Etrave

  • Des ciels courent sans relâche au-dessus de Noirmoutier. Les lumières se succèdent, tantôt calmes et douces, tantôt sombres et menaçantes. Dans l'objectif du photographe Gregory Audubert, les paysages de l'île, que l'on pensait si bien connaitre, prennent une nouvelle dimension.

  • C'est en 1967 que toute cette aventure a commencé. Mon père, paysan dans le Perche, me dit un jour : " Je vais faire comme les autres, moi aussi je vais acheter un tracteur et je vais vendre les chevaux. " Cela a été un déclic. J'ai alors réalisé qu'une certaine façon de vivre disparaissait sous mes yeux : le "progrès" et la machine remplaçaient petit à petit la force et l'ingéniosité des femmes et des hommes.
    Passionné de photographie, j'ai sillonné ma province pendant quarante ans pour rencontrer les témoins de cette époque. Artisans, commerçants, agriculteurs, tous m'ont accueilli à bras ouverts, heureux de partager et de transmettre leur connaissance et tous ces gestes qui faisaient la vie des campagnes d'autrefois.

  • Amateurs éclairés, professionnels établis au coeur des villages ou voyageurs pionniers du reportage, ils étaient tous réunis par une même passion encore balbutiante : La Photographie. Ils ont sillonné les routes du Perche pour photographier des scènes de rue, cours de fermes, manoirs et châteaux. Les photographies présentées dans ce livre proviennent de nombreuses sources. Beaucoup d'entre-elles n'avaient jamais été publiées. Elles constituent autant de témoignages exceptionnels. Une invitation au voyage. dans le temps.

  • Jürgen Schadeberg est né à Berlin en 1931. Dès 1950, il s'envole pour l'Afrique du Sud où il exerce son métierde photographe, et témoigne par son travail des moments cruciaux de l'histoire du pays. Il y rencontre notamment Nelson Mandela, dont il devient le photographe officiel.
    Dans les années 60, il s'installe à Londres et effectue de nombreux reportages pour les magazines les plus prestigieux, puis regagne l'Afrique du Sud. Il a enseigné la photographie à New York, Londres et Hambourg, et est exposé dans le monde entier.
    Il y a trois ans, " le hasard et la chance ", comme il aime à le dire, conduisent Jürgen Schadeberg au Pin-la-Garenne. Après tant d'années d'une vie trépidante tout autour de la planète, il découvre, entre Mortagne et Bellême, son " village idéal ". Loin des " clichés ", il pose un regard complice sur cette communauté qui l'accueille et brosse un portrait sensible de la vie dans un village du Perche.

  • Français La trappe

    ,

    • Etrave
    • 15 February 2015

    Louis Richomme entre à l'abbaye de la Trappe en 1907. Ordonné prêtre en 1913, il prend le nom de père Marie-Bernard. Malgré une santé fragile, cet «artiste-artisan» de génie déborde d'activités : forgeron, mécanicien, poète, musicien, sculpteur, photographe, archéologue. Il aménage les déversoirs de l'étang de Rancé, réalise des travaux très complexes d'acoustique dans l'église abbatiale, dessine des vitraux. « Pot fêlé qui dure longtemps » selon sa propre expression, il mourra en 1975 à 92 ans. Il laisse à travers ses photographies un témoignage exceptionnel sur ce qu'était la vie quotidienne à la Trappe dans la première moitié du XXe siècle.

empty