Arts et spectacles

  • Nous espérons contribuer par ce modeste travail à alimenter la réflexion sur de nouveaux personnages célèbres de BD tel que Titeuf ; qui est devenu, ces dernières années, un phénomène de société. L'objectif de cette recherche est d'étudier l'adaptation des bandes dessinées de Titeuf en séries de dessins animés. Pour cette investigation, nous allons explorer les deux premiers et les dixièmes albums. Le choix de ces titres s'explique par la particularité des sujets évoqués dans les deux premiers albums et par l'évolution diachronique que nous engageons à la dégager entre ces différentes publications. Ce thème d'étude présente deux principales particularités. Premièrement, la censure de quelques thèmes lors du passage à la télévision. Une exclusion qui pourrait être expliquée dans le rapport dicté par le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) auquel est confiée la mission de la protection de l'enfance et de l'adolescence. Seconde particularité, le changement graphique qui a eu lieu lors de l'adaptation de la BD de Titeuf en dessins animés. Une modification que l'auteur de cet ouvrage tente de lui trouver des explications fondées essentiellement sur la symbolique de la couleur.

  • Cet ouvrage actualise les procédés d'urbanisation de Grenoble à partir des massifs de Chartreuse et du Vercors. Les raisons invoquées vont de l'attractivité de Grenoble, à l'amélioration des routes d'accès, en passant par la déprise agricole aux désirs de nature des citadins. L'ouvrage témoigne de cette "monturbanisation" comme l'arrivée de lotissements à l'architecture davantage pavillonnaire que vernaculaire. Au sein de ces milieux très convoités, une vaste gamme d'individus projettent leur attentes, visions du futur et modes de vie. Les institutions comme les Parcs naturels régionaux y sont à la fois les arbitres et les arènes politiques qui élaborent leur légitimité au nom du développement durable. Au final, l'ouvrage explique comment l'agglomération de Grenoble étend son emprise en montagne. Les stratégies déployées dans les massifs pour préserver la nature et la culture face aux pressions urbaine et touristique s'apparentent au bricoleur qui cumule les projets novateurs bien que débordés face à l'ampleur de la tâche.

  • Se référer à une tradition musicale signifie envisager l'ensemble des pratiques et des répertoires musicaux en tant que domaine culturel identifiable et cohérent. « La mémoire musicale de la région du Kef » est plus qu'un voyage sur les voies de la recherche scientifique et musicale. Ce voyage passionnant, s'est fait sur des sentiers peu usités, ceux de la survivance des pratiques musicales populaires et traditionnelles. En dépit d'un monde confronté à la modernité et à la mondialisation, la prééminence de ces pratiques nous renvoie à leur importance, car elles montrent un degré d'attachement à une culture spécifique, comme pour mieux signifier l'exception musicale qu'elle en fait. Ce livre relève un défi pour la musicologie tunisienne en impliquant la sociologie, l'anthropologie de l'oralité et l'enquête de terrain en montrant le chemin d'une analyse fouillée des structures musicales. En bref, quiconque souhaite conforter ses connaissances en ethnomusicologie et en des musiques de tradition orale, sous l'angle du détail et de l'esthétique qui en découle, trouvera sans doute l'envie d'aller plus loin.

  • Le phénomène d'îlots de chaleur est principalement engendré par l'augmentation de l'urbanisation. Définis comme un milieu urbain dont les températures en période estivale sont de 5 à 10ºC plus élevées que le milieu rural qui l'entoure, les îlots de chaleur urbains ont des conséquences sur la qualité de l'air, la santé et le bien-être des populations. Certaines interventions visent à remédier au problème. Elles peuvent être réalisées d'une part sur les infrastructures et sur le milieu bâti (utilisation de matériaux à haut pouvoir réflexif, implantation d'espaces verts, etc.) et, d'autre part, sur les activités anthropiques. En tant que système, les zones urbaines affectées par les îlots de chaleur ont toutes les caractéristiques pour autoalimenter le phénomène. Cependant, la complexité des interactions entre les causes ne permet pas de quantifier l'apport spécifique de chacune d'entre elles sur son intensité. Sur la base de cette problématique, une nouvelle approche se basant sur les bilans énergétiques a été développée. Elle permet d'établir la différence entre le déficit et le surplus d'énergie dans le système considéré.

