Rouergue

  • Photographe, historien d'art de formation, découvrant voici plusieurs années les Cévennes et la beauté libre de leurs paysages, Nils Warolin a séjourné à de nombreuses reprises dans cette région, y retrouvant les traces de Robert Louis Stevenson. Parcourir ce pays sauvage et secret, presque inchangé depuis le voyage de l'écrivain écossais en septembre 1878, du Monastier (près du Puy, en Haute-Loire) jusqu'à Saint-Jean-du-Gard (non loin d'Alès), c'est partager une approche sensuelle et poétique de la nature où le voyage dans le monde se double d'un itinéraire intérieur. Stevenson ramena de cette marche sur le chemin des bergers, dans l'ombre encore de la guerre des Camisards, un texte devenu mythique ; les photographies de Nils Warolin restituent cette superbe traversée initiatique de douze journées d'automne au coeur des vastes plateaux volcaniques du Velay, des crêtes dénudées du mont Lozère et des vallées des montagnes cévenoles.

  • Colin Niel a créé une série policière multiprimée située en Guyane autour d'un personnage récurrent, le capitaine Anato, un gendarme noir-marron à la recherche de ses origines. Ce livre illustré des photographies de Karl Joseph et qui donne la parole tour à tour à des personnages de la tétralogie nous fait découvrir l'Amazonie française, et nous invite à passer de la fiction au voyage...

  • De l'Aubrac au causse du Larzac, du viaduc de Millau à l'abbaye de Conques, des plateaux arides aux vallées d'abondance, des gorges majestueuses aux à-pics vertigineux, Pierre Soissons et Daniel Crozes nous offrent un somptueux voyage en images à la découverte de l'un des plus beaux départements de France.

  • De la naissance du 7e Art à nos jours, Guillaume Guéraud revisite l'histoire du cinéma au travers de vingt-huit héroïnes, méconnues pour la plupart. En mettant l'accent sur des figures bien trempées, en redonnant le contexte historique et politique, ce recueil de nouvelles/portraits éclaire différemment de nombreux films. Entre littérature et documentaire, un recueil de nouvelles/portraits ambitieux et original. Et féministe !

  • Photographe renommé de l'après-guerre, le père d'Hélène Tabès, Jean Ribière, a séjourné à Marseille dès 1942, réalisant de saisissants clichés de la ville occupée, dernières images avant la tempête des destructions allemandes et des bombardements alliés. À la même époque, le père de Silvie Ariès, né aux Chartreux, se rêvait capitaine au long cours, ce qu'il serait un jour avant de devenir pilote des ports de Marseille.
    Leurs filles réunissent leurs souvenirs de la cité phocéenne dans ce livre qui déroule les images pas si lointaines d'une ville aux dimensions d'une poignée de villages. Gouailleur et chaleureux, le peuple de la plus ancienne ville de France prend le visage d'un vieux marin raccommodant ses filets, d'une habile santonnière ou d'une marchande de jujubes... C'est le Marseille de nos pères, à la réputation déjà sulfureuse, mais où il est si heureux de vivre.

  • Depuis toujours, Amaury da Cunha est baigné dans les images et nous raconte ses « petites histoires » de photographies, professionnelles, familiales et privées. Comment on choisit une image pour la Une du Monde, comment on vit avec la dernière photo de son frère décédé, comment photographier une femme désirée... Ces histoires sensibles, petits fragments de vie, nous renvoient à notre propre rapport aux images, redevenues très présentes dans notre quotidien, via les portables et les réseaux.

  • Objet symbolique du communisme s'il en est, le drapeau rouge a donné lieu à des expressions artistiques remarquables.
    Pour ne retenir que l'exemple soviétique, les plus grands artistes du pays, de Chagall à Malevitch en passant par Rodchenko ont prêté leur talent à la réalisation d'esquisses pour des drapeaux. Histoire fractale du communisme à travers la présentation de 120 drapeaux de l'URSS et des pays socialistes, commentés et assortis d'images d'archives, ce livre magnifique témoigne de la vitalité d'un art populaire à part entière, d'un foisonnement de représentations, d'un mariage de techniques (broderies, art graphique, peinture) et de formes d'une richesse inattendue.

