Black Out

  • La genèse de cette série de photos se base sur les expériences bonnes ou mauvaises qu'Alexandra Bay a elle-même pu vivre dans son quotidien de maman tatouée. Sa première expérience du tatouage, à l'âge de 17 ans, s'avèrera être le début d'une longue série de recouvrements progressifs de son corps. La passion pour cette pratique va l'amener à s'essayer à l'apprentissage du métier de tatoueur, un parcours qu'elle va abandonner car la passion ne suffit pas... c'est surtout un long apprentissage et un vrai métier.
    Aujourd'hui devenue mère d'une petite Emy, Alexandra constate que le regard porté sur sa maternité reste parfois teinté de préjugés... Les corps transformés par les aplats d'encre ne peuvent être compatibles avec une vie de famille heureuse et saine. Certains à priori persistent... Elle décide alors de travailler sur ce regard subi, en invitant des familles aux parents tatoués à se prêter au jeu du portrait de famille. Pas de théâtralisation ni de mise en scène rocambolesque mais une simple volonté de rendre hommage à ces familles unies, aimantes et... tatouées ! Alexandra souhaite présenter ce projet à un public étranger à cet art.

empty