La Maison Chauffante

  • L'auteur de ce texte est un vieux-con. Le système éducatif au centre duquel il établit son site n'a rien d'un système compétitif clairement référencé. Il ne fait partie d'aucune bande, il est terré dans sa banlieue plutôt qu'il n'y circule. Ni sa poétique ni sa pédagogie ne relèvent d'une technologie qu'on pourrait qualifier d'interactive et de véritablement performante. Il est seulement le porte-parole vieillissant de sa vieillesse et de son vieillissement. L'auteur de ce livre est assis sur son tabouret. Il attend. Il n'est pas très sûr d'exister. Prend seulement conscience de cette évidence, purement grammaticale : toute phrase négative inclut nécessairement l'affirmation qu'elle a pour fonction d'écarter. Il semble que la photographe, mieux que le poète qui lui sert de modèle, parvient à véritablement voir le paysage. La confrontation de ces deux postures, celle de l'écrivain et celle de la photographe, génère le livre, où deux discours se poursuivent en toute indépendance et s'entrelacent sans se confondre.

  • Un livre plastique d'abord, et le choix s'est porté sur l'axe du métro (aspect linéaire, construction verticale) : la série a de l'énergie et permet au regardeur, dans un livre, de mieux entrer dans la chair de l'image, et si les passantes ne passent plus, elles somnolent ou se maquillent, tandis que les hommes ont les yeux ouverts (sur quoi ?) - mais les visages, les corps se morcellent en motifs plus abstraits, une nouvelle série naît, celle des interstices, le mouvement continue dans la rame, une série fiction devient possible. Laut a privilégié le hors champ - le défilé des vendeurs de babioles, ramasseurs de journaux, mendiants, le mouvement qui fait la vie même de la rame ; et essayé dans le dehors, des litanies descriptives, des brèves poétiques, pages coupées au ras du souffle des photos. Séoul, une ville où la singularité, si ce livre arrivait à lui rendre hommage, apparaîtrait aussi bien, selon Delpierre qui l'a agencé, dans les photographies qui se liraient comme des textes que dans les textes qui se verraient comme des images.

    Ouvrage publié avec le soutien du Centre régional du Livre de Franche-Comté, de la Région Franche-Comté, coédition Les cahiers de Corée

empty