  • La comparaison des photos prises au cours des expéditions de Paul-Emile Victor, le grand explorateur des terres arctiques, avec les images satellites contemporaines montre que la calotte glaciaire fond à une vitesse surprenante. Le Groenland, grand comme quatre fois la France, n'a jamais perdu autant de glace, une perte que l'on estime aujourd'hui à près de 300 milliards de tonnes par an. La douceur des étés polaires grignote la banquise, ce qui laisse entrevoir la possibilité d'exploiter les immenses ressources pétrolières que recèlent les fonds arctiques. Du coup, surgissent de nouveaux intérêts, de nouveaux appétits, de nouveaux enjeux énergétiques et frontaliers. La course pour l'exploitation des ressources polaires est engagée. Mais quelles en seront les conséquences sur la nature, l'environnement, les hommes qui vivent ici ? Voici un témoignage unique, fondé sur vingt-huit ans d'expéditions en Arctique, des années 1980 à nos jours. Pierre Vernay, écrivain-photographe, a sillonné les régions du Pôle en toutes saisons. Au fil du temps, il a pu comparer l'évolution des paysages et des mentalités. Son expérience du terrain lui a permis d'approcher au plus près l'ours blanc, le renard polaire, le boeuf musqué ou le harfang des neiges, et d'appréhender les conditions de vie extrêmes dans cet univers de glace. Cet ouvrage, illustré de majestueuses photographies, dont beaucoup proviennent des quatre dernières expéditions menées au Svalbard, dans l'Arctique canadien et au Groenland en janvier 2009, donne à voir et à comprendre l'évolution dramatique de ces terres menacées.


  • bollywood : un nom créé pour symboliser l'industrie du cinéma populaire en inde, un raccourci saisissant entre hollywood et le b de bombay, la ville la plus active du sous-continent.
    à bombay et dans le reste de l'inde se produisent trois fois plus de films que sur la côte californienne. un véritable phénomène qui connaît un
    succès toujours croissant en france, fascinant les spectateurs par ses danses, ses rythmes et son esthétique. mais quelles sont les recettes des légendaires cités du film indiennes ? deux européens se sont aventurés à bombay, hyderabad, madras et delhi, afin de comprendre ce qu'est véritablement bollywood et comment la société indienne se révèle à travers son cinéma.
    voici donc un carnet de voyage qui propose de découvrir un pays exceptionnel
    grâce à l'un de ses aspects les plus inattendus : aux fastes des films, à leurs grandes fêtes costumées et chorégraphiées, répondent immanquablement les réalités quotidiennes des spectateurs indiens. des simples artisans décorateurs aux stars adorées comme des dieux, jamais ceux qui participent au mythe de bollywood ne lui avait autant fait mériter son surnom d'usine à rêves.


  • Français Django du voyage

    Dorothy Shoes

    • Rouergue
    • 24 September 2011

    En 2010, alors que le discours politique français se dégrade autour des gens du voyage, Dorothy Shoes décide de prêter sa voix à Django et les siens, famille de communauté gitane, les visitant à nombreuses reprises sur leur camp, et réalisant la série « Django du voyage, rencontre en terre nomade ». Cette série photographique est une rencontre entre l'imaginaire de la photographe et la réalité quotidienne de Django.

  • Vaches

    Thierry Des Ouches

    Dans les photos de thierry des ouches, on trouve le style, l'âme, la composition et ce petit plus de magie, essentiel et si difficile à saisir, qui donne vie aux images et les rend inoubliables.

  • Une magie ambiguë sourd du mot Tsigane.
    Il fascine, intrigue, dérange. Appelle au fantasme. Oscille entre les préjugés accablants qui incitent à la défiance et les clichés romantiques de l'idéalisation. En vérité, il est opaque et les gajé - les non-Tsiganes - ne connaissent guère plus que ces images trop convenues des " fils du vent ". Dans les profondeurs de la Roumanie, l'Etat d'Europe où les Tsiganes, ou plutôt les Rroms, leur nom véritable, sont les plus nombreux, Bernard Houliat et Antoine Schneck ont fait mieux qu'aller à leur quotidien, des mois durant, en toute lucidité, en toute fraternité.
    Leur périple lève le voile sur un univers d'une richesse, d'une diversité, d'une complexité insoupçonnées. Au fil des mots et des images, ils font venir à nous dans leur vérité, des mendiants et des nouveaux riches dans leurs palais mirobolants, des forgerons et de fabuleux musiciens, des gens très ordinaires et de vrais nomades, des charognards, des évangélistes, des maraudeurs, d'anciens déportés, des chefs traditionnels, des fins politiques, des seigneurs, des mégalomanes, des militantes familières d'Internet, des jeunes femmes surprenantes, des jeunes que l'on marie sans qu'ils aient leur mot à dire et des vieux qui s'aiment.
    Certains, résignés, ont oublié jusqu'à leur langue tandis que d'autres revendiquent haut et fort leur culture. Chaque étape nous fait pénétrer leur intimité, sentir le poids de l'exclusion, partager les rires, les drames, les noces, la musique, la violence, la souffrance, la tendresse et l'humour. Ce récit est de ceux, exceptionnels, qui dessillent les yeux et touchent le coeur.

empty