• Vous êtes pris d'angoisse à l'idée d'inviter à dîner votre belle-mère, au moment de passer un entretien d'embauche ou de participer à un déjeuner d'affaires ? Envoyer un mot de remerciement ou de condoléances, ce n'est pas votre "truc" ? Saviez-vous qu'on ne dit pas : "je m'excuse" mais "je vous prie de m'excuser", "on va manger" mais "on va déjeuner", "des fois" mais "parfois" ? Lorsque vous faites des présentations, saviez-vous qu'il faut toujours présenter le plus jeune au plus âgé, l'homme à la femme ?
    Voici le Petit Livre indispensable pour ne plus faire de faux-pas !

  • Sélectionner cent ouvrages, à lire ou à relire absolument, un exercice vertigineux tant la fiction française, du XVIIe au XXe siècle, est aussi riche qu'exaltante. Romans d'aventure, policiers, historiques, romantiques, politiques ou philosophiques, ils ont tous un point commun : ce sont des chefs-d'oeuvre. Vous les avez peut-être déjà dévorés, jamais ouverts, complètement oubliés ? Pour vous donner envie de vous y replonger, les voici résumés, enrichis d'anecdotes et d'éléments biographiques. Ravivez vos envies de lecture, cette "porte ouverte sur un monde enchanté", dixit François Mauriac.
    Etienne de Montety.

  • Vous êtes pris d'angoisse à l'idée d'inviter à dîner votre belle-mère, au moment de passer un entretien d'embauche ou de participer à un déjeuner d'affaires ? Envoyer un mot de remerciement ou de condoléances, ce n'est pas votre "truc" ? Saviez-vous qu'on ne dit pas : "je m'excuse" mais "je vous prie de m'excuser", "on va manger" mais "on va déjeuner", "des fois" mais "parfois" ? Lorsque vous faites des présentations, saviez-vous qu'il faut toujours présenter le plus jeune au plus âgé, l'homme à la femme ?

    Toutes ces petites choses n'ont l'air de rien mais nuisent gravement à la sérénité de chacun, et peuvent vous jouer des tours sans même que vous ne vous en aperceviez. Le savoir-vivre n'est pas une notion obsolète ! Au contraire, pour réussir sa vie personnelle et professionnelle, avoir les bons réflexes et connaître les bon usages n'a jamais été aussi indispensable. Réveillez la baronne (ou le baron) qui est en vous !

    Avec Le Savoir-vivre pour les Nuls, vous saurez toujours comment réagir dans toutes les situations et ne commettrez plus d'impairs : en société, en famille, à l'étranger, au quotidien mais aussi dans les situations exceptionnelles, vous saurez tout sur l'étiquette, les usages et le protocole. Le Savoir-vivre pour les Nuls ? Tout le monde en a besoin !

  • Doit-on vraiment dévorer des oeufs durs dans le train ? Est-ce utile de hurler quand on entre dans une piscine ou dans la mer? Est-il possible de refuser de mettre la main à la pâte dans une maison louée à plusieurs ? A l'hôtel, peut-on changer de chambre tous les soirs ?

    Après les 100 bonnes et mauvaises manières à connaître dans la vie, voici 100 règles à appliquer en vacances. Parce que, même sous le soleil, même en tenue d'Eve, on peut et on doit demeurer courtois. Ecrit par la journaliste Laurence Caracalla et illustré avec humour par Pascal Gauffre, ce guide - à lire sur la plage ou dans un hamac - est une assurance tous risques qui vous garantira des vacances aussi harmonieuses qu'inoubliables... Après tout, vous l'avez bien mérité.

  • Quel film proposait ce dialogue ?        - Quand tu me parles sur ce ton, quand tu m'espinches comme si j'étais un scélérat, eh bien, tu me fends le coeur Allons CésarOui, tu me fends le coeur. Pas vrai Escartefigue ? Il nous fend le coeurTu me prends pour un imbécile ? Tu as dit : « Il nous fend le coeur » pour lui faire comprendre que je coupe à coeur. Et alors il jour coeur, parbleu. Tiens, les voilà tes cartes, tricheur !Si on peut plus tricher avec ses amis, c'est pas la peine de jouer aux cartes. Marius de Marcel Pagnol, bien sûr. Sorti en 1931. Il y a aussi le désormais célèbre « Pas de bras, pas de chocolat » des Intouchables en 2011. Le cinéma français des XX et XXIe siècle a produit un grand nombre de films de légende, et une multitude de répliques cultes, parfois passées dans le langage courant. Le figaro, pour sa série des 100, en a sélectionné 100, reproduits dans l'ouvrage avec, à chaque fois, un commentaire de contexte.

  • « Pour être irremplaçable, il faut être différente », a résumé Coco Chanel. Être Parisienne n'est pas une question de lieu ou de naissance, c'est un état d'esprit, un mode de vie, une élégance d'une simplicité étudiée.