  • Le cinéma est un émerveillement de doubles, de fantômes, un univers futuriste ou archaïque qui nous possède, nous envoûte, qui vit en nous.L'esprit du spectateur effectue un travail formidable de perception, réflexion, création de l'imaginaire, imprégné du réel. Penser visuellement est une activité humaine dont le produit est l'arrangement des images, de nouvelles formes porteuses de sens. Le caractère de l'individu, son expérience personnelle, son intelligence représentent des liaisons complexes fragmentaires d'association et d'information. Le processus d'entassement d'information est un processus de réflexion artistique. L'esprit du spectateur effectue un travail formidable de perception, réflexion, création de l'imaginaire, imprégné du réel. Penser visuellement est une activité humaine dont le produit est l'arrangement des images, de nouvelles formes porteuses de sens.

  • La peinture « classique » persane a perdu ses caractéristiques en se rapprochant de la peinture occidentale; puis à l'époque Qajar une nouvelle peinture est née tandis que, simultanément, une évolution apparaissait dans son enseignement. La peinture « réaliste », comme manifestation de « l'art majeur », s'est installée à la Faculté des Beaux-Arts en 1940. A la même période, la miniature, c'est- à- dire « l'art mineur », était encouragée afin de représenter la splendeur ancienne. Par la suite, la peinture s'est orientée avec plus d'intensité vers l'art « Moderne » occidental et en même temps vers l'art et les effets visuels traditionnels d'Iran. A cette époque les peintres d'Iran étaient divisés en deux groupes: les partisans des styles occidentaux et les néo-traditionalistes. Parallèlement, les miniaturistes en tant que peintres « traditionnels », pour continuer à exister, utilisaient exclusivement les paramètres de l'art réaliste. En revanche, les diplômés de l'Université, artistes « modernes », utilisaient les éléments de l'art de la miniature quand ils voulaient exprimer l'identité.

  • Quelle couleur peut-elle être plus fascinante que le rouge? On peut se demander si une couleur si intense, bénéficiant d'un tel bagage sémiologique, ne doit pas inspirer la méfiance. Elle peut se révéler trompeuse et masquer, par son apparence ostentatoire, un tout autre sens que le premier que l'on pourrait lui prêter spontanément. Le problème est d'envisager le lien qui unit le rouge à sa signification et de déterminer jusqu'à quel point cette signification est close ou univoque. Par là, la question est posée de savoir comment est-il possible, à travers l'utilisation de cette couleur, d'influencer le spectateur, aussi bien en l'induisant en erreur, qu'en le guidant vers l'idée initiale de l'auteur. L'utilisation méthodique et incessante du rouge et de son ambivalence dans Lost Highway de David Lynch désignait ce film comme principal objet d'étude, permettant d'envisager la façon dont le rouge pourrait déborder de toute signification univoque pour relever davantage du sens ou de l'horizon de sens, paraissant apporter des réponses, pour mieux perdre le spectateur...

  • Ce livre traite de la place des motifs en graphisme. En s'appuyant sur l'exemple de trois motifs vernaculaires et porteurs de sens, les rayures de marin, l'écossais et le vichy, j'ai tenté de définir ce qui fait signe, comment les marques communiquent-elles grâce aux motifs et de quelle manière les motifs sont un champ d'investigation en graphisme. La première partie est théorique, sur ce qui fait signe, sur l'utilisation des trois motifs dans des identités de marques et de façon plus générale, sur les motifs en graphisme. Quelles sont les utilisations qui peuvent en être faites dans différents domaines, par exemple en typographie ou en architecture ? Les trois parties qui suivent s'attachent chacune à un motif, rayures, écossais, vichy et en développent l'histoire et l'imaginaire. Un corpus d'images important vient appuyer ma réflexion. Ce livre s'adresse aux étudiants en art ou en graphisme ainsi qu'aux professionnels qui souhaitent en savoir plus sur les motifs qui nous entourent.

