Point De Vues

  • Devenue bien national à la Révolution, aujourd'hui partiellement détruite, l'abbaye de Jumièges surprend toujours le visiteur par sa monumentalité et son inscription dans le paysage. Détruite au XIXe siècle, l'abbatiale romane est aujourd'hui connue comme «la plus belle ruine de France».
    Le photographe Olivier Verley a passé plusieurs saisons à restituer dans ses clichés la célèbre abbaye et pose un regard passionné sur l'un des joyaux du patrimoine haut-normand.
    Le livre présente le travail de l'artiste et se veut le reflet de ses multiples approches du monument : l'abbaye et son paysage, son rapport avec la nature environnante, vues de l'intérieur de l'enceinte détaillant la structure de son architecture ou encore gros plans sur les détails.

  • En juin 1944, à l'aube du débarquement sur les plages normandes, John Morris, directeur photo pour LIFE Magazine à Londres, envoie son équipe
    de 6 photographes dans la plus gigantesque armada de l'histoire.
    Parmi eux, Robert Capa choisit de partir avec la première vague d'assaut vers Omaha Beach.
    Le bouclage de LIFE ne peut se faire sans les photos du débarquement.
    Dans la fébrilité générale, les films de Capa arrivent in extremis à Londres et sont malencontreusement détruits suite à un accident de laboratoire.
    Aujourd'hui, seules dix images nous sont parvenues.
    Par leur charge émotive, les photographies de Robert Capa dépassent la vérité historique et ouvrent la voie au photojournalisme contemporain.
    Préfacée et accompagnée d'un texte de John G. Morris, cette édition bilingue, français-anglais, raconte pour la première fois l'histoire de ces
    images uniques.

  • « Une autre ville bleue » est une vision fusionnelle entre la manière de capter et de restituer la ville du Havre en images de la part du photographe Jacques Basile et les impressions ressenties au contact de la cité portuaire mises en mots par le musicien Didier Guyot. les photos et les textes témoignent d'un parcours urbain où le parti pris délibéré est de rendre compte de l'impression «bleu» se dégageant des instants saisis.
    Ce bleu est un véritable état d'esprit, une manière de voir et de vivre la ville à travers ce qui la constitue au quotidien ordinaire. IL est décliné selon un nuancier visuel qui reproduit fidèlement les différents caractères d'un environnement , façonné par les atmosphères.
    />

  • Marguerite Duras (1914-1996) dont on fête le centenaire cette année, a passé sa jeunesse dans l'Indochine coloniale. Elle a été profondément imprégnée par ce territoire tropical et mystérieux aux moeurs étranges, « une patrie d'eaux », lieu de son éveil à la vie et de son épanouissement de jeune fille. Son oeuvre plonge ses racines dans cette expérience unique.
    Bercé par la petite musique durassienne des mots, guidé par ses intuitions et ses déambulations, Eric Bénard a tenté de capter les fragments d'un univers mélancolique se diluant dans la vastitude du fleuve et des rizières et dans les ciels de mousson. Une immersion lente, en douceur, un peu hors du temps, dans le Vietnam et le Cambodge d'aujourd'hui.

  • Guy Vivien est portraitiste et opère depuis de nombreuses années dans le monde de la musique contemporaine.
    Portrait rime avec rencontre et découverte de la personnalité des artistes qui motivent sa démarche. Il travaille pour l'édition, la presse, les maisons de disques, les festivals... Aujourd'hui, il s'est établi dans le village de Haute- Isle, près de La Roche-Guyon. Là vivent des personnes qui habitent dans les boves, grottes ouvertes, attenantes parfois à une maison, et y développent une vie particulière qui tient en partie à la nature des lieux. Guy Vivien a croisé ainsi à La Roche-Guyon et dans trois villages alentour des gens aussi différents qu'un pêcheur en Seine, un collectionneur d'art moderne, un agriculteur, un curé ou un sculpteur, ce qui lui a donné envie de constituer une galerie de portraits.
    Gabriel Bauret, commissaire d'expositions et auteur de livres sur la photographie, coordonne le projet « Images en Seine » dans lequel l'ouvrage « Rêves troglodytes » s'inscrit.