    On dit parfois la Parisienne arrogante, snob ou agaçante. Mais son sens aigu de l'humour et son regard acéré sur le monde compensent largement ces quelques travers. Car la Parisienne est un symbole, celui de la vraie femme ; l'expression d'un idéal flatteur et exigeant. Sachant qu'elle est le meilleur porte-parole de sa ville, elle se donne du mal pour ne pas décevoir, traquant rides et kilos superflus, se ruinant en crèmes et petites robes noires simples et de bon goût. C'est sa politesse à elle. Oui, la Parisienne tient à être à la hauteur de son rôle.

    Laurence Caracalla dévoile ses trucs, décrypte ses codes, raconte ce qu'il faut absolument savoir pour devenir une parfaite Parisienne : au quotidien, dans la rue, à pied ou en voiture, dans les dîners ou dans son dressing. Elle détaille ses défauts et ses qualités, ce qu'elle fait à merveille et qu'il faut imiter, ses lubies à éviter.
      Divertissant et plein d'esprit, un précieux aide-mémoire pour un savoir-vivre contemporain piquant, élégant et discret.

  • Négus de Nevers, Violette de Toulouse, Bouchon de Bordeaux, Coeurs de Lyon : que de plaisirs croquants, croustillants ou fondants. La France n'est donc pas que le pays des fromages. Aux quatre coins de l'Hexagone, confiseurs, chocolatiers et pâtissiers concoctent des spécialités, parfois célèbres, parfois moins, toutes aussi représentatives de la gastronomie française.

    Ces 100 péchés mignons sont autant de souvenirs d'enfance, autant de saveurs évocatrices. Chacune de ces friandises a une histoire, insolite ou légendaire, qui raconte, délicieusement, nos traditions.

  • Savoir recevoir, c'est tout un art, déclinable de multiples façons. Comment dresser une jolie table ? Faut-il traiter de la même manière ses beaux-parents et son amie d'enfance ? Quels sont les plats astucieux à concocter quand des amis débarquent à l'improviste ? Que faire si vous êtes totalement fauché en ce moment ? Que cuisiner pour une obsédée du régime ? Il est bon de rappeler quelques principes qui vous faciliteront la vie en vous évitant gaffes et désagréments. Car l'essentiel est d'inviter pour le plaisir. Et ce plaisir sera décuplé si vous y mettez une pincée de temps, trois cuillerées d'imagination et une très grosse poignée de chaleur et de sympathie. Le Carnet du savoir-recevoir vous apporte mille et un conseils utiles pour faire de vous le ou la meilleur(e) des hôtes.

  • Harrison ford

    Laurence Caracalla

    • Fitway
    • 1 December 2006

    On aura tout dit de lui et, finalement, pas grand-chose. C'est une star, un mythe même. C'est un monsieur tout le monde aussi, charpentier à ses heures. Mais qui est donc Harrison Ford ? L'homme est discret. Le cinéma, c'est son boulot, ni plus ni moins. Qu'on ne vienne pas lui demander davantage. Les soirées hollywoodiennes, les premières, très peu pour lui. Il est avant tout un acteur. " Je fais mon métier comme je fabrique mes meubles. Il n'y a pas de trucs, pas de magie, pas de mystères. Il n'y a rien que du travail, de la volonté, de la technique et beaucoup, beaucoup de patience ". La patience, il connaît. Ce n'est qu'à trente-cinq ans, à l'âge ou d'autres sont déjà finis, qu'il a connu la gloire. Han Solo, son personnage de La guerre des étoiles a fait de lui un " monstre sacré ". Il a su conduire sa carrière avec maestria, en enchaînant un autre rôle culte, Indiana Jones. A plus de soixante ans, il est prêt à endosser une fois encore le costume de l'aventurier le plus célèbre d'Hollywood. On imagine aisément ce que l'acteur sera de son personnage vieillissant. Il y sera comme avant : séduisant et drôle, téméraire sans vraiment l'avoir voulu, parfois même un peu tourmenté.

  • Découvrez Le livre des Copines, le livre de Laurence Caracalla. « Mes copines sont exemplaires. Douées, drôles, sensibles, malignes, disponibles, généreuses et fidèles. D?une fidélité à toute épreuve. Je leur dois beaucoup, elles ne savent pas à quel point. Je ne pourrais pas vous dire ce qu?elles me demandent en échange puisqu?elles ne demandent jamais rien. Il me suffit seulement d?être là quand elles en sentent le besoin, mais pas seulement. Histoire de rire un peu, de bavarder beaucoup, de dire du mal, parfois même du bien? d?être ensemble. Nos discussions varient selon l?humeur. Leurs points communs ? Elles sont inépuisables et se résument en quelques mots : l?amour, la mort, la coiffure. Cette tournure, empruntée à Coluche, est un joli résumé des conversations de copines. En me penchant sur la question, en les interrogeant sur nos relations, je réalise qu?elles jouent chacune leur rôle dans ma vie. Je sanglote plutôt dans les bras de Virginie, jamais avec Anouk. Je ne parle pas de la même chose à Pascaline et aux Sophie. Je ris avec Christine de bêtises qui ne feraient sans doute pas sourire Kéthévane. Et pourtant, tous les instants que je passe avec elles sont riches, chacun de leur état d?âme, si différent soit-il, me passionne. Dans ces lignes destinées à celles qui, comme moi, ne pourraient pas vivre sans copines, j?ai enquêté, j?ai voulu comprendre ce lien mystérieux qui nous lie. J?ai demandé à ces femmes comment ça marche. Elles m?ont donné du temps, se sont ouvertes à moi sur un sujet intime parfois, intimidant sûrement. Que ce livre soit leur cadeau. »

