Editions 202

  • Ce premier tome d'une série de cinq volumes examine les cinq premiers films de Marguerite Duras: Sans merveille (1964) ; La musica (); Détruire dit-elle (1969); Jaune le soleil (1972); Nathalie Granger (1972).

  • Marguerite Duras est une cinéaste à part entière. Sont examinés dans ce tome 2 trois films autour du personnage d'Anne-Marie Stretter: La femme du Gange, India song, Son nom de Venise dans Calcutta désert. Elle met en perspective l'histoire de l'Europe depuis 1937, les dictatures, l'extermination des juifs, Hiroshima.

  • "Nostalghia" est d'abord le roman d'une amitié de dix ans entre Andreï Tarkovski et Tonino Guerra, son scénariste et celui du grand cinéma italien. Il est surtout son accueil et son mentor en Italie, son secrétaire, son conseiller et son intercesseur auprès des autorités soviétiques. Son oeuvre poétique enfin inspire profondément le film. "Nostalghia" est le film sur le fou Domenico et Gortchakov, un poète russe venu travailler en Italie avant de revenir sur sa terre vitale. Il n'y parviendra pas. Sans l'avoir voulu, Tarkovski est en train de constater son propre avenir. Plus secrètement enfin, emmené par son personnage Eugenia, il découvre frontalement le continent noir.

  • Traverses dessine un itinéraire sans origine ni fin dans l'oeuvre de Luchino Visconti. Hors des sentiers balisés, Suzanne Liandrat-Guigues, poussée par un désir de curiosité et obéissant à l'attrait de ce monde recréé, poursuit la singularité d'une oeuvre. Sans obligations d'exhaustivité ou de chronologie, ces microlectures et leurs montages d'images tracent sur des films majeurs (La terre tremble et Notes sur un fait divers, Mort à Venise et Violence et passion, Nuits blanches et L'innocent en passant par Ossessione) des diagonales proprement viscontiennes: permanence des implicites révolutionnaires parmi diverses conditions sociales, humanismes troublés d'identités indécises, nécessité du nouveau fondé sur l'héritage culturel.

empty