  • La compréhension des établissements humains vernaculaires reste une tache ardue et fort complexe. Ses deux principaux obstacles sont une perception erronée des systèmes spatiaux qu'ils constituent et une mauvaise découpe de ceux-ci. Le présent travail fait le projet de réduire, un tant soit peu, cette incompréhension en contribuant à la connaissance des agglomérations vernaculaires. Il part du principe que l'agglomération est considérée comme un objet physique et spatial « nécessitant l'analyse et la compréhension avant de pouvoir prendre place dans un schéma plus large qui prend en compte des facteurs historiques, sociologiques et psychologiques ». Il a pour but la définition de la logique morphique de ces agglomérations et les composants de leur système morphique. Il se focalise ainsi sur l'étude morphologique de ces tissus par le biais de la syntaxe spatiale « space syntax » en utilisant son outil de modélisation le plus répandu «Depthmap ».

  • Le livret de la tragédie lyrique "Les Danaïdes" de Salieri, est fondé sur une histoire qui remonte à 1779 lorsque Calzabigi envoie à Gluck, une copie du livret italien "Ipermestra". Ce dernier le confie à Du Roullet et au Baron de Tschudy afin de le traduire et de le présenter sur la scène française. En 1784, l'opéra "Les Danaïdes" fut représenté à Paris sous les noms de Gluck et de Salieri. Calzabigi, en colère, adressa une lettre au Mercure de France. Ainsi, il existe un conflit concernant la paternité du livret qui se double ensuite d'un problème au sujet du nom du compositeur ; lorsque l'oeuvre obtint un énorme succès, Gluck adressa une lettre au Journal de Paris dans laquelle déclare que la musique de l'opéra est entièrement de Salieri. La structure des "Danaïdes" s'apparente à celle de la tragédie lyrique. Cependant, il s'agit d'une oeuvre plus originale et plus complexe qui renvoie en même temps aux opéras du XIXe. Le style de Salieri, concentre des éléments italiens ainsi que français et regroupe des techniques d'écriture qui sont déjà présentes dans ses opéras précédents composés à Vienne. Mais l'orchestration des certains morceaux renvoie aux oeuvres françaises de Gluck.

  • Ce livre s'attache à savoir comment et pourquoi «le corps» envahit par «le feu» et la flamme est employé dans la pratique artistique contemporaine. Le feu possède un très fort caractère d'ambivalence dans l'imaginaire des hommes. Il est souvent associé à la couleur rouge, au coeur. Tantôt il incarne la passion, l'amour ou la colère, tantôt il symbolise l'esprit. Il est essentiel à la vie. Il réchauffe et éclaire, il cuit les aliments, il protège du danger et du mal, il détruit pour purifier. Il est encore amour spirituel ; dans la verticalité de sa flamme il faut voir la symbolisation de l'élévation spirituelle et immatérielle, il brille au Paradis. Mon hypothèse de travail est que l'obtention d'une image du corps autre, restructuré de façon novatrice, implique une déstructuration préalable. C'est par une pratique artistique réflexive et créative que j'espère tester la validité de cette hypothèse ; pour ce faire je vais tenter de cibler l'image recherchée tout d'abord, à un niveau conceptuel, puis dans un déroulement souhaité logique, à un niveau formel.

  • La musique adouci les moeurs, détend l'homme et lui fait parfois oublié les problèmes ou ennuis auxquels il fait face dans sa vie de tous les jours. Cependant, nul ne peut volontairement ignorer que la musique est l'un des moyens ou une forme de communication qui a une force incontestable d'influence sur le récepteur. Ses effets sur le comportement humain sont encore plus puissants lorsque le message de la chanson est accompagné des illustrations filmiques (clips). Ce qui plonge automatiquement le public dans l'imaginaire qui se traduit parfois en un rêve qui, à son tour, se transforme en comportement par adhésion aux messages captés. C'est en fait le phénomène qui s'observe dans la société congolaise depuis l'intégration de la culture HIP HOP importée des USA les clips de rap. L'attitude qu'affichent les jeunes rappeurs ne s'accorde surtout pas avec les valeurs morales et éthiques locales. La plupart veulent s'identifier par imitation et conformisme a leurs idoles. Il s'agit ici, d'avoir la compréhension et la connaissance du rôle que la musique rap est entrain de jouer actuellement dans la vie des jeunes congolais, outre la fonction traditionnelle de la musique dans la société.

