L'archange Minotaure

  • On s'attend à la nuit et on est dessaisi devant un corps féminin.
    La lumière est notre lot, une fois chassés du ventre maternel. La lumière est peut-être une nuit plus obscure que celle qui achève le jour. Nous sommes nus, et la distance qu'il y a d'un sexe à un autre est plus infranchissable que l'eau de tout miroir... Richard Millet

  • Les fascinants panoramiques de Léonard de Selva ne visent pas uniquement
    à restituer le mouvement circulaire d'un regard qui balaierait l'espace en pivotant sur lui-même. L'ouverture spectaculaire du champ de la vision sur 360° pose en effet des
    problèmes de construction et de compréhension de l'image. Ces vues dépassent donc le cadre ordinaire de la photographie conventionnelle et proposent une visionradicalement différente. En imprimant à l'image un mouvement, Léonard de Selva y introduit aussi des éléments narratifs, il crée ainsi un «espace-temps» totalement étranger aux vues instantanées et aux codes visuels hérités de la perspective géométrique de la Renaissance italienne. Cette perspective curviligne en mouvement nous invite en effet à une perception
    «autre» de l'espace qui nous entoure. Une perception comparable peut-être à celle d'un derviche tourneur. Ainsi ces panoptiques dépassent même leur intérêt esthétique, pourtant très remarquable ; ce sont en quelque sorte des «exercices spirituels» qui, dans leur mouvement centripète, nous recentrent sur nous mêmes tout en nous redonnant au monde.

  • JACQUES LACARRIÈRE, (1925-2005), après une licence de lettres classiques à la Sorbonne, part en 1950, pour les Indes. La Grèce le
    retiendra au passage ; il y reviendra chaque année jusqu'en 1966. Il
    achètera, en 1960, une maison dans l'île de Patmos. Poète et écrivain,
    il rapportera de ces multiples séjours en Grèce plusieurs ouvrages et de nombreuses traductions d'auteurs grecs anciens et modernes (Séféris notamment). Il est l'auteur de : L'été grec (1982), Les hommes ivres de Dieu (83), Le pays sous l'écorce, Marie d'Egypte (84), Les Gnostiques (92), La
    poussière du Monde (97) etc. Ces photographies ont été prises entre 1950 et 1966.

empty