• Joe Simpson et Simon Yates, deux alpinistes chevronnés, se lancent à l'assaut d'un sommet du Pérou. Mais Joe tombe et se blesse gravement à la jambe. A 6000 mètres, sur cette montagne isolée du monde, il n'a aucune chance de s'en sortir. Et Simon sait qu'en voulant porter secours à son compagnon, il n'en réchappera pas non plus. A quoi peut penser celui dont l'existence ne tient plus qu'à un fil ? Et que se passe-t-il dans la tête de l'homme condamné à trancher la corde à laquelle est suspendue la vie de son ami ?

  • Trop d'amis disparus, l'envie peu à peu sapée par le doute, la peur qui prend le pas sur le plaisir : Joe Simpson décide d'abandonner le grand alpinisme. Il n'est pourtant pas évident de tourner la page d'une vie vouée à la pratique d'un sport si extrême et prenant. Dans cet ouvrage, il raconte sa dernière ascension, celle de la face nord de l'Eiger, un symbole de l'histoire de l'alpinisme. Il livre aussi un récit sincère dans lequel il confie sa peur de la mort et explore les paradoxes de cette fascination pour le danger, une exaltation qui peut se révéler fatale.

  • La Mort suspendue, paru en 1989, est le livre de montagne le plus marquant des deux dernières générations. Paru en vingt-trois langues, salué par plusieurs prix littéraires, il a été consacré par un film en 2003 et n'a jamais quitté les rayons des librairies.
    Cet incroyable récit de survie a donné naissance à un écrivain. Joe Simpson n'est pas resté l'auteur de ce seul témoignage : au fil des livres, il est devenu un chroniqueur original de l'aventure en paroi et sur les sommets du monde.
    Sa vie trépidante dès l'adolescence, ses expéditions, l'esprit punk des grimpeurs anglais des années 1980, son humour volontiers corrosif, la disparition de nombre de ses amis alpinistes et un vrai talent d'écriture ont nourri des récits passionnants, et deux romans (dont Le Bruit de la chute, Glénat, 2012).
    Encordé avec des ombres, récit des frasques aussi drolatiques que parfois dramatiques du jeune Joe avant l'accident de la Siula Grande, a donné le ton.
    Il a été suivi par des réflexions parfois plus sombres sur les motivations de l'alpinisme. C'est ce questionnement que l'on retrouve mis en perspective avec l'histoire de la conquête de l'Eiger dans La dernière course, en même temps qu'un hommage à l'engagement des pionniers des grandes voies. Dans ce recueil d'un millier de pages, on explore avec Joe Simpson toutes les faces de la passion de l'alpinisme. 

  • Français Le bruit de la chute

    Joe Simpson

    • Glenat
    • 7 November 2012

    Vingt ans après La Mort suspendue, classique de la littérature de montagne, Joe Simpson revient avec un roman tout aussi haletant que le récit de sa fameuse épopée.

    Une chute dans la tempête, la souffrance psychologique et physique, le dépassement de soi, la culpabilité du survivant...Et un souffle romantique inédit chez Simpson ! Tous les éléments sont réunis pour procurer aux amateurs d'aventure et de suspense les frissons de l'angoisse et du plaisir.

    Alors qu'ils bivouaquaient sur une vire, il a vu sa compagne disparaître dans le vide. Un instant il a retenu sa main, elle s'est accrochée à son regard, mais il a été impuissant à enrayer sa chute. Lui s'en est tiré, au terme d'un effroyable calvaire. De quoi bouleverser le cours d'une vie...

    Vingt-cinq ans plus tard, il est gardien de refuge au pied de cette même paroi, où il s'est consacré à la sécurité des grimpeurs. Un hiver, un couple échappe de justesse au mauvais temps qui vient de tuer un alpiniste. La tempête menace de détruire le refuge où il est resté veiller la jeune femme blessée. Alors que les éléments se déchaînent, il est submergé par les souvenirs, la douleur de la perte et la culpabilité. Comment survivre ?

