Textuel

  • Une fabuleuse somme collective, un livre manifeste, un ouvrage de référence : telle est l'ambition de cet ouvrage co-construit par 160 autrices du monde entier qui présentent 300 femmes photographes, de l'invention du médium aux années 2000. Ainsi les portraits de chaque photographe ont été rédigés par des femmes de toute nationalité pour se prémunir de l'écueil d'un regard "occidentalo-centré". Les séquences de portraits alternent avec des portfolios qui font dialoguer les oeuvres entre elles.

  • Une plongée fascinante dans des archives d'exception, invitation au voyage et à la rêverie. Cet ensemble documentaire en grande partie inédit offre une relecture incarnée de l'épopée industrielle de l'Orient-Express, de sa création à la fin du XIXe siècle jusqu'à sa cristallisation mythologique avec le fameux roman d'Agatha Christie. Un objet au façonnage sophistiqué s'inspirant des codes du luxe de l'époque : couverture toilée et encre métallique cuivrée. Exposition aux Rencontres d'Arles du 29/06 au 22/09.

  • Ce livre est conçu comme la rétrospective de l'oeuvre en couleur de Bernard Plossu sur tirages Fresson : des années 70 à nos jours, depuis les paysages du grand ouest américain à la gare de la Ciotat ou les jardins de Giverny. Quatre-vingt images, dont certaines inédites, sont reproduites dans leur épaisseur et leur matité, chaque tirage Fresson étant unique. La longévité de la collaboration de Plossu avec la famille Fresson sur trois générations est partie prenante de l'oeuvre elle-même.

  • Un panorama exceptionnel de la photographie contemporaine africaine : 51 artistes, 300 photos. Loin d'une vision occidentale de l'Afrique lourde de stéréotypes, ce livre permet la découverte d'une scène extrêmement dynamique à travers 51 regards acérés sur les enjeux contemporains sociétaux, culturels, politiques et écologiques. Exposition aux Rencontres d'Arles du 29/06 au 22/09.

  • Première synthèse sur la photographie française de ces 50 dernières années, cette somme de 416 pages est signée de Michel Poivert, historien majeur de la photographie. Trois cent images et autant d'auteurs sont présentés grâce à des portfolios construits comme des expositions. Ce livre de référence vient combler un manque criant. Sa couverture en tissu rouge vermillon en fait un très bel écrin.

  • Déambulation photographique sans cahier des charges si ce n'est celui de la performance créative et poétique à travers le territoire français«,» AZIMUT rassemble les regards de 31 photographes marcheurs. Sous l'impulsion du collectif Tendance Floue, cette marche en relais est ici restituée à travers correspondances, dessins et photographies.

  • À Anvers, alors qu'il joue enfant au foot en culottes courtes, Harry Gruyaert va chercher le ballon dans les hautes herbes qui lui caressent les cuisses. La lumière est belle, son esprit s'échappe du terrain. Le photographe décrit ce moment comme une libération des sens, comme le point de départ de sa quête de sensations.
    Membre de Magnum depuis 1982, Harry Gruyaert décrit la photographie comme une expérience physique, un état d'excitation, une façon d'être présent au monde. Le monde, il le traduit en couleurs à une époque où le noir et blanc rafle la mise sur les cimaises des galeries.
    Héritier de la tradition américaine, très influencé par le cinéma, Harry Gruyaert a su créer une palette chromatique extrêmement personnelle, un rouge dense, un vert qui vibre, une manière de découper la lumière et ses ombres dans le cadre. Qu'il s'agisse de la Belgique, du Maroc, des États-Unis, de Paris ou de Moscou, aucun sujet ne compte en tant que tel. Tous constituent des réservoirs d'inspiration et d'impressions rétiniennes.
    Ce livre, à l'editing somptueux, est son premier livre rétrospectif.

