• Français Bosch

    Walter Bosing

    Visions méticuleuses du grotesque, de la débauche et du divin par Jérôme Bosch Aussi cryptiques qu'ils sont fascinants, les chefs-d'oeuvre de Jérôme Bosch (vers 1450-1516) restent parmi les énigmes les plus persistantes du monde de l'art. Leur contenu complexe, allégorique et souvent saisissant captive toujours non seulement les historiens d'art, mais aussi les créateurs de mode, les stars du rock, les écrivains et les punks, ainsi que d'innombrables artistes modernes et contemporains.

    Bien qu'enraciné dans la tradition des vieux Pays-Bas, Bosch développa un style résolument subjectif et richement suggestif pour rendre à la fois la béatitude céleste du paradis et les tortures d'un enfer grotesque, notamment dans son célébrissime Jardin des délices, exécuté avec tant de méticulosité. Ici, comme dans ses autres oeuvres les plus connues, il combine pieuse humilité et esprit acéré pour former un langage artistique unique, où se jouent des interprétations picturales de proverbes ou d'expressions de son époque.

    Ce livre lie ensemble les fils insaisissables de l'oeuvre de Bosch pour établir une introduction concise à un monde aussi envoûtant que captivant.

  • Il n'est pas vraiment surprenant que Jérôme Bosch (1450-1516) demeure toujours une énigme. Les contemporains du peintre hollandais trouvaient déjà ses oeuvres difficiles à déchiffrer, c'est dire si elles intriguent aujourd'hui encore les historiens de l'art.

    Si ses tableaux, allégories aussi riches que fascinantes, restent si difficiles à décoder, c'est en partie parce que l'on ne sait presque rien de l'artiste lui-même, hormis son lieu de naissance. Il ne reste pas plus de trace de sa vie que de sa formation, ni lettres personnelles ni journaux ou carnets, et pas non plus de commentaires de l'époque nous renseignant sur sa personnalité ni de réflexions sur le sens de son oeuvre. On ne peut que deviner sa date de naissance, et encore, d'après un dessin que l'on tient pour un autoportrait réalisé peu avant sa mort en 1516 et qui montrerait l'artiste à la fin de la soixantaine. Bosch demeure aussi mystérieux que l'univers qu'il a peint.

    Bien que profondément enraciné dans la vieille tradition néerlandaise, Bosch a développé un langage formel très personnel, extrêmement suggestif. Dans un mélange d'humilité religieuse et d'esprit satanique, il a illustré les joies du paradis tout comme les tortures diaboliquement inventives de l'enfer. Dans cet univers pictural qui fourmille de cauchemars surréalistes, l'imagination médiévale jette un dernier feu éclatant avant de s'éteindre pour céder la place à l'humanisme et au rationalisme moderne. Même si l'homme lui-même demeure un mystère, ce livre renoue les fils les plus ténus de l'ensemble de l'oeuvre de Bosch en une analyse cohérente et globale de sa production et de ses méthodes visionnaires.

empty