Campanile

  • Quels sont les points communs entre le da vinci code, le nom de la rose et eyes wide shut ? ces films apparemment éloignés procèdent-ils du même mystère ? découvrez au fil des pages l'ésotérisme profond dont ils sont empreints au travers de sociétés secrètes ou confréries historiques et de leurs prolongements contemporains.
    Explorez également ce qui relie la sexualité sacrée du temps de la mésopotamie au féminin sacré dont marie-madeleine est aujourd'hui l'icône dans l'ésotérisme chrétien. ce livre réunit, sous les plumes acérées d'auteurs très avertis du sujet, des textes d'une étonnante complémentarité. fort documentés d'un point de vue cinématographique et ésotérique, les chapitres vous font voyager dans le temps (7 000 ans), dans les espaces sacrés chargés de symboles (abbayes et temples primitifs) mais aussi dans le mystère de la connaissance de soi et de la transcendance, admirablement mis en scène par des grands cinéastes - comme kieslowski, tarkovski, boorman, kubrick ou encore wenders.
    Votre plaisir sera, nous l'espérons, de cheminer tout au long de ce livre dans un labyrinthe oú les idées des grands initiés croisent celles de grands écrivains (eco, souzenelle. ) et de cinéastes majeurs. si la magie opère, elle pourra vous inviter au discernement, et surtout vous inciter à poursuivre, une fois le livre fermé, vos propres recherches.

  • Charles Nègre, Nouv.

    Peintre de formation, il quitte en 1839 sa ville natale et une carrière toute tracée dans la confiserie familiale pour suivre à Paris l'enseignement de Paul Delaroche et de l'École des beaux-arts. C'est là qu'il rencontre la photographie naissante qui le subjugue et, dit-il, " j'ai pris la résolution d?y consacrer mon temps et mes forces". Il est parmi les premiers à en percevoir les nouvelles possibilités artistiques et ne se borne pas à photographier avec empathie les êtres et les choses, mais explore aussi avec curiosité les liens encore obscurs entre images photographiées et images peintes.Pour pallier la dégradation rapide des épreuves photographiques, il se transforme dans les années 1850 en chercheur de laboratoire, et opte pour l?héliogravure qu'il porte au plus haut degré de perfection, ouvrant la voie à la photographie imprimée.
    Son retour en Provence en 1861, pour raison de santé, l'amène à vivre au plus près le rattachement du comté de Nice à la France. Survenu en 1880 dans la maison familiale de Grasse, son décès à l'âge de 59 ans marque le début d'une longue période d'oubli...
    Au fond, si Charles Nègre occupe aujourd'hui une place majeure dans l?histoire de l?art, c?est bien sûr pour ses photographies des années 1850, mais c?est tout autant ? sinon plus ? par la reconnaissance d?un itinéraire singulier, visionnaire, qui inaugure les temps actuels de multiplication et de diffusion de l?image, de même que ses incertitudes quant à leur conservation.
    C'?est là tout le propos de ce livre.

empty