  • Français Last call

    Harry Gruyaert

    Ce livre souligne la dimension hyper graphique de l'oeuvre d'Harry Gruyaert. L'aéroport est un concentré de son vocabulaire visuel : intensité des couleurs, géométrie des formes, transparence, jeux de lumière et reflets. Une exposition très grand format dans les aéroports d'Orly et Roissy présentera un choix de photos issues de "Last Call" sur 50 bâches 4 x 3.

  • Voici enfin une rétrospective en français de l'oeuvre de Saul Leiter. Ce livre rassemble la plus importante sélection de photographies et de tableaux issus des archives Leiter et offre une plongée aussi poétique que sublime dans l'oeuvre du génie de la couleur. Un prix très accessible (35€) pour un  « petit beau-livre » de 312 pages généreux en images  avec ses 230 reproductions.

  • À l'initiative de Médecins du Monde, le photographe Denis Rouvre présente ici une soixantaine de portraits de femmes ayant subi des violences physiques ou morales et dont il a recueilli les témoignages: réfugiées syriennes, sud-soudanaises, migrantes, survivantes de viols utilisés comme arme de guerre en République démocratique du Congo... Deux expositions à Paris puis Bordeaux accompagnent la sortie du livre.

  • Avec 200 images anonymes de 1880 à 1980, ce livre explore l'histoire du travestissement à travers la photographie amateur. Chinée aux puces ou sur internet, cette collection rassemblée par Sébastien Lifshitz sera révélée aux Rencontres d'Arles en juillet prochain. Tout dans ces images nous surprend : audace des codes du genre chahutés, plaisir du travestissement, beauté des clichés anonymes.

  • Cette étonnante enquête d'Hugues Fontaine, basée sur de nombreuses archives publiques et privées témoigne d'un épisode peu connu de la vie d'Arthur Rimbaud : celui du photographe. Trois photographies inédites prises par le poète alors qu'il vivait en Éthiopie sont dévoilées ici. Une façon étonnante d'aborder l'histoire de la photographie et de découvrir une autre facette de la vie du plus mythique des poètes français.

  • Français Dublin trilogie

    ,

    • Textuel
    • 23 October 2019

    "Dublin Trilogie" est la première monographie d'Eamon Doyle qui, en l'espace d'une exposition à Arles en 2017, est devenu un phénomène. À propos de son premier livre autoédité, Martin Parr a dit qu'il s'agissait du «  meilleur livre de photographie de rue qu'il ait vu depuis 10 ans. » Doyle capte les corps, les postures, géométries, mouvements et souffles avec un jeu savant de variations d'échelles. « »

  • Ce livre permet la découverte en France d'un photographe britannique majeur : Tom Wood. Il rend ici hommage aux femmes, à leurs vies de mères, de soeurs, de filles, à cette complicité intime et à cette humanité qui les relie. Tantôt posés et tantôt saisis dans les rues de Liverpool, en noir et blanc ou auréolés de sa palette de couleurs si particulière, les portraits de Tom Wood offrent une plongée réjouissante dans l'Angleterre pop des années 70/80.

  • Clément Chéroux offre 10 récits de son "expérience des images" et livre ici son ouvrage le plus personnel. Une plongée dans son musée intime au travers de ces "histoires d'images" toutes inédites dans une temporalité qui court sur près de deux siècles, de Nicephore Niepce à Britney Spears.

  • Ce livre accompagne l'exposition inaugurale du nouvel Institut pour la Photographie d'avril à mai 2019 à Lille, puis aux Rencontres d'Arles. Il réunit 27 photographes (dont Martin Parr), qui, via de singuliers portraits d'intérieur, dessinent un vaste tableau de la Grande-Bretagne des années 1970 à aujourd'hui. Kitsh et documentaire social forment les polarités esthétiques d'un sujet passionant.

  • Français East/west

    Harry Gruyaert

    • Textuel
    • 4 October 2017

    Deux livres reliés sous coffret : l'un consacré aux photographies prises à Las Vegas en 1981, l'autre à celles prises à Moscou en 1989 alors que le monde était encore divisé en deux blocs étanches. Harry Gruyaert a capté les lumières de chacun de ces deux univers et révèle ici une étonnante archive : celle des couleurs de l'Histoire. Cet écrin éditorial au design impeccable est sans conteste LE livre photo à offrir cette année.