  • Cet ouvrage met en regard deux séquences photographiques qui se développent autour d'une même thématique, celle de la Seine, tout en incarnant deux visions et deux époques très différentes. D'une part, un projet spécialement mené pour l'occasion par Ambroise Tézenas qui, au gré de ses tours et détours auprès du fleuve, a façonné une image du paysage tel qu'il s'offre aujourd'hui à nous. Et d'autre part, un hommage rendu à Henri Cartier-Bresson, l'une des figures majeures de la photographie française qui, dans les années 1950, a arpenté les bords de Seine depuis sa source jusqu'au port du Havre.

  • Né en 1989, le festival des Arts de la rue Viva Cité est un élément devenu incontournable de la vie de Sotteville-lès-Rouen. Un temps fort particulièrement fédérateur constituant une présence artistique riche, onirique et insolite pour les hauts-normands.
    Présentant le meilleur de la création européenne du théâtre de rue, des artistes venus d'horizons très hétéroclites mettent la ville en effervescence pendant trois jours et deux nuits...
    À l'occasion des 20 ans du festival, la ville de Sotteville-lès-Rouen vous propose de retrouver en images ce qui a fait le succès de cet événement désormais incontournable des Arts de la Rue. Drôles, décalées, surprenantes mais toujours inattendues, près de 400 photos vous feront revivre les meilleurs moments du festival.

  • En marge de ses reportages pour la presse française et étrangère, en particulier le quotidien Le Monde, Jean- Claude Coutausse a développé un travail documentaire sur la population de la Communauté d'Agglomération de Mantes-en- Yvelines. « Gens d'ici » nous livre une représentation sensible et pertinente de la vie quotidienne et du monde du travail dans cette région, témoignant de multiples composantes sociales et culturelles. Ces photographies aussi méticuleuses que respectueuses de la réalité décrivent une grande diversité de gens et d'activités, à la ville comme dans les communes alentour. Jean-Claude Coutausse impose ici un regard à la fois personnel et sans complaisance, se distinguant de l'image stéréotypée de la banlieue parisienne.
    Gabriel Bauret, commissaire d'expositions et auteur de livres sur la photographie, a coordonné cette mission ainsi que le projet Images en Seine dans laquelle elle s'inscrit.

  • L'ouvrage rassemble l'ensemble des travaux d'une mission photographique qui couvre la boucle de la Seine entre Mantes-la-Jolie et Vernon. Ce travail permet de dévoiler et de découvrir pour la première fois les richesses naturelles et patrimoniales de cette boucle de la Seine couplant une approche documentaire et un point de vue personnel du photographe Jean-Pierre Gilson.
    Cet ouvrage fait référence à la diversité du paysage de la Seine qui a inspiré et a été le modèle de nombreux artistes. Ses richesses naturelles et patrimoniales misent en valeur par les photos couleurs prises à différentes périodes de l'année offrent alors une nature et des lumières changeantes permettant de redécouvrir des lieux connus à travers des thématiques différentes selon les lieux parcourus.

  • Henri Gadeau de Kerville, (1858-1940), célèbre savant naturaliste rouennais, et président-fondateur du Photo-Club rouennais en 1891 a laissé une oeuvre photographique importante. Sa magnifique série de 113 portraits d'arbres est l'occasion de redécouvrir l'activité de ce scientifique passionné de photographie mais également d'en faire un précurseur des mouvements de protection de la nature.

  • Un regard contemporain et inédit sur le Marché le Clos Saint-Marc de Rouen, sous un angle double : la vie foisonnante du marché, et ses passionnantes coulisses. Pendant plus de deux ans, le photographe Loïc Seron a arpenté la place Saint-Marc, par toutes les saisons et à toutes les heures, pour témoigner de la singularité et de la vigueur d'un marché multi-centenaire. Au fil des mois, il a également suivi une cinquantaine d'acteurs du marché, notamment les producteurs régionaux, dans leur travail quotidien et méconnu. À la ville, à la campagne, en couleur, en noir et blanc, avec ses mots également, il a voulu rendre compte d'un phénomène unique de la vie en société. Il nous donne à regarder autrement un de ces rares lieux où hommes et femmes de tous horizons se rencontrent réellement et coexistent en harmonie.

empty