• Extase solitaire

    Lydia Evoni

    • Acoria
    • 9 May 2014

    Voici un recueil qui nous donne à découvrir une poétesse dont l'art de ciseler les mots s'inscrit immédiatement dans le corpus poétique congolais. Si elle explore des sentiers d'où affleurent des sentiments forts et des émotions maîtrisées, elle ausculte aussi les ressacs d'une vie vécue avec engagement. Ici la poésie est chevillée au corps avec les stigmates sacrificiels d'une volonté inébranlable... A la fin de ce recueil, vous ne vous en irez pas comme vous êtes venus.

  • La complexité à saisir l'essence humaine fait naître une analyse,et nous emmène à se questionner en disant: qui est le personnage enfoui dans l'homme? Après plusieurs observations,la réponse à cette question est affirmative. L'homme a une force de mutation consciente et inconsciente qui s'entrechoquent et lui donne des postures,des pouvoirs, des faiblesses aussi,.... L'homme est une émanation plurielle dans laquelle converge d'autres univers....

  • Temps, le temps, c'est toujours lui qui court avant l'Homme : il est en lui, avec lui, le devance, revient en arrière, le retient, parfois lui échappe, et s'en va. Il est à l'origine du monde et de toute chose.
    Ce mystérieux vent impalpable coordonne les vies mêmes les plus muettes, les plus inertes... Il est la force de régénérescence, de vieillissement, d'ensevelissement du monde. Notre hantise c'est lui. Il donne la vie, la fait disparaître en faisant vivre plus loin d'autres.

empty