Terre Bleue

  • Français Les bords de Marne

    Willy Ronis

    Willy Ronis (1910-2009) n'a pas seulement été un grand photographe de la ville, de la montagne ou de la femme. Il est également, comme Henri Cartier-Bresson ou Robert Doisneau, le photographe des bords de Marne ou des dimanches au bord de l'eau. De 1938 à 1990, au fil de ses promenades, il a fixé sur la pellicule le roman de la France populaire et des guinguettes. Les pêcheurs à la ligne, les jeux de ballons, les danseurs et leurs baisers. Ses images révèlent tous les bonheurs de l'eau et une immense joie de vivre. Ces photographies sont tendres, souriantes, instantanées et éternelles. Elles illustrent parfaitement l'oeil de Willy Ronis. Un pan majeur de la photographie humaniste.

  • "Adrien Boyer construit avec patience une vision de la ville à l'écart des foules, mais aussi des tendances esthétiques qui marquent la pratique de la photographie. [...] A leur place se développe un subtil jeu de lignes et de formes qui fait peu à peu oublier la réalité du sujet et emmène la photographie aux frontières de l'abstraction. Celle-ci se rapproche ainsi du tableau, pour ne pas dire de la peinture, [...]. Sa photographie cherche l'équilibre de la composition, élabore une harmonie ; à partir de la représentation d'une réalité désordonnée, elle transforme le monde qui nous entoure en objet artistique".

    Textes en français et anglais.

  • Français Les parisiens

    Luc Choquer

    Luc Choquer, le photographe de Planète France, de Ruskaïa et de Portraits de Français, prix Niépce, s'attaque à cette tribu particulière que forment les Parisiens.
    En s'immisçant dans les lieux les plus inattendus ou les plus fermés, en saisissant dans la rue le spectacle qu'offre l'incroyable diversité sociale et ethnique de la capitale, il brosse un portrait coloré et inédit d'une ville plus agitée qu'on ne le prétend. Avec Les Parisiens, Luc Choquer revisite la capitale dans un esprit de cogneur élégant, ludique et déterminé. Paris revit dans ses nouvelles couleurs saturées, ses personnages légers, ses drames urbains.
    C'est l'époque que Luc Choquer met en cage, le monde d'aujourd'hui. Car ses Parisiens pourraient être des Pékinois, des Moscovites, des Londoniens, des New-yorkais. Les photographies de Luc Choquer témoignent de l'attachement qu'il a pour ses contemporains, qu'il cerne davantage comme sujet que comme modèle. Les photos de Luc Choquer ont été exposées à Paris, Berlin, San Francisco, Londres, New York

  • Français Nues

    ,

    60 photos de nus prises tout au long de sa carrière par Willy Ronis accompagné d'un texte original de Philippe Sollers

  • Frank Horvat est le seul des grands photographes du XXe siècle à avoir choisi à soixante ans de bouleverser son travail et de s'attaquer à une autre montagne : la couleur, le numérique, la photo débarrassée de son tralala esthétique, de son importance. Frank Horvat sait changer de vie. Dans ce livre, il revient sur les quinze clés qui ouvrent l'ensemble de son oeuvre. En noir et blanc et en couleurs. Le promeneur international de l'après-guerre, l'immense photographe de mode, l'artiste perpétuel livre dans La Maison aux quinze clés sa trajectoire unique.
    D'abord, l'allégresse ! Il est tant de regards moroses posés sur notre époque, entre chagrin, dénonciation et remords, que ce livre semble porté par une force d'autant plus précieuse, par comparaison : un appétit vigoureux pour le monde tel qu'il s'est donné à voir et à éprouver, durant sept décennies.
    Jean-Noël Jeanneney, président des Rencontres internationales de la photographie d'Arles.

  • Catalogue de l'exposition "John Batho - Histoire de couleurs" qui se tiendra au musée de Caen dans le cadre du Festival Normandie Impressionniste du 16 avril - 26 septembre 2016. John Batho, né en Normandie en 1939, commence à photographier dans les années 1960. Il est l'un des premiers photographes français se consacrer exclusivement à la couleur, dans un univers où la photographie artistique est avant tout en noir et blanc.
    A travers huit séries, emblématiques pour certaines - les parasols de Deauville, les nageuses de Trouville, les Déchirés ou les nuages peintures, et inédites pour d'autres - Normandie Intime, Honfleur, Giverny, Sur le sable, le livre retrace les cheminements et interrogations de John Batho qui ont forgé sa vision personnelle de la couleur, et dessine en filigrane le portait qu'il fait de sa terre natale.

  • Typographies parallèles regroupe 200 photos de typographies de rue - enseignes de magasins, graffiti, écriteaux, panneaux indicateurs... - rapportées de quarante pays du globe par Michel Bouvet. Il ne s'agit pas d'un ouvrage savant sur l'évolution typographique de chaque culture, mais du carnet de voyage d'un affichiste passionné de typographie et de photographie.
    Typographies parallèles dresse un état unique de l'enseigne et de l'inscription en général.

  • Français Couleur froide

    John Batho

    Les oeuvres de John Batho sont présentes dans de nombreuses collections publiques et privées tant en France qu'à l'étranger.
    Avec Couleur froide comme il le dit lui même: " Seul le gris reste gris. La vision qui en résulte, d'une beauté étrange, désigne et perturbe la crudité du réel, voile les identités pour en mieux dire aussi l'affligeante universalité ".

  • Plage de couleurs

    John Batho

    Dans les années 1970 dominées par le noir et blanc, John Batho fait le choix de la couleur. Il l'aborde "pour ce qu'elle est" c'est-à-dire une donnée plastique, constitutive et constructive de l'image photographique. Et il trouve dans les tentes et parasols de Deauville un objet inépuisable, constamment renouvelé par la lumière, par le remplacement des toiles, par le vent... John Batho foulera la plage normande pendant 40 ans construisant un monument plastique édité pour la première fois dans sa globalité.

  • françoise denoyelle, françois cuel et jean-louis vibert-guigue, les trois auteurs du livre, ont souhaité réunir la somme iconographique la plus complète sur la période du front populaire.
    en choisissant les plus célèbres photos de robert capa, henri cartier-bresson, " chim " (david seymour) et willy ronis; en mettant en avant des photographes moins connus comme pierre boucher, denise bellon ou françois kollar; en publiant parfois pour la première fois depuis les années 30 des photographies étonnantes produites par les agences de presse. cent soixante photographies prises par quatorze photographes connus et de nombreux anonymes, photos mythiques ou clichés inédits pour une approche globale de l'esprit de 36.
    le front populaire des photographes donne, à travers un éphéméride illustré, les éléments essentiels de l'histoire politique et culturelle du front populaire. willy ronis, 96 ans, revient dans une interview sur ses débuts en 1936. cet ensemble fait de cet ouvrage le plus complet publié sur cette période.

  • " Willy Ronis immortalise depuis les années trente la vie quotidienne française. Ses images ont fait le tour du monde. Sur les bords de la Marne, au fil de ses promenades, Willy Ronis a fixé une tranche de vie de la France populaire. De la fin des années trente aux années quatre vingt dix, ses images révèlent l'eau, la nature, les guinguettes, les sorties en famille, une immense joie de vivre. Ainsi est né Le " Val et les bords de Marne".


empty