  • Cet ouvrage traite du développement durable des villes et discute des problèmes relatifs à son évaluation. Il propose, parmi les solutions, l'élaboration et l'utilisation d'une grille uniforme d'indicateurs. L'intérêt d'une telle grille est démontré à travers son application aux 25 plus grandes villes du Québec. Les performances observées peuvent alors servir : i) de guide aux décideurs locaux dans l'orientation des politiques et des stratégies de développement durable; ii) d'information concise et accessible au public et iii) d'appui aux politiques et initiatives supra-municipales, grâce à un diagnostic structuré du développement durable à une échelle locale.

  • Les petites villes de la périphérie de Tunis sont confrontées aux processus de métropolisation. Elles doivent par ailleurs réussir leurs processus d'urbanisation ! La concurrence entre territoires et acteurs met souvent ces villes en déshérence par les politiques publiques. De par leurs faibles potentialités locales, la situation en marge de la métropole ne leur confère pas les privilèges de l'accessibilité et de la connectivité. A Travers l'articulation de différents devis de recherche, ce travail d'observation aborde la question des petites villes du point de vue de leur catégorisation et leur caractérisation fonctionnelle. Les processus d'urbanisation sont mis en perspective des transformations morphologiques et spatiales. Lorsqu'interprétés sous l'angle des politiques de l'Etat, ils interpellent les pouvoirs centraux et locaux et inscrivent l'autonomisation des territoires locaux dans les nouveaux défis de la périmétropolisation. Cet ouvrage est destiné aux chercheurs et acteurs qui s'intéressent aux questions de l'aménagement des petites villes et de l'urbanisme dans les territoires périphériques qui sont de plus en plus confrontés aux défis de la gouvernance urbaine.

  • Le présent ouvrage démontre comment la chanson populaire est une forme de connaissance participant à un imaginaire discursif, lequel, dans un contexte déterminé, peut contribuer à un rassemblement populaire. En effet, dans un contexte dictatorial, les idées et les sentiments longtemps refoulés vont trouver une forme d'expression dans la musique populaire. Ainsi, les chansons ont favorisé chez les individus et notamment chez les jeunes d'une part, le partage des goûts, émotions et intérêts particuliers et, d'autre part, la compréhension d'un contexte sociohistorique. Ces deux caractéristiques ont permis aux jeunes de se réapproprier ainsi collectivement des espaces de liberté et d'expression que les institutions publiques et économiques découragaient. L'analyse présentée est basée sur un cadre théorique et méthodologique qui conjugue les courants de pensée des Cultural Studies et de la Philosophie herméneutique (telle que développée par Hans-Georg Gadamer). Cet ouvrage peut intéresser les chercheurs et les étudiants en communication, science politique, musicologie, analyse du discours et toute personne intéressée par les études culturelles.

  • Bien que les réseaux d'eau et d'électricité soient vitaux pour la santé des populations, leur confort et activité, l'accession des ménages à ces réseaux est limitée dans les villes des pays en développement. Les normes utilisées ont conduit au surdimensionnement des réseaux dans un contexte de crise économique. Comment améliorer le taux d'accès des ménages urbains à l'eau et l'électricité sans diminuer les rendements des gestionnaires, sans augmenter sensiblement les charges des pouvoirs publics ? Le cadre méthodologique proposé permet d'évaluer le taux d'effort des ménages dont la prise en compte entraînerait la rationalisation des investissements et une meilleure exploitation des réseaux. Des réponses techniques portent essentiellement sur la mise au point de niveaux de référence comme une alternative aux normes actuelles. Sur la base de la compatibilité entre le taux d'effort des ménages et les niveaux de référence, dont la probabilité d'occurrence constitue le risque, sont définis pour chaque tissu urbain un niveau de desserte, le type et le dimensionnement optimal du réseau de distribution. Cet ouvrage s'adresse en particulier aux ingénieurs, urbanistes, chercheurs, étudiants.

