• Catalogue officiel de l'exposition Girault de Prangey au musée d'Orsay du 3 novembre 2020 au 7 février 2021.

    Depuis une vingtaine d'années, le Langrois Joseph-Philibert Girault de Prangey (1804-1892) s'est imposé parmi les figures majeures des débuts de la photographie française, à la faveur de quelques expositions et publications. Peintre et dessinateur, archéologue et historien de l'architecture, savant amateur de plantes et d'oiseaux rares, il est en effet un pionnier du daguerréotype, technique qu'il maîtrise parfaitement dès 1841, et au moyen de laquelle il aura livré une oeuvre d'une qualité et d'une ampleur presque incomparables.

    Comptant non moins de 1000 plaques à ce jour, le corpus a majoritairement été réalisé entre 1842 et 1844, lors d'un tour du bassin méditerranéen de l'Italie à l'Egypte en passant par la Grèce, la Turquie, la Syrie, le Liban, Jérusalem et la Palestine. Prenant le relais des méthodes manuelles de relevés qu'il avait employées lors de précédents voyages, la photographie de Girault de Prangey s'inscrit alors avant tout dans un cadre d'études archéologiques. Elle nourrit une documentation iconographique conçue comme la base des nombreuses illustrations qui paraissent bientôt dans de luxueuses publications, centrées sur l'architecture islamique et ses relations avec l'architecture antique et médiévale. Beaucoup de vues ainsi produites comptent parmi les premières photographies connues de sites aujourd'hui détruits, détériorés ou menacés.

  • Ce catalogue de l'exposition  Qui a peur des femmes photographes ? 1839 à 1945  au musée de l'Orangerie et au musée d'Orsay (2015) présente la contribution de ces femmes dans le développement et l'évolution de la photographie."Les femmes occupent une place de plus en plus éminente dans notre société, j'en suis conscient et heureux. Cette nouvelle exposition qui montre comment, aux XIXe et XXe siècles, les femmes s'emparèrent du médium photographique dans des stratégies d'affirmation artistique et professionnelle, conquérant des territoires jusque-là reservées aux hommes, n'est pas qu'une exposition sur l'histoire des modernité. Elle porte un regard contemporain sur l'histoire de notre temps. Elle fait doublement sens". Extrait de la préface du catalogue par Guy Cogeval, ancien Président des musées d'Orsay et de l'Orangerie.  S'appuyant sur des recherches nouvelles comme sur les nombreuses histoires de la photographie qui, depuis une quarantaine d'années, ont réévalué l'extraordinaire contribution des femmes au développement du medium qu'est la photographie, Le phénomène est en effet appréhendé à travers ses manifestations aussi bien en Europe - essentiellement en France, Grande-Bretagne et Allemagne - qu'aux États-Unis, de l'invention officielle de la photographie en 1839 jusqu'en 1945.

  • Album officiel de l'exposition Qui a peur des femmes photographes ? 1839 à 1945 du 14 octobre 2015 au 25 janvier 2016, au musée de l'Orangerie pour les années 1839-1914 et au musée d'Orsay pour les années 1914-1945.

empty