Parangon

  • " pour sûr, les douches froides s'enchaînaient l'une après l'autre, une douche écossaise spécialement adaptée aux exaltés tout feu tout flamme : la soixante-troisième année de ce siècle troublé, je vis ma jeune épouse allaitant son enfant sur le dos - je la photographiai ébloui par la beauté humaine, trois ans plus tard son second enfant dans des bras masculins : ce sont ces photos que j'ai apportées avec quelques autres, par sincérité et par admiration, dans l'espoir de me lancer, au rédacteur en chef d'un mensuel de photographie.
    Je n'aurais pas dû - d'ailleurs je n'ai jamais recommencé par la suite. ecoutez ce que j'y ai appris !
    Cet homme respectable m'a dit : " on n'imprimera jamais de telles abominations ici ". j'ai rampé penaud jusque dans mon clapier en béton, qui n'était pas le mien d'ailleurs. j'ai voulu me réchauffer dans une baignoire d'eau bouillante après cette douche glaciale, mais apparemment plusieurs malheureux avaient eu la même idée au même moment : l'eau coulait avec réticence, plutôt tiède.
    ".

empty