• Saviez-vous que, jusque dans la première moitié du XXe siècle, dans certaines campagnes, une femme « en cheveux », sans coiffure, était assimilée à une sorcière à l'aspect démoniaque ? C'est au long du XIXe siècle que s'épanouissent les costumes régionaux et se différencient les coiffes, pour atteindre une extraordinaire diversité de styles dans les zones rurales vers 1905. Sur les limites de la région Poitou-Charentes actuelle, on comptait plus de 26 modèles aux noms tous évocateurs, comme canette, dormeuse, béguin, grisette, poireaude, pantine, cayenne, etc. Alors, il ne fallait pas moins que la réunion de deux connaisseurs, le spécialiste de l'histoire des coiffes régionales Pierre Couprie et le cartophile Maurice Bedon, pour étudier en images des coiffes de l'Aunis, de la Saintonge, de l'Angoumois et du Poitou.
    Ces magnifiques coiffes font partie de notre richesse patrimoniale et il était temps de les apprécier aujourd'hui ailleurs que derrière la vitrine d'un musée !

empty