Littérature générale

  • Dans une ferme du nord du Wisconsin, Billy Lucas, un petit garçon sensible, grandit dans l'admiration de son frère aîné James, qui s'efforce de les protéger de la violence de leur père alcoolique. Heureusement pour eux, leurs voisins Ernie et Rosemary, un couple sans enfant, les aiment comme leurs fils. Mais James s'engage dans les Marines et part au Vietnam et Billy se retrouve en première ligne face à son père. Quand James est porté disparu au combat, c'est son souvenir et son esprit qui soutiennent Billy pendant les difficiles années de l'adolescence, propices à l'errance et aux tourments. Mais aussi à l'apprentissage d'une certaine sagesse.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La famille Lucas vit dans le nord du Wisconsin, belle terre oubliée peuplée d'ouvriers européens immigrés et d'Indiens Ojibwés. John, violent et alcoolique, passe son temps dans les bars, quand il ne s'acharne pas sur sa femme et ses enfants. L'aîné, James, lassé des frasques paternelles, s'engage pour le Vietnam. Il ne reviendra pas, laissant son jeune frère Bill à ce sombre quotidien. Seuls les Morriseau veillent de loin et le soutiennent pendant le périlleux passage de l'enfance à l'âge d'homme. Mais au coeur de cette nature immuable et splendide qui panse les blessures et apaise les peurs, ce qui reste d'amour donne doucement la force de survivre.

  • Cherchant à s'affranchir d'une Allemagne rurale et moyenâgeuse, les fils Kaufmann font cap sur l'Amérique, accompagnés de leur amie Magdalena. Dans les Bohemian Flats, banlieue boueuse de Minneapolis où immigrés tchèques, suédois, juifs et irlandais cohabitent, c'est une communauté extraordinaire qui leur ouvre les bras. Mais bien vite, la Première Guerre mondiale éclate et soumet les habitants au poids de leurs origines. Après avoir conquis le public français avec son premier roman, Wisconsin, Mary Relindes Ellis nous livre une inoubliable fresque familiale.

  • La famille lucas vit dans le nord du wisconsin, belle terre oubliée peuplée d'ouvriers européens immigrés et d'indiens ojibwés.
    En 1967, le père, john lucas, miné par l'alcool, laisse leur ferme se délabrer et s'acharne violemment contre sa femme et ses deux fils ; l'aîné, james, fuit les coups en écoutant elvis et s'engage dans les marines. il est dirigé vers les jungles de guerre vietnamiennes. bill, le cadet, reste pour protéger sa mère, guidé seulement par l'esprit de son frère. heureusement, dans la ferme voisine, les morriseau veillent sur lui et le soutiennent pendant le périlleux passage de l'enfance à l'âge d'homme.
    Les enfants ont un tel instinct de survie, nous dit mary relindes ellis dans ses descriptions magnifiques des paysages du midwest américain, qu'ils trouvent dans la nature ce que leur environnement familial leur dénie. et comme les anciens ojibwés le savent depuis longtemps, ils y trouvent aussi la sagesse et la clairvoyance. mary relindes ellis signe ici un premier roman étonnant, obsédant, lyrique et rédempteur dans la lignée d'un sherwood anderson ou d'un russell banks.

empty