Ex Aequo

  • Armoricourt 2011

    Collectif

    Les éditions Ex Aequo lancent une collection intitulée "Courts Lettrages". Cette collection a pour intention première de diriger un texte vers le film, tout en conservant ses qualités littéraires. Les courts-métrages y sont déclinés sous forme d'une présentation, un synopsis, une partie du découpage technique, un pitch de scénario.
    Le premier partenaire historique de cette collection est le Festival de courts-métrages Armoricourt.

    Pour l'édition 2011, voici les textes qui ont été retenus :

    Faut qu'on parle de Lewis Eyzikman 2ème prix du festival Peintre en résidence de Christophe Gand 3ème prix du festival Le temps d'un échange de Jeremy Bulté Prix du public A bras le corps de Pierre Folliot Prix des éditions Ex aequo Leçons de choses d'Olivier Benel Prix des éditions Ex aequo « Parce qu'avant d'être mis en film, un scénario c'est avant tout le texte d'un auteur... » Laurence Schwalm

  • Les éditions Ex Aequo sont partenaires du festival de Vernon « La Normandie et le monde » et vous proposent le texte du scénario du film Les paysages du crime primé en 2011.
    Inclus : Synopsis, note d'intention, scénario, découpage technique... ET DVD du film.

    Synopsis :
    Nous sommes au début des années 80 au coeur de la campagne jurassienne, à quelques kilomètres de la frontière suisse.
    C'est l'été, l'endroit est beau et silencieux.
    Soudain, une voiture vient troubler cette nature sauvage. Un couple sort du véhicule ; Gilles et Muriel vont retrouver là des fantômes familiers. Car c'est dans ce paysage que Gilles a passé tout son enfance, et c'est dans ce paysage qu'une partie de la famille de Muriel a été arrêtée par la milice française pendant l'occupation.

    Un seul endroit, deux destins.

    Étrange hasard, non ?
    Mais s'agit-il vraiment d'une coïncidence quand on sait qu'un paysage lumineux peut en dissimuler un beaucoup plus sombre ?

    Les personnages de ce film sont interprétés par Dounia Coesens et Thomas Chabrol.

    Inséré avec le livre le DVD du court Métrage - 24 mn PAL - Couleur - 16/9 - production Fondivina films

  • Cyrille Richard, auteur de « Résurrection » édité dans la Collection Rouge d'Ex-æquo, nous présente un nouvel axe de son expression : la photographie. Fruit d'un premier travail, « Carrousel » laisse la part belle aux images : vingt-quatre moments cueillis avant que le monde ne les fane. Vingt-quatre photos pour une seconde, cascadées d'une vie qui se concentre pour donner à voir et à lire. Car les mots ne sont jamais loin, étendus entre les couleurs et les textures, qui parlent cette langue délicieusement inconnue et naviguent aux frontières.
    « Carrousel » ouvre la voie à une nouvelle forme narrative où mêlées, phrases et images invitent au renouveau de la poésie et du roman. Cet ouvrage singulier frappe aux portes d'un ordinaire délaissé et dévoile le quotidien sous une lumière crue. Essai originel, « Carrousel » porte le regard sur un horizon artistique qui se déploie, vaste champ d'oeuvres à venir. L'auteur nous accompagne dans un fragment de réalité où les couleurs s'effacent de l'Arc-en-ciel. Mais il en reste toujours des éclats, des étincelles.

  • Nelly et Clovis s'assemblent pour éclaircir la disparition respective de chacun de leur père. Cette recherche de la vérité les oppose à une force criminelle occulte, impitoyable, qui brise tout ce qui s'oppose à ses pratiques, allant même jusqu'à supprimer ses propres membres.

    La collection « Courts Lettrages » accueille Jean-Claude Grivel, romancier et nouvelliste primé, comme un amateur éclairé par le prisme de la lanterne magique des salles obscures de cinéma. Il appréhende avec application et lucidité le métier de scénariste dans le but avoué de voir un jour ce texte approché par des professionnels des métiers de l'audiovisuel.
    Les semeurs de mort est un texte de qualité ; et comme le dit l'auteur en exergue de son scénario, il s'agit là « d'une première approche du scénario et de son découpage ».
    Les autodidactes, étudiants et amateurs de cinéma y trouveront matière à réflexion, les professionnels apprécieront la qualité narrative de ce texte et pourraient de fait, entrevoir en première intention, une ouverture pour une réalisation filmique.

  • Pendant plus d'un an et demi, Aurélie Peignier, photographe, est entrée dans le monde des hommes du feu. Avec son oeil novice du métier de Sapeur-Pompier, elle s'est immergée dans les différentes équipes des quatre casernes de Nancy afin de réaliser des clichés en intervention mais également de vie à la caserne.
    Très centrée sur l'émotion, les gestes, les regards, elle a réussi à capter des moments forts en étant dans l'action et au plus près des Sapeurs-Pompiers et des victimes. Découvrez son regard sur le métier au travers des clichés et de son ressenti au cours des mois.

empty