  • Français Télé culte

    Laurence Caracalla

    " La télévision fabrique de l'oubli. Le cinéma fabrique des souvenirs ", a dit un jour Jean-Luc Godard. Le livre que vous tenez entre les mains prouve qu'il ne faut pas prendre les déclarations du cinéaste pour des paroles d'évangile. Chaque Français retrouvera dans ces pages des voix, des décors et des anecdotes qui lui sont familiers. Du générique des " Dossiers de l'écran " aux vachettes d'" Intervilles ", des pulls mohair d'Anne Sinclair aux lunettes de Bernard Pivot, en passant par les " Sous vos applaudissements " de Jacques Martin et " Salut les p'tits clous ! " de Marc Toesca, ces moments de télévision agissent comme autant de madeleines de Proust. Afin de rafraîchir la mémoire des téléspectateurs, les journalistes du Figaro se sont plongés dans cinquante ans d'archives passionnantes. Le fruit de ce zapping méticuleux constitue une odyssée aussi érudite que ludique. Nostalgique ? Forcément un peu. Mais p.a. seulement. L'analyse des émissions plébiscitées par les Français est aussi un moyen de mieux les comprendre. C'est pourquoi Télé culte peut aussi se lire, en filigrane, comme une histoire de la France contemporaine. Eteignez votre téléviseur et suivez le guide !

  •  Le succès constant du Carnet du savoir vivre depuis sa sortie.
    Il n'existe aucun équivalent sur le marché.
    Promotion très importante prévue, sur tous les supports du Figaro comme pour le premier volume.
    Un auteur très aimé par la presse : important lancement attendu en presse papier et radio.
    Même principe de collection que le premier volume : une maquette élégante, des

  • "Nom d'un petit bonhomme", "Ça fait la rue Michel", "Le roi n'est pas son cousin", "En baver des ronds de chapeau"... Que de fois avons-nous entendu ces formules imagées, parfois même mystérieuses, dans la bouche de nos grands-mères ! Ces expressions d'un autre temps, avouons qu'on les avait un peu oubliées, un peu dédaignées. Quel dommage ! Elles sont pourtant les témoins d'un autre temps, un héritage que nous devons préserver. Nous avons recensé 100 expressions de nos grands-mères, drôles et parfois féroces, émouvantes et parfois péremptoires, mais aux origines toujours surprenantes. Les voici enfin gravées dans le marbre ! Faites passer...

  • " Je trouvais ça amusant de demander à quelques copines si elles avaient souffert de ne pas avoir de soeurs. Ou pas. Les réponses ont fusé. Les unes sont catégoriques : des soeurs ? Pouah ! Trop difficile de trouver sa place dans la famille. D'autres en rêvent et sont certaines que leur enfance aurait été plus douce avec une complice à leur côté ".
    Dans ce panorama sur les relations entre soeurs, Laurence Caracalla évoque sa propre expérience qu'elle mêle à d'autres voix, toutes différentes. On rencontre des soeurs complices, des soeurs fâchées, des soeurs réunies par un deuil, ou séparées par un homme.
    " J'ai moi-même rêvé d'être une soeur idéale. J'ai rêvé d'avoir une soeur idéale. On a de temps en temps raté notre coup. Mais pas toujours. C'est un sujet inépuisable, très mystérieux, très complexe mais toujours émouvant. Une histoire de soeur, c'est un peu une histoire d'amour. "

  • 70 conseils illustrés pour savoir se comporter dans la vie courante et cohabiter en harmonie avec les autres. Un classique délicieusement désuet, remis au goût du jour.
    Comment ? Vous ne savez pas qu'il faut servir le poisson avant les entrées, puis les rôts, la salade, les légumes... Du moins, à l'époque de la Baronne Staffe. Laurence Caracalla nous rappelle les leçons essentielles ou drôlement dépassées du manuel de savoir-vivre de la papesse des bonnes manières, et adapte le grand classique de la politesse à la vie moderne.

  • Un coffret cadeau de deux best-sellers de la collection "Les 100" au contenu à la fois érudit, nostalgique et souriant. 100 lieux du patrimoine français à avoir vu au moins une fois dans sa vie. Des plus célèbres aux plus inattendus, des plus somptueux aux plus discrets, voici 100 monuments (du pont du Gard à la gare de Limoges en passant par l'abbaye de Jumièges...) qui chacun à sa manière raconte l'histoire de France.
    / Le tour de France des 100 péchés mignons. Partout en France, confiseurs, chocolatiers et pâtissiers concoctent des spécialités représentatives de notre gastronomie dont chacune a une histoire, insolite ou légendaire qui raconte délicieusement nos traditions.

empty