  • Le règne de Jayavarman IV est traditionnellement associé au site de Koh Ker dans l'histoire du Cambodge ancien. Ce souverain aurait abandonné la capitale angkorienne pour installer le siège de son pouvoir (921-941) à quelque cent vingt kilomètres plus à l'est, dans un lieu certainement peu peuplé Chok Gargyar , connu aujourd'hui sous le nom de Koh Ker. A sa mort et son fils, Harsavarman II, vers 944, son successeur R jendravarman réinstalle la capitale à Angkor sans qu'on puisse vraiment expliquer ce retour : Koh Ker, dès lors abandonné par les rois,semblerait n'avoir pas survécu à cet abandon. Cependant, le nombre, l'importance et la diversité des monuments de la capitale de Jayavarman IV dépassent la période de règne et de construction de ce monarque. Il est donc permis d'admettre que l'abandon total et immédiat de Koh Ker par la population, après la disparition du roi, est peu vraisemblable. Son existence, au-delà des deux décennies de règne, semble confirmée par le témoignage de certains monuments dits du « style de Koh Ker », construits loin de l'éphémère capitale, tels le prasat Kravan à Angkor ou le prasat Neang Khmau dans la province de Takeo...etc.

  • Dans un contexte mondial de vieillissement de la population et d'attention croissante au problème de sécurité des déplacements des piétons âgés en ville, nous nous intéressons à la perception altérée des ambiances sonores urbaines par les personnes âgées atteintes de presbyacousie. Ce travail à visée opérationnelle est composé de trois parties. Tout d'abord nous identifions les configurations urbaines dans lesquelles des situations de danger rencontrées par les personnes âgées presbyacousiques apparaissent pour le registre du sonore. Nous construisons ensuite un protocole expérimental corrélant des données qualitatives issues de parcours commentés, des mesures physiologiques du stress engendré lors de la traversée des configurations accidentogènes et un traitement physique du signal sonore. Ce traitement se décline sous plusieurs représentations graphiques permettant de détecter en 2 dimensions ces situations de danger. Enfin, dans la troisième partie de cette recherche, notre objectif est de proposer une esquisse de dispositions et dispositifs palliatifs à l'apparition de ces situations de danger pour cette catégorie de citadins afin de leur garantir un usage serein de la ville.

  • Ce travail étudie la partie plus significative de l'amas architectural éclectique du Centre Historique de la ville de Pelotas, RS, Brésil. Il présente son inventaire et ses conclusions, en visant à la documentation et à la contribution à la reprise de la croissance économique de la ville par la création d'un pôle d'intérêt touristique. La précarité actuelle de ce patrimoine monumental, dû au succès de l'activité de la salaison des viandes depuis 1779 et jusqu'aux années 1930, exige l'adoption de mesures immédiates de protection. La Section B2 avec son amas édilitaire c'est le découpage plus significatif et plus densément peuplé de ce Centre Historique et le fragment plus indiqué pour démarquer les interventions, en raison de l'inexistence de ressources capables d'agir sur la totalité du tissu urbain considéré. Ainsi, en considérant les possibilités de développement locales, on pense pouvoir, dans une certaine mesure, contribuer à la solution d'une question passionnante ou, du moins, être au début d'une longue discussion au sujet de ce problème, à chaque jour plus vif: la perte de notre patrimoine et de notre identité.

  • L'ouvrage vise à étudier les dimensions scientifiques et artistiques de la couleur dans l'oeuvre plastique et verbale de Victor Hugo. Nous tenterons de montrer que son chromatisme loin d'être aléatoire, est l'expression d'une identité artistique propre qu'il s'est forgé. Nous chercherons aussi à montrer, à travers une lecture chromatique, menée à la lumière des théories de la couleur, et surtout celles de l'époque d'Hugo, que son approche chromatique oscille entre la science de l'optique de la couleur qu'il aurait pu acquérir à travers l'observation de la nature et les influences de son entourage.