  • Français Encorde avec des ombres

    Joe Simpson

    • Glenat
    • 12 April 2005

    Dans son fameux livre La Mort suspendue, best-seller international porté à l'écran en 2003, Joe Simpson racontait dans quelles conditions effroyables il avait survécu dans les Andes, alors que son compagnon de cordée l'avait laissé pour mort.
    Avec ce récit autobiographique, Joe révèle qu'avant même ce cauchemar, il aurait pu mourir vingt fois, dévissant dans un couloir de glace en Écosse, dévalant avec une avalanche les huit cents mètres des Courtes, suspendu en chaussettes dans une paroi après l'effondrement de son bivouac... Sans parler des bagarres, des accidents de voiture et autres jeux dangereux. Handicapé, au dire des médecins, Joe repart pourtant en Himalaya où, blessé dans la tempête, il endurera un nouveau calvaire.
    Au-delà de ces aventures aussi rocambolesques que poignantes, Joe Simpson s'interroge sur les motivations, jamais identifiées, qui poussent l'alpiniste à défier le danger, sur le voisinage constant de la mort, la sienne et celle de si nombreux amis disparus, ces " ombres " avec lesquelles il reste encordé.

  • Après avoir expérimenté toutes les aventures en montagne, Joe Simpson a décidé d'abandonner le grand alpinisme. Trop d'amis disparus, l'envie peu à peu sapée par le doute, la peur qui prend le pas sur le plaisir...
    Il n'était pourtant pas évident de tourner la page d'une vie vouée à l'engagement extrême. Comment rester sourd au défi silencieux lancé par les parois les plus séduisantes ? Comment résister à l'exaltation d'éprouver sa puissance physique et psychique sur les plus beaux sommets du monde ? Comment, surtout, admettre la peur et accepter le renoncement ?
    Il a fallu une « dernière course » pour que Joe tire sa révérence.
    L'ascension de la face nord de l'Eiger, symbole de l'histoire de l'alpinisme et point d'orgued'une carrière de grimpeur, lui a offert une ultime catharsis. Sans doute parce qu'ils sont aussi l'essence de l'alpinisme, l'appétit de vivre et la soif de liberté l'ont finalement conduit à mettre un terme à un commerce trop familier avec le danger.
    Depuis La Mort suspendue, incroyable récit de sa lutte pour survivre à un accident qui l'avait laissé pour mort dans les Andes, Joe Simpson n'a cessé d'explorer les paradoxes et les fascinations de cette passion pour la montagne qui rend la vie si vibrante à force de la mettre en jeu. Et si la réflexion est ici plus sincère et plus pertinente que jamais, on n'en retrouve pas moins l'humour et l'émotion qui sont sa signature.

  • Anglais TOUCHING THE VOID

    Joe Simpson

    An account of the ascent of the 21,000ft Siula Grande peak in the Peruvian Andes. Joe Simpson and his climbing partner, Simon Yates, had achieved the summit before the first disaster struck. What happened and how they dealt with the psychological traumas that resulted is the subject of this book.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Anglais The beckoning silence

    Joe Simpson

    Joe Simpson has experienced a life filled with adventure but marred by death. In a narrative which takes the reader through extreme experiences from an avalanche in Bolivia, ice-climbing in the Alps and Colorado and paragliding in Spain before his final confrontation with the Eiger, Simpson reveals the inner truth of climbing.

  • Anglais DARK SHADOWS FALLING

    Joe Simpson

    In 1992, a climber was left to die by other climbers on Mount Everest, which horrified Joe Simpson who was himself left for dead in Peru in 1985. In this book Simpson explores anecdotally and in heated debates with his climbing companions on Pumori, the moral climate of mountaineering in the 1990s.

  • As her hand slips from his grip, Patrick's life is shattered, forever changed... This novel of love, loss and redemption tells a harrowing, dramatic and powerful tale of how a haunting split-second memory can change the course of a lifetime.