  • Voici la première grande synthèse sur la photographie sociale et documentaire en France. Photographies, photomontages, magazines illustrés et documents d'archives révèlent les usages militants de la photographie entre 1928 et 1936. Avec des images, dont des inédites, de Eli Lotar, Germaine Krull, Brassaï, Willy Ronis, Henri Cartier-Bresson, Dora Maar, Charlotte Perriand...

  • Français Rivages

    Harry Gruyaert

    • Textuel
    • 26 September 2018

    Un futur collector?

    Très attendue - les deux premières éditions (2003 et 2008) étant épuisées depuis longtemps - voici enfin une toute nouvelle édition de Rivages d'Harry Gruyaert.
    Avec son nouveau format, ce Rivages est plus généreux : 40 nouveaux rivages, la plupart inédits.
    Des plages de Normandie à celles d'Inde, du Maroc ou d'Égypte, Harry Gruyaert enregistre depuis près de 40 ans les subtiles vibrations chromatiques des rivages d'Orient et d'Occident. Les ciels menaçants et leurs jeux d'ombres soulignent la fulgurance de l'instant et du hasard quand la lumière inonde l'espace. Ce « moment poétique » sous-tend l'oeuvre d'Harry Gruyaert pour qui photographier permet de faire surgir les conditions d'un émerveillement.

  • Voici la première somme consacrée à l'un des photographes les plus célèbres au monde, reconnu comme pionnier de la photographie de rue et de la couleur. Joel Meyerowitz, âgé aujourd'hui de 80 ans, commente son oeuvre avec son formidable talent de conteur, nous offrant en voix off son "tour du propriétaire". Avec 280 images, des plus récentes à celles de ses débuts, en noir et blanc, en 1962.

  • Français Intimate distance

    Todd Hido

    Voici la première monographie rétrospective de l'un des photographes les plus admirés et influents de sa génération : Todd Hido. Cette somme réunissant 250 photos, fruit de 25 années de travail présente l'oeuvre éminemment cinématographique du photographe américain, aux images aussi magnétiques qu'étranges. Avec une solide préface de l'excellent essayiste David Campany. Les livres de Todd Hido publiés aux États-Unis sont tous épuisés et se marchandent aujourd'hui à des prix insensés.

  • Ce livre révèle une page méconnue de l'histoire de l'art : celle du jeu en photographie. Avec une désopilante sélection de 350 images, Clément Chéroux présente le fascinant répertoire des «récréations photographiques». Et raconte comment ce divertissement d'amateur à la fin du 19ème devient une pratique d'avant garde dans les années 1920-1930 avec Man Ray, Berenice Abott, Henri Cartier-Bresson, André Katesz...
    De la culture populaire à l'art majeur : une relecture complète des avant-gardes artistiques.

  • Français Record

    Daido Moriyama

    • Textuel
    • 18 October 2017

    Voici le fac-similé des trente numéros de la mythique revue «Record» créée en 1972 par le plus radical des photographes japonais : Daido Moriyama. Un corpus de 350 images du maître de la Street Photography se rejoignent dans un jeu de confrontations féroces et graphiques. L'objet d'une grande élégance, composé d'un livre relié sous coffret, fera date dans la bibliographie de Daido Moriyama révélant l'odyssée «Record» à de nombreux fans.

  • Ce recueil émouvant et amusant, mémoire collective d'une époque et d'une pratique photographique, présente une collection de photographies couleurs des années 1940-1980 prises par des amateurs. Les intenses couleurs et le piqué du kodachrome nous rappellent les fameuses "soirées diapos". Des souvenirs familiers défilent: anniversaires, noëls, piques-niques... Ces archives anonymes proviennent de la formidable collection The Anonymous Project de Lee Shulman, commissaire de l'exposition éponyme.

empty