Sciences humaines & sociales

  • D'abord grand reporter, Raymond Depardon s'est affirmé, au cours de ces décennies, par ses livres, ses expositions et ses films, comme un artiste majeur. Depuis 1961 et jusqu'en 2013, il a photographié régulièrement Berlin.
    Dans ce livre, il fait revivre la construction du Mur, les visites de Robert Kennedy et de la reine Elisabeth, le congrès Tunix des intellectuels européens qui marque le début des mouvements alternatifs, la chute du Mur, la ville en friche puis la reconstruction des deux côtés d'une frontière abolie mais jamais complètement effacée, et enfin le Berlin d'aujourd'hui. Moments forts de l'Histoire ou du quotidien des Berlinois, tout est saisi par un regard très personnel qui s'attache d'abord aux hommes et femmes, célèbres ou anonymes.
    />
    Des textes sobres de Depardon viennent ouvrir les chapitres du livre organisés chronologiquement. Une carte de Berlin avec tracé du mur vient conclure le livre.

    Pour la première fois depuis que nous publions l'oeuvre de Raymond Depardon, un éditeur étranger : l'Allemand Steidl a acheté la maquette et les droits en langue anglaise et allemande et prévoit une publication simultanée.

    Raymond Depardon a photographié Berlin pendant cinquante ans. À l'occasion du 25e anniversaire de la chute du Mur, il nous présente trois cents photographies qui, à travers son regard personnel, retracent l'histoire de cette ville de 1961 à nos jours.

  • Capter les paroles que l'on entend peu, celles des internés, des paysans, des repris de justice, garder trace des dialectes sur le point de s'éteindre, libérer un espace pour les faire entendre : dégager l'écoute, c'est une exigence esthétique, politique mais aussi technique. Une exigence que Claudine Nougaret et Raymond Depardon ont mis au coeur de leur travail documentaire commun. L'une au son. L'autre à l'image.

    De l'hôpital psychiatrique de San Clemente à la 10e chambre du tribunal correctionnel de Paris, du chipaya à l'occitan. Délicatesse, vigilance, discipline, pudeur, en font une oeuvre cinématographique indispensable.

    70 photos et un texte inédits ouvrent la porte de leur atelier. Quand la prise de son est au coeur d'une façon d'être au monde : un manifeste et une boîte à outils.

  • A partir d'une sélection parmi les quelques 3500 articles parus sous sa plume depuis trente ans - enquêtes, reportages, portraits, chroniques, éditoriaux, analyses, entretiens - Eric Fottorino a souhaité porter un regard critique sur son travail et son métier, sur ses évolutions, ses limites, ses excès et ses servitudes, sur son caractère plus que jamais indispensable malgré ses imperfections. Le journalisme change de forme mais pas de sens :
    Informer, c'est libérer les esprits en les éclairant. C'est trier, hiérarchiser, chercher le sens et la profondeur cachés dans le volatile éphémère.
    L'ambition de l'auteur/journaliste, c'est que le plaisir et l'intérêt de la lecture soient renforcés par la mise en perspective de ces articles, une brève présentation de leur contexte, de leurs contingences, des questions qu'ils ont soulevées sur le coup et qu'ils laissent ouvertes pour demain. Ils pourront utilement servir de matériau aux futurs journalistes qui trouveront dans cette présentation sélective et raisonnée de ce travail une matière à réflexion pour nourrir leur propre parcours et les problématiques auxquelles ils seront confrontés.

empty