  • En 1992, au col Sud de l'Everest, un alpiniste indien agonisa dans la tempête alors qu'à trente mètres de lui, dans leurs tentes, d'autres himalayistes étaient témoins de sa fin. Pourquoi cet homme a-t-il péri seul, sans que personne ne l'assiste ? Une interrogation qui interpelle tout particulièrement "Joe Simpson", lui qui fut laissé pour mort dans les Andes et qui en réchappa au prix d'une lutte et d'une souffrance surhumaines.En mai 1996, douze alpinistes trouvèrent la mort à l'Everest, dont huit dans les mêmes vingt-quatre heures. Plus d'une centaine de personnes se bousculaient alors sur les pentes de la montagne. Parmi les victimes, des guides expérimentés, mais aussi les clients d'expéditions commerciales. Dans de telles conditions, lorsque le mauvais temps survint, la tragédie était inévitable.C'est à l'occasion d'une tentative de première au Pumori, en face de l'Everest, que ces questions d'éthique se sont imposées à "Joe Simpson". Le Toit du Monde est devenu un terrain de jeu pour riches candidats à son ascension sur cordes fixes, avec oxygène, et qui se voilent la face devant les cadavres et les détritus dont ses flancs sont jonchés.Que sont devenues la noblesse et la fraternité qui caractérisaient l'alpinisme ? Relatant avec précision les drames qui l'ont choqué et posant les questions qui font mouche, "Joe Simpson" exprime avec vigueur ses convictions, sans manichéisme, abordant comme toujours les problèmes universels de l'humanité à travers le rapport de l'homme et de la montagne."Joe Simpson" signe là son cinquième livre. Couronné par plusieurs prix littéraires, salué par la critique et plébiscité par les lecteurs, il est désormais un écrivain à part entière, qui nourrit ses écrits de sa passion pour la montagne et le voyage. "La Mort suspendue" a été traduit en treize langues. Son autobiographie, "Encordé avec des ombres", a remporté un vif succès. Après "Les Eclats du silence", qui défendait la cause tibétaine, "Joe Simpson" propose un nouveau livre dans lequel l'éthique personnelle et celle de notre société sont au coeur du propos. "Joe Simpson" est aussi l'auteur d'un roman. "Les Esprits de l'eau et des montagnes."

  • Ecrivain du voyage, de l'aventure et de la montagne, mais aussi de l'ironie du quotidien, "Joe Simpson" poursuit dans un quatrième livre le récit de son existence mouvementée.De péripéties cocasses en incidents dramatiques, l'alpiniste miraculé de "La Mort suspendue" croque la vie avec boulimie, une chope de bière à la main, le walkman à fond sur les oreilles, d'un sommet à l'autre, de parties d'échecs en parties de billard, de livres en conférences.S'il nous entraîne dans ses aventures, il nous invite également sur le chemin de sa réflexion, de ses prises de conscience. Toujours à la recherche du sens profond de l'alpinisme, de son commerce avec la peur, avec la mort, "Joe Simpson" s'interroge aussi sur l'indifférence du voyageur des cimes qui préfère oublier que les pires régimes sévissent en Himalaya comme dans les Andes.Une expédition au Cho Oyu lui a ouvert les yeux : ce livre est un véritable manifeste pour la cause tibétaine.Au-delà, "Les Eclats du silence" est une réflexion sur la violence. Celle des Chinois au Tibet, celle des camps nazis, celle de la nature au Pérou où les tremblements de terre ont causé des milliers de morts, mais aussi la brutalité ordinaire d'un skinhead dans un pub anglais, et la violence latente qui couve en chacun de nous.Le silence résonne des voix dessacrifiés, victimes des éléments ou de la barbarie humaine. "Joe Simpson" les a entendues, il en a été bouleversé et il a voulu témoigner. Plus riche des expériences les plus éprouvantes, il n'a pourtant rien perdu de son humour ni de son talent pour la mise en scène et les dialogues. Il n'y a pas que la montagne dans la vie, semble-t-il dire, mais en la pratiquant, il est possible d'appréhender avec plus d'acuité l'âme humaine et le mouvement du monde.Couronné par plusieurs prix littéraires en Grande-Bretagne, salué par la critique et plébiscité par les lecteurs, "Joe Simpson" doit être désormais présenté comme un écrivain inspiré par la montagne et le voyage, plutôt que comme un alpiniste auteur de quatre livres. "La Mort suspendue" a été traduit en treize langues. Après son autobiographie, "Encordé avec des ombres", qui a également remporté un grand succès, ce nouveau récit nous permet de l'accompagner dans son parcours d'exception.

empty