constituer sa collection, pour la première fois éditée en livre.
    Quand le Père Noël devient le père Fouettard.
    Un cadeau original et de bon goût pour les fêtes de fin d'année.
    Et vous, vous a-t-on aussi obligé à être sur la photo avec le Père Noël ?

  • Il existe une mythologie, mais pas encore d'histoire de l'Internationale lettriste, le premier groupe d'avant-garde animé par Guy Debord. L'IL (1952-1957) est pourtant l'esquisse de l'Internationale situationniste. L'ouvrage de J-M. Apostolidès & B. Donné n'ambitionne pas d'écrire cette histoire manquante de l'IL, mais d'en évoquer pour la première fois avec précision "le plus grand moment" (Debord dixit) : la période juin 1953-juin 1954, où Debord se dégage de l'influence du lettrisme artistique d'Isidore Isou pour s'engager dans d'autres voies - la critique de l'urbanisme et l'exploration de la ville par la dérive, la construction de situations... - avec la complicité d'Ivan Chtcheglov et Patrick Straram. Une volée de Moineaux évoque l'histoire du trio Debord, Chtcheglov, Straram à partir de nombreux documents inédits (correspondances, textes, oeuvres plastiques) : les origines et la formation intellectuelle et artistique de chacun de ses membres, leur rencontre, les influences majeures et les références communes qui tissent entre eux une vraie connivence intellectuelle, les réflexions et les activités communes (dérive, urbanisme, métagraphies, construction de situations, création de mythes nouveaux), les figures secondaires qui gravitent autour d'eux (Henry de Béarn, Gaëtan Langlais, Mohamed Dahou), la dissolution du groupe et sa diaspora - et l'exploitation de son héritage par le seul Debord.

  • What the giga super mega fuck! Nouv.

empty