  • La problématique de cet ouvrage porte sur les rapports pouvant exister entre les principales caractéristiques des mosquées édifiées par les Ibadites et la jurisprudence traitant le domaine de l'architecture «`Imâra» et de l'urbanisme «`Umrân». Cette recherche analyse un nombre représentatif de mosquées édifiées par la communauté Ibadite au M'Zab, à Djerba et en Oman, durant la période allant du Xe au XVIIe siècles. Comme elle révèle, pour la première fois en Français, un corpus juridique Ibadite important régulant la conception, construction et gestion des mosquées.

  • Cet ouvrage cherche à faire progresser la prise en compte de la qualité de l'environnement sonore dans l'aménagement de l'espace, en s'appuyant sur la notion de paysage et sur ses évolutions récentes. La spécificité de la recherche qui y est détaillée réside dans son approche, ni épidémiologique de l'environnement sonore telle qu'elle est menée actuellement par les pouvoirs publics, ni esthétisante du paysage, mais en grande partie fondée sur le vécu sonore des habitants. La méthode de qualification du paysage sonore qui en résulte a été élaborée à partir de l'analyse croisée du "paysage raisonné", du "paysage sonnant" et du "paysage auditif". Cette méthode a nécessité la mobilisation d'outils appropriés pour décrire, interpréter et expliquer le paysage sonore dans sa globalité et à l'échelle locale du quartier. L'ensemble a permis de qualifier les paysages sonores des quartiers durables allemands Kronsberg (Hanovre) et Vauban (Fribourg en Brisgau) à partir d'éléments comme les marqueurs sonores et les indicateurs de qualité sonore, puis de les cartographier.

  • L'intime est un espace en évolution depuis les premières relations entre l'environnement et l'humain. Ce territoire délimite l'espace privé et désigne l'intérieur le plus profond de l'individu. Il s'agit alors d'une dimension psychologique et morale qui définit l'identité et garantit l'unicité de l'individu. "L'intime à l'oeuvre" s'applique à étudier cet espace à travers ses définitions et son historique, pour après interroger le potentiel de l'intime dans l'oeuvre d'art. Considérant que l'espace intime est le lieu propre et inaliénable de l'individu, et donc, l'équivalent de l'identité, cet ouvrage se construit autour d'une question principale: toute oeuvre artistique n'est-elle pas en effet une oeuvre de l'intime? Et ensuite, on essaie de répondre à la question réciproque: les plus intimes vérités de l'artiste ne supposent-elles pas la consonance avec les vérités universelles? L'ouvrage s'adresse à un public intéressé par les enjeux de l'autofiction à travers quelques exemples dans les arts visuels contemporains, mais aussi à tout lecteur curieux d'explorer les limites et virtualités de l'identité entre résistance et adaptation.

  • Dans un contexte où l'exigence de développement urbain durable s'affirme dans les politiques publiques, l'urbanisation des villes appelle de nouvelles façons de penser et d'agir sur l'espace urbain. Penser l'avenir des villes sous l'angle uniquement de leur extension spatiale horizontale ne fait plus recette à cause des dégâts immenses portés aux espaces ruraux des communes agricoles environnantes. Agir sur l'espace urbain dans une logique qualitative demande de l'innovation en partant de l'existant pour réinventer la ville et en actionnant deux leviers : Le premier est de mettre en place de nouveaux outils de collaboration entre les collectivités d'une même région ou de régions proches : C'est l'exemple des projets d'agglomération. Le deuxième est de densifier les zones industrielles et artisanales dans une logique de mixité urbaine et de qualité de vie. C'est l'exemple des écoquartiers. Ce sont dans ces dynamiques urbaines contemporaines que s'inscrit Genève dans un contexte urbain et régional très complexe et ce sont ces questions qui sont traitées dans ce mémoire. Ce livre s'adresse aux urbanistes-aménagistes, aux chercheurs en urbanisme, aux décideurs, aux étudiants.

empty