• Français à fleur d'eau

    Michel Loup

    • Titom
    • 5 May 2010

    Les lacs jurassiens fasinent.
    Austères en hiver, apaisants en été ; ils attirent sur leur rivage promeneurs et poètes. Mais qu'y a-t-il sous leur miroir opalescent ? Quelles sont les créatures oubliées qui évoluent dans ces eaux limpides ? Avec pudeur et discrétion, Michel Loup s'est glissé dans l'onde et a exploré les herbiers immergés. Il nous dévoile aujourd'hui ses plus belles images, glanées patiemment au coeur des lacs de son enfance.
    Page après page, le photographe nous plonge dans des paysages insoupçonnés, où la magie des reflets et des lumières s'exprime au fil des saisons et des rencontres. Entre bulles de glace, grenouilles déchaînées, nymphéas roses et poissons argentés, l'immersion est totale et le plaisir absolu.


  • michel loup, photographe, jurassien de coeur et artiste passionné, nous offre ici un nouveau regard sur son pays : le jura.

    philippe bétry, pierre carpentier, michel converset, josette coras, marc forestier, alain goy, michel jacquemard, pierre overnoy, jean perraudin et christina thorn, auteurs d'horizons divers, ont accepté de partager avec le photographe michel loup ce parcours en territoire de caractères.
    quand les passionnés nous racontent.

  • Au fil des saisons, des journées d'affût et des vagabondages pour découvrir le monde qui nous entoure sous un autre jour, le livre dévoile une succession de photographies plus étonnantes, plus belles et plus incroyables les unes que les autres, réalisées dans un profond respect du règne vivant.
    Promenades littéraires ou poétiques, souvenirs d'enfance, citations d'artistes ou de grandes figures spirituelles, les textes de l'auteur Philippe Saint Martin accompagnent et soulignent la beauté des photographies: ils nous rappellent que la vie, extraordinairement belle et fragile, telle une source sacrée, coule au coeur de nos espaces naturels. Avec émotion et bienveillance, au fil des pages, s'ancre peu à peu en nous la certitude qu'il nous appartient de contempler et de respecter un écosystème dont nous faisons également partie depuis la nuit des temps.

  • Nouvelle édition du livre paru en 1992 et introuvable depuis le milieu des années 1990. Cette nouvelle édition reprend l'essentiel du contenu qui avait fait le succès de la première édition : représentation des cartes, plans, gravures et aquarelles contemporaines de la construction du canal, de manière exhaustive (de Toulouse à Agde) ; commentaires de spécialistes, articles de fond. Ce volume comprend en sus une présentation des Archives du Canal du Midi.

    Ont collaboré à cet ouvrage :
    Michel Adgé, enseignant ; Philippe Delvit, maître de conférences à l'université des sciences sociales de Toulouse ; Robert Marconis, professeur à l'université de Toulouse-Le Mirail ; Jean-Loup Marfaing, architecte et historien ; Samuel Vannier, archiviste aux VNF.

  • Cet ouvrage s'adresse à tous ceux qui s'intéressent à la gestion de la relation client en B to B. Ce domaine est traité au travers du concept de la valeur perçue par le client. Les auteurs ont réussi un tour de forceen donnant pour la première fois un contenu explicatif formel à ce concept que tout un chacun utilise sans vraiment savoir quoi mettre dedans. C'est chose faite. Et le lecteur, nanti d'un outil de lecture à la mesure des découvertes qu'il promet, est invité à parcourir le monde du client sous un jour différent et décapant. L'ouvrage donne d'abord les clés du mécanisme des achats en B to B, à partir de la boussole de la valeur, des interprétations novatrices sur la confiance et le risque. L'ouvrage donne sa place à l'éthique et pénètre dans l'écheveau des différents modèles des rapports clients-fournisseurs rencontrés dans le contexte des affaires, dans toute leur complexité humaine. Le reste de l'ouvrage traite du Marketing et de l'innovation dans la conception des produits et plus généralement de la mise en forme de l'offre, toujours dans une logique valeur. La vision que l'on peut avoir de ces disciplines en est changée. Et enfin, les auteurs entraînent le lecteur dans la fidélisation du client, vue encore une fois sous un angle neuf. Celà fait réfléchir...

  • En 1920 naquit une fillette au tempérament de feu. On l'appela Denise CHAMPION. Placée à 12 ans dans un orphelinat, elle en sortit aussi vite qu'elle y entra. Tant elle fut intrépide à courroucer Dieu le p;re ! Comme chassée du paradis céleste, elle goûta à la vie foraine, chantant et dansant en terrienne tonitruante. Si bien qu'à 17 ans un jeune marin la convoita. Hélas ! Des circonstances malheureuses l'oblig;rent à changer de cap! Denise intégra une usine d'armement comme manutentionnaire. Quand les allemands en prirent possession, elle se rebella, s'en tenant à sa vocation premi;re. Chez Madame Coppier, elle croisa l'amour. Maurice Wallez, un aimable jeune forain la combla. Ils eurent quatre enfants dont l'un mourut tôt. Concilier vie de famille et vie foraine en période de guerre ne fut pas aisé. Elle ne joua pas son rôle de m;re, ses enfants élevés ailleurs. Madame Z la réconfortait mais cette derni;re était juive, donc malheureusement déportée sous ses yeux. Denise en souffrit, s'employant à l'aide à son tour en vain. Les larmes versées, elle alla noyer son chagrin dans la besogne. De concert avec son jules, Denise oeuvra passionnément sous les bombardements, allant de foire en foire, de région en région jusqu'à l'étranger. Survie oblige ! Hélas ! La rupture survint à la suite d'un drame tragique ! Désormais seule, elle chercha refuge. Alors qu'elle crut trouver réconfort en Suisse, elle déchanta, trahie par la passion. Désabusée, elle se replia sur sa généalogie. L'amour sinc;re était du côté de ses enfants et petits-enfants, tous perdus de vue. L'accueil fut si chaleureux qu'elle refit surface à jouir du clin d'oeil de l'Elysée. Sa joie trôna mais une étrange rencontre la plongea dans la schizophrénie. Affaiblie mais redynamisée par ses proches, elle prit sa retraite à reculons. Que l'on satisfasse bien ou mal vos désirs, Je souhaite que mes écrits vous fassent plaisir. Si mon héroïne est Denise CHAMPION, Elle fait tant ma plume qu'elle n'est point Tartempion. Au soleil comme à l'ombre des chapiteaux, Elle est de ces coeurs fondant tels des capitaux, Qui se tiennent imperméables tel capot, Au point que j'en viens à lui tirer mon chapeau. Notre avis : Mychel Loup nous peint avec humour, passion et délicatesse, le portrait d'une femme au caract;re et au destin exceptionnel : Denise Champion. Ce roman biographique nous transporte dans un univers coloré, enchanteresque, fait de joies et peines au coeur des fêtes foraines. Laissez-vous prendre dans le tourbillon des man;ges. Un récit passionnant!

  • « Une fois extirpés de leur gangue Les souvenirs rejaillissent Sur la musique de Wolfgang Et dégondent les cicatrices ».

    (Extrait du poème DOULEUR).

    L'auteur, pleinement conscient du caractère fugitif, tragique de la vie (« une éloise, comme l'a dit Montaigne, dans le cours infini d'une nuit éternelle »), est conduit à en ressaisir les moments heureux ou malheureux. La parole devient refuge et nous embarque dans un mélange de tendresse, de drôlerie et de mélancolie. Il s'agit de rire pour ne pas